actuellement 17679 films recensés, 2971 textes recherche | » english  
films réalisateurs acteurs producteurs distributeurs festivals agenda pays espace personnel  
  critiques»
  dossiers»
  analyses»
  entretiens»
  comptes rendus de festivals»
  reportages»
  documents»
  ateliers»
  Zooms»
  rédacteurs»
  écrans d'afrique»
  Asaru»
  lettre d'info
  inscription»
  desinscription»
  archives »
  liens»
  dépêches »
  nouvelles de
la fédération»
  la fédération»
  contacts»
  partenaires»
  accueil»




 
    
rédacteur
Aboubacar Cissé
publié le
20/04/2011
films, artistes, structures ou événements liés à cette critique
les commentaires liés à cette critique



Abdelkrim Bahloul

retour
 
Le Voyage à Alger (Abdelkrim Bahloul)
Prix du public aux JCC, que réserve le FESPACO ?
FESPACO 2011

Le mari de Maniar est exécuté pendant la guerre d'indépendance d'Algérie en 1962 par les occupants français. Maniar doit désormais élever seule leurs six enfants. Un Français en fin de séjour - parce qu'il rentre en France avec l'exode des Pieds-noirs - leur offre le logement qu'il occupait. Un haut fonctionnaire veut les déloger pour s'y installer. Maniar entame alors un vrai combat pour garder sa demeure.

Abdelkrim Bahloul est un réalisateur algérien. Il est déjà l'auteur de plusieurs films qui ont remporté des prix dans différents festivals.
Ce long métrage d'environ une heure trente minutes a décroché le prix du public aux Journées Cinématographiques de Carthage (JCC) en 2010. C'est la première fois que Bahloul est en compétition officielle longs métrages au FESPACO.

Le film pose le problème de la mauvaise gestion des indépendances dans les pays africains. En effet, dans beaucoup de ces pays, l'occupant qui était le colonisateur a cédé la place à une autre race d'oppresseurs souvent plus impitoyables.
Ici Maniar, est aux prises avec un haut fonctionnaire qui entend user de son autorité pour l'intimider et la spolier de la maison qu'elle a reçue en cadeau. Sans aucun soutien en dehors de son frère, petit agent de bureau, la femme entreprend un voyage à Alger pour rencontrer le Président de la République en personne. Le seul, à son avis, qui puisse l'aider à éviter la honte.

Voyage à Alger est un film très émouvant qui met en scène une femme meurtrie et sans défense.
Samia Meziane a su incarner avec brio le rôle de cette femme brimée que la société va pousser à la révolte ; son jeu ne peut laisser un cinéphile indifférent. Le film est accompagné d'une musique originale et le réalisateur fait voyager le spectateur en même temps que le personnage principal. D'abord dans le car, puis dans le train, de Saida (sa ville d'origine) à Alger ; le film est une succession de magnifiques plans. Des plans qui montrent de beaux paysages pendant le parcours du car et du train.

Plaisant, facile à suivre, le film est en arabe et sous-titré en français.
Le sous titrage est bien lisible, contrairement à de nombreux films du Maghreb dont les sous titrages sont difficiles à déchiffrer parce que les écritures sont en blanc sur des plans où la couleur blanche domine. Ce film met en exergue les qualités du 35 mm à travers de grandes profondeurs de champs et une grande netteté des images.
Voyage à Alger est simplement une réussite qui n'est pas loin du podium.

Aboubacar Cissé
Burkina Faso

Cet article a été publié en version papier le Mercredi 02 mars 2011, dans le Bulletin Africiné n°14 - Ouagadougou (Burkina Faso), FESPACO 2011 - n°3, p. 5.
avec le soutien d'Africalia (Belgique), du Ministère des Affaires étrangères (France) et d'Africultures (France).

haut de page


   liens films

Voyage à Alger (Le) 2009
Abdelkrim Bahloul


   liens artistes

Bahloul Abdelkrim


Meziane Samia


   vnements

26/02/2011 > 05/03/2011
festival |Burkina Faso |
FESPACO 2011 (Festival Panafricain du Cinéma et de la télévision de Ouagadougou)
22e édition

   liens structures

A-Parts Distribution
France | PARIS

Africalia
Belgique | Bruxelles

Africultures
France | Les Pilles

Africultures Burkina Faso
Burkina Faso | Ouagadougou 09

ASCRIC-B
Burkina Faso | OUAGADOUGOU

Films de la Source (Les)
Algérie | ALGER

haut de page



   vos commentaires
vos commentaires sur cette critique :
   
 
  ajouter un commentaire
   

haut de page

 

 

 

 

?>