actuellement 18129 films recensés, 3151 textes recherche | » english  
films réalisateurs acteurs producteurs distributeurs festivals agenda pays espace personnel  
  critiques»
  dossiers»
  analyses»
  entretiens»
  comptes rendus de festivals»
  reportages»
  documents»
  ateliers»
  Zooms»
  rédacteurs»
  écrans d'afrique»
  Asaru»
  lettre d'info
  inscription»
  desinscription»
  archives »
  liens»
  dépêches »
  nouvelles de
la fédération»
  la fédération»
  contacts»
  partenaires»
  accueil»




 
    
rédacteur
Claire Diao
publié le
07/07/2011
films, artistes, structures ou événements liés à cette critique
les commentaires liés à cette critique



Chico & Rita


Chico & Rita


Chico & Rita


Chico & Rita


Chico & Rita


Chico & Rita


Chico & Rita


Chico & Rita


Chico & Rita


Chico & Rita


Chico & Rita


Chico & Rita


Chico & Rita


Chico & Rita


Chico & Rita


Javier Mariscal (au premier plan, chemise blanche) et Fernando Trueba (en pull gris, bras croisés)

retour
 
Chico & Rita
Le couple le plus animé de Cuba
Sortie nationale française le 06 juillet 2011

Avis aux amateurs de jazz, de musique cubaine et d'histoire d'amour, ce film est pour vous. Goya 2011 du meilleur film d'animation et Prix Cineuropa du Festival des Arcs 2010, Chico & Rita célèbre le travail minutieux des réalisateurs Fernando Trueba (assisté d'Ignacio Martìnez de Pisón) à l'écriture et de Javier Mariscal au dessin.

Chico, jeune pianiste talentueux mais fauché, a du mal à se faire connaître. Il joue dans des petits bars de La Havane en attendant de gagner l'Amérique. Lors d'une virée avec Ramón, son compère de toujours, Chico fait la rencontre d'une chanteuse de talent qu'il n'aura de cesse de traquer : Rita. Tout semble les réunir : la jeunesse, la beauté, la musique. Tout, sauf les travers de chacun. Chico a un faible pour les femmes. Rita souhaite miser avant tout sur sa carrière. À travers leur histoire d'amour, à la fois impossible et mythique, c'est l'histoire de la musique cubaine et du jazz qui est revisitée, de Bebo Valdés à Dizzy Gillepsie en passant par Théolonious Monk et Nat King Cole.
À ce stade, le film peut combler un bon nombre de spectateurs : hommage aux grands musiciens de l'époque pour les uns, histoire d'amour impossible pour les autres. Car, fait rare pour un film d'animation, l'histoire est basée à Cuba et les personnages sont Noirs.

Pour le réalisateur Fernando Trueba (qui a dirigé à deux reprises l'actrice Pénélope Cruz dans Belle époque et La fille de tes rêves) et le dessinateur Javier Mariscal (créateur, entre autre, de la mascotte Twipsy de l'Exposition universelle d'Hanovre en 2000 et fondateur du studio d'animation Mariscal à Barcelone) rencontrés lors du documentaire Calle 54 de Trueba, il y a eu une envie commune. Celle de faire un film sur le Cuba des années 1940-1950, période charnière où les musiciens cubains émigraient aux États-Unis pour jouer avec les Afro-américains de New York.

En effet, Chico & Rita, pour Fernando Trueba, "ne raconte pas l'histoire d'une personne en particulier, mais celle de Chico qui symbolise toute une génération de musiciens cubains : ceux qui ont quitté l'île, et ceux qui y sont restés".
Ce moment-clé de l'histoire du jazz qui a influencé des générations de musiciens est au cœur du film. Car, comme le raconte le frère de Javier Mariscal, Tono Errando : "Dizzie Gillepsie a souvent mentionné dans des interviews un évènement capital pour lui : le jour où il a joué pour la première fois avec Chano Pozo. Il était le premier percussionniste à intégrer un groupe de jazz".

Au-delà de sa contribution musicale et historique, l'histoire d'amour de Chico et Rita dépeint un voyage sensuel et envoûtant de La Havane à New York en passant par Paris et Las Vegas.
Et si l'animation du film se rapproche plus de la bande-dessinée que de l'imagerie 3D, les dessins de l'espagnol Javier Mariscal marquent par leur tracé et leur chaleur. Des couleurs de La Havane aux nuits enneigées de New York, l'histoire nous mène dans deux villes centrales du film : celles qui unissent et séparent les personnages tout en révélant la gloire et la déchéance de chacun des personnages.
À la bassesse de Chico, à Cuba, qui n'arrive pas à faire de Rita sa seule et unique femme à la déchéance de Rita, aux États-Unis, qui en tant que chanteuse noire se produit dans les plus beaux hôtels sans pouvoir y loger, il n'y a qu'un pas. Celui de l'ascension sociale, amoureuse et musicale. Et celui, à l'image du musicien cubain Bebo Valdés qui a inspiré ce film, de la renaissance puis de la reconnaissance d'un talent commun.

Claire Diao

Chico & Rita de Fernando Trueba et Javier Mariscal, long-métrage d'animation, GRANDE BRETAGNE/ESPAGNE, 2011, 1h33
Musiques interprétées par Bebo Valdés, Idania Valdés, Estrella Morente et Freddy Cole.

Le roman graphique tiré du film est édité aux éditions Denoël Graphic, 216 pages

haut de page


   liens films

Chico & Rita 2010
Fernando Trueba, Javier Mariscal, Tono Errando


   liens artistes

Errando Tono


Mariscal Javier


Trueba Fernando


Valdés Bebo


   liens structures

ASCRIC-B
Burkina Faso | OUAGADOUGOU

Fernando Trueba PCsa
Espagne | Madrid

Orange Studio
France | PARIS

Rezo films
France | PARIS

haut de page

   vidos
   

 

Bande annonce CHICO & RITA
bande annonce

 
   


   vos commentaires
vos commentaires sur cette critique :
   
 
  ajouter un commentaire
   

haut de page

 

 

 

 

?>