actuellement 17521 films recensĂ©s, 2947 textes recherche | » english  
films rĂ©alisateurs acteurs producteurs distributeurs festivals agenda pays espace personnel  
  critiques»
  dossiers»
  analyses»
  entretiens»
  comptes rendus de festivals»
  reportages»
  documents»
  ateliers»
  Zooms»
  rĂ©dacteurs»
  Ă©crans d'afrique»
  Asaru»
  lettre d'info
  inscription»
  desinscription»
  archives »
  liens»
  dĂ©pĂŞches »
  nouvelles de
la fĂ©dĂ©ration»
  la fĂ©dĂ©ration»
  contacts»
  partenaires»
  accueil»




 
    
rédacteur
Bénédicte Sawadogo
publié le
03/05/2011
» films, artistes, structures ou Ă©vĂ©nements liĂ©s Ă  cette critique
» les commentaires liĂ©s Ă  cette critique

Bénédicte Sawadogo




Dyana Gaye, réalisatrice


Un Transport en commun (Saint-Louis Blues)

retour
 
Un Transport en commun, de Dyana Gaye, Sénégal/France
Un film Ă  voir et revoir

Dès les premières minutes, Dyana Gaye nous plonge dans son film à travers une vue aérienne sur la gare routière de Dakar, au Sénégal. La caméra glisse sur des pancartes portant des noms de villes: Dakar, Touba, Thiès, Mbour, qui nous mènent dans l'univers du voyage et dans le quotidien des dakarois. Un voyage de Dakar à Saint-Louis en taxi.

Le taxi dont il est question dans cette comédie musicale est un taxi de sept places qui n'a pas d'heure de départ : il bouge quand les sept places sont prises. Pendant deux heures, six passagers vont attendre le septième. Le chauffeur leur propose de payer la place du 7ème passager. Et la comédie s'installe. Un texte très beau qui raconte la vie des passagers avec des personnages aux très belles voix. Parfois à des arrêts, la réalisatrice nous fait vivre une chorégraphie.

Un Transport en commun est une histoire bien montée, sur une musique originale de Baptiste Bouquin. Ce court métrage nous plonge dans l'univers des habitants de Dakar : embouteillage, rencontres, lutte traditionnelle, vie de couple.

Le spectateur voyage et découvre les rues de Dakar. À la fin du voyage, le transport en commun nous dépose à Saint-Louis, l'ancienne capitale du Sénégal. Chacun se disperse et la vie continue son cours.
Si Un Transport en commun s'est invité à cette 22ème édition du FESPACO en compétition court métrage c'est justement parce que le 7ème art est un voyage, celui de l'esprit et du corps. Un Transport en commun se laisse voir et revoir.

Bénédicte Sawadogo,
Burkina Faso

Version de l'article paru sur papier le Jeudi 03 mars 2011, Bulletin Africiné n°15 - Ouagadougou (Burkina Faso), FESPACO 2011 - n°4, p. 3.
Ce bulletin est publié par la Fédération Africaine de la Critique
Cinématographique (FACC) avec cette année le soutien du FESPACO, du ministère français des Affaires étrangères et d'Africalia.
Il est rédigé par des membres de la FACC présents au Fespaco 2011, venant de 9 pays d'Afrique

haut de page


   liens films

Un Transport en commun (Saint-Louis Blues) 2009
Dyana Gaye


   liens artistes

Gaye Dyana


   évčnements

26/02/2011 > 05/03/2011
festival |Burkina Faso |
FESPACO 2011 (Festival Panafricain du Cinéma et de la télévision de Ouagadougou)
22e Ă©dition

   liens structures

Africalia
Belgique | Bruxelles

Andolfi Production
France | PARIS

ASCRIC-B
Burkina Faso | OUAGADOUGOU

Ministère des Affaires étrangères (France)
France | Paris

Nataal
Sénégal | DAKAR

Shellac Distribution
France | MARSEILLE

haut de page



   vos commentaires
vos commentaires sur cette critique :
   
 
  ajouter un commentaire
   

haut de page

 

 

 

 

?>