actuellement 17433 films recensĂ©s, 2916 textes recherche | » english  
films rĂ©alisateurs acteurs producteurs distributeurs festivals agenda pays espace personnel  
  critiques»
  dossiers»
  analyses»
  entretiens»
  comptes rendus de festivals»
  reportages»
  documents»
  ateliers»
  Zooms»
  rĂ©dacteurs»
  Ă©crans d'afrique»
  Asaru»
  lettre d'info
  inscription»
  desinscription»
  archives »
  liens»
  dĂ©pĂŞches »
  nouvelles de
la fĂ©dĂ©ration»
  la fĂ©dĂ©ration»
  contacts»
  partenaires»
  accueil»




 
    
rédacteur
Abraham N. Bayili
publié le
26/04/2011
» films, artistes, structures ou Ă©vĂ©nements liĂ©s Ă  cette critique
» les commentaires liĂ©s Ă  cette critique

Nébilibié A. Bayili




Kollo Daniel SANOU, réalisateur


Le poids du serment


Le poids du serment


Le poids du serment


Le poids du serment

retour
 
Le poids du serment, de Sanou Kollo
Après tout c'est une histoire de fesses !

Les bouleversements socioculturels qui touchent l'Afrique ne sont pas à ignorer. Les religions révélées défient régulièrement les traditions
ancestrales. Le poids du serment expose les dérives néfastes du christianisme sur les populations africaines. La fiction dans le fond place le sexe au centre de la trame. Le poids du serment ou le poids du sexe. Analysons !

Le poids du serment est un long métrage construit sous la forme d'un conte en triangle où il y a l'amour, la passion et la trahison.
Nyama et Sibiri sont membres de la confrérie des dozos. Cette confrérie, puissante et soudée par des liens sacrés est
largement représentée au Burkina Faso, au Mali, en Guinée, au Niger, en Côte d'Ivoire et au Sénégal. Pour être membre de cette
immense confrérie, il faut être initié. L'initiation porte entre autres sur la connaissance de la faune et de la flore. Le savoir ésotérique et le côté mystère de la brousse sont ainsi transmis par les sages aux initiés.

Le réalisateur essaie de faire pénétrer le spectateur dans la
cosmogonie des dozos. Par opposition le film expose aussi les dérives des religions révélées. Et la plupart des cinéphiles qui l'ont vu le placeront sans doute sous le prisme des conflits entre religions révélées et religions traditionnelles africaines. Les sectes dérivées du christianisme défient les traditions africaines qu'elles considèrent diaboliques.

Le cinéaste le fait savoir avec l'église "des fidèles de Dieu". Toutefois, l'exposition tarde à venir. Cela dit Le poids du serment aurait pu par exemple s'ouvrir directement sur Nyama agonisant au bord de la route. Secouru et évangélisé par les frères de l'église des fidèles de Dieu, il devient Christophe et retourne apporter "la bonne nouvelle" à ses frères dans l'ouest du Pays, ce qui permettra au cinéaste d'insister sur les aspects sataniques de la secte et le comportement non orthodoxe de ses premiers responsables.

En lisant entre les pellicules, Le poids du serment expose sans vouloir le dire le pouvoir du sexe sur l'humanité. Le second degré du film renvoie le cinéphile sur un sujet peut perceptible mais très important.
Ici, c'est le sexe qui guide l'action. Sarah, Ă©pouse exemplaire, battante, intelligente et chaste, se trouve malheureusement ĂŞtre la cause de tous les malheurs. Pourquoi Sibiri tente t-il d'assassiner son ami Nyama ? Pourquoi le vieux Fatogoba s'oppose au retour de Nyama dans le village ? Pourquoi Nyama renonce t-il Ă  sa nouvelle religion et regagne t-il son village ? Au fond tout tourne autour d'une histoire de fesses !

En effet, l'histoire nous apprend que le puissant et richissime roi Salomon a fléchi le genou devant la femme. Des personnalités à l'instar de Silvio Burluscoli, Bill Clinton, Tiger Woods, etc, ont tous été éclaboussés par des scandales sexuels. Que dire des relations libidinales entre Zahia D. et quelques footballeurs français ?
Sibiri s'est amouraché de Sarah. Pour la posséder il poignarde mortellement Nyama et se présente devant Sarah comme un gentleman. Malgré toutes ses opérations de séduction il n'y parviendra pas. Le vieux "sage" Fatogoba quant à lui espère prendre Sarah
comme sa quatrième. Certes, Nyama est déçu des pratiques machiavéliques de sa nouvelle religion, mais il accepte de retourner au village pour l'amour de Sarah.
Et la caméra de Sanou Kolo cadre bien les pratiques de l'église des fidèles où l'argent et surtout le sexe orientent les actions. Le parallèle sexe/pouvoir et argent est bien évident.
Le grand seigneur de l'église n'use-t-il pas de ses pouvoirs pour abuser sexuellement ses fidèles ?

Le poids du serment dégage plusieurs thématiques et se laisse analyser sous différents angles. A chacun de choisir!

Nébilibié A. Bayili,
Burkina Faso

Version de l'article paru sur papier le Jeudi 03 mars 2011, Bulletin Africiné n°15 - Ouagadougou (Burkina Faso), FESPACO 2011 - n°4, pp. 1 & 6.
Ce bulletin est publié par la Fédération Africaine de la Critique
Cinématographique (FACC) avec cette année le soutien du FESPACO, du ministère français des Affaires étrangères et d'Africalia.
Il est rédigé par des membres de la FACC présents au Fespaco 2011, venant de 9 pays d'Afrique

haut de page


   liens films

Poids du serment (Le) | Nyama 2009
Kollo Daniel Sanou


   liens artistes

Bougouma André


Etranny Yao Norbert


Henry Serge


Kambou YĂ©ri Nadine


Komboudri Abdoulaye


Sanou Kollo Daniel


Sissoko Fousséni


Sombié Bintou


Zerbo Mamadou


   évčnements

26/02/2011 > 05/03/2011
festival |Burkina Faso |
FESPACO 2011 (Festival Panafricain du Cinéma et de la télévision de Ouagadougou)
22e Ă©dition

   liens structures

Africalia
Belgique | Bruxelles

Africultures
France | Les Pilles

Africultures Burkina Faso
Burkina Faso | Ouagadougou 09

ASCRIC-B
Burkina Faso | OUAGADOUGOU

Clap'afrik
Burkina Faso | Ouagadougou

Films du Mogho (Les)
France | PARIS

Ministère des Affaires étrangères (France)
France | Paris

haut de page



   vos commentaires
vos commentaires sur cette critique :
   
 
  ajouter un commentaire
   

haut de page

 

 

 

 

?>