actuellement 17685 films recensés, 2979 textes recherche | » english  
films réalisateurs acteurs producteurs distributeurs festivals agenda pays espace personnel  
  critiques»
  dossiers»
  analyses»
  entretiens»
  comptes rendus de festivals»
  reportages»
  documents»
  ateliers»
  Zooms»
  rédacteurs»
  écrans d'afrique»
  Asaru»
  lettre d'info
  inscription»
  desinscription»
  archives »
  liens»
  dépêches »
  nouvelles de
la fédération»
  la fédération»
  contacts»
  partenaires»
  accueil»




 
    
rédacteur
Emmanuel Sama
publié le
09/05/2011
films, artistes, structures ou événements liés à cette analyse
les commentaires liés à cette analyse
retour
 
Les défis de la relève du cinéma africain
Compétition officielle Films d'école - FESPACO 2011

L'ouverture d'une catégorie films d'école dans la compétition officielle
du FESPACO n'a pas été saluée à sa juste valeur
Cette initiative se veut une forte interpellation en direction des Jeunes créateurs et techniciens à la production d'un cinéma de qualité.
Ce sont ces étudiants et stagiaires des sociétés de production qui portent le poids de la relève du cinéma africain de demain. Les responsables du FESPACO est de l'Institution supérieur de l'Image et du son /Studio-Ecole (ISIS/SE) ont convenu qu'il fallait pousser les étudiants en cinéma dans l'arène de la compétition officielle.
Ils prendront désormais conscience de la hauteur du défi de la qualité qui leur est lancé afin de mieux positionner le cinéma africain dans les circuits mondiaux.

Les quelques films que nous avons pu voir nous ont dans l'ensemble,
procuré les délices des primeurs (Away from, J'aurai ta peau, Bipolium H12, De l'autre côté).
Onze films de quatre écoles sont en lice pour trois prix (meilleure fiction ; meilleur documentaire et prix spécial du jury).
Les impétrants connaîtront l'attente angoissante de l'accouchement du fruit de leur travail, la même que leurs seniors, dans l'espoir de grimper les marches du 7ème ciel africain.

Monter sur le prodium d'un grand festival comme le FESPACO deviendra le rêve de tous les étudiants en cinéma du continent.
L'image que les lauréats donneront representera une incitation des aspirants à des études cinématographiques à leur emboîter le pas. La
multiplication d'écoles créera à la longue un vivier de professionnels
bien outillés. Nous sommes convaincus que la formation professionnalisante est la clé de voûte d'un cinéma africain de qualité.
Pour l'instant à cette première, il est retenu que les prix iront aux écoles.

Certains auraient préféré qu'ils aillents aux réalisateurs, d'autres pensent qu'il serait plus incitatif de recompenser les équipes de réalisation d'une oeuvre collective. Il serait judicieux à l'avenir d'étoffer le palmarès afin que les techniciens (montage, image, prise de sonX) aient une place de choix car ils sont le socle de toute oeuvre cinématographique.
Eviter à tout prix de perpétuer l'aberration du cinéma africain afin de mettre toujours le réalisateur au premier plan est une précaution indispensable vers la création d'une synergie des futures équipes. Les étudiants des écoles cinéma d'Afrique sont appelés à puiser dans les expériences des aînés pour des lendemains chanteurs.

Emmanuel SAMA
Burkina Faso

Version de l'article paru sur papier le Vendredi 04 mars 2011, Bulletin Africiné n°16 - Ouagadougou (Burkina Faso), FESPACO 2011 - n°5, p. 5.
Ce bulletin est publié par la Fédération Africaine de la Critique
Cinématographique (FACC) avec cette année le soutien du FESPACO, du ministère français des Affaires étrangères et d'Africalia.
Il est rédigé par des membres de la FACC présents au Fespaco 2011, venant de 9 pays d'Afrique.

haut de page





   vnements

26/02/2011 > 05/03/2011
festival |Burkina Faso |
FESPACO 2011 (Festival Panafricain du Cinéma et de la télévision de Ouagadougou)
22e édition

   liens structures

ASCRIC-B
Burkina Faso | OUAGADOUGOU

FESPACO
Burkina Faso | Ouagadougou 01

Ministère des Affaires étrangères (France)
France | Paris

haut de page



   vos commentaires
vos commentaires sur cette analyse :
   
 
  ajouter un commentaire
   

haut de page

 

 

 

 

?>