actuellement 17682 films recensés, 2971 textes recherche | » english  
films réalisateurs acteurs producteurs distributeurs festivals agenda pays espace personnel  
  critiques»
  dossiers»
  analyses»
  entretiens»
  comptes rendus de festivals»
  reportages»
  documents»
  ateliers»
  Zooms»
  rédacteurs»
  écrans d'afrique»
  Asaru»
  lettre d'info
  inscription»
  desinscription»
  archives »
  liens»
  dépêches »
  nouvelles de
la fédération»
  la fédération»
  contacts»
  partenaires»
  accueil»




 
    
rédacteur
Dorothée Danedjo Fouba
publié le
10/07/2011
films, artistes, structures ou événements liés à cette critique
les commentaires liés à cette critique



Adopted


Adopted


Adopted


Adopted


Adopted


Adopted


Adopted


Adopted


Ecrans Noirs 2011



retour
 
Adopted
Blanc de peau, noir de cœur
Festival Écrans Noirs 2011
Le long métrage de Gudrun F. Widlok et Rouven Rech plonge les cinéphiles dans un monde presque surréaliste.

C'est l'histoire de trois Allemands en quête de nouveaux parents, d'une nouvelle famille. Ils ne sont pas orphelins. Ils ont une activité sociale, mais ils ont besoin de parents ghanéens. Leur rêve se rend possible grâce à une organisation non gouvernementale installée au Ghana : ADOPTED.
Ludger, Thelma, et Gisela vont être adoptés par des familles et feront le déplacement de l'Afrique de l'Ouest. Le film en montrant le quotidien des trois "nouveaux- nés Ghanéens", amène les téléspectateurs dans un monde de rêve. Le rêve d'un monde où les clivages sociaux et les haines raciales n'existent plus.

Techniquement, les premières minutes du film accentuent et accroissent l'idée de l'utopie. L'on passe facilement des séquences frisant le reportage documentaire à la fiction proprement dite, alors que les acteurs principaux quittent leur territoire d'origine. Les musiques et les choix d'éclairages s'imbriqueront davantage pour mieux faire rêver le téléspectateur.
Rires et pleurs se mêleront surtout pour mieux pimenter le parcours aventureux des Allemands-Ghanéens. Au fur et à mesure que les minutes s'égrènent, on veut découvrir leurs lendemains tant le suspense est grand.

Le mérite de cette œuvre réside dans la capacité de ses réalisateurs à changer les habitudes familiales mondiales. Celles où l'on peut adopter des êtres d'autres races, essentiellement mineurs. Là il s'agit de personnes majeures qui ont été adoptées. Loin du concept de la vie en famille d'accueil, l'idée de base de ce film surprendra à coup sûr plus d'un cinéphile.

Dorothée DANEDJO FOUBA

FICHE TECHNIQUE
Genre : Documentaire
Durée : 89 min
Langue : allemand, anglais, twi
Sous-titrage : allemand, anglais

Scénario et réalisation : Gudrun F. Widlok, Rouven Rech
Caméra : Grischa Schmitz
Production : Gunter Hanfgarn, Teresa Renn
Acteurs : Thelma Marín Jónsdottír, Gisela Jarmatz, Niels Bormann


article paru dans la revue Mosaïques (Yaoundé), - ÉDITION SPÉCIALE Nº 003 du 25 Juin 2011, page 5.
Dans le cadre de l'atelier de formation à la critique animé par Jean-Marie Mollo Olinga (FACC) et Klaus Elder (FIPRESCI). Organisation : les associations Arterial Network et la Cameroon Art Critics (CAMAC), en collaboration avec le Goethe Institut.