actuellement 18129 films recensés, 3146 textes recherche | » english  
films réalisateurs acteurs producteurs distributeurs festivals agenda pays espace personnel  
  critiques»
  dossiers»
  analyses»
  entretiens»
  comptes rendus de festivals»
  reportages»
  documents»
  ateliers»
  Zooms»
  rédacteurs»
  écrans d'afrique»
  Asaru»
  lettre d'info
  inscription»
  desinscription»
  archives »
  liens»
  dépêches »
  nouvelles de
la fédération»
  la fédération»
  contacts»
  partenaires»
  accueil»




 
    
rédacteur
Sid-Lamine Salouka
publié le
24/11/2011
films, artistes, structures ou événements liés à cette critique
les commentaires liés à cette critique



Sid-Lamine Salouka


Nasser Bakhti, le réalisateur


Aux frontières de la nuit


Aux frontières de la nuit


Aux frontières de la nuit


Aux frontières de la nuit


Scène du film Aux frontières de la nuit


Scène du film Aux frontières de la nuit


Scène du film Aux frontières de la nuit


Scène du film Aux frontières de la nuit


Scène du film Aux frontières de la nuit


Scène du film Aux frontières de la nuit


Scène du film Aux frontières de la nuit


Scène du film Aux frontières de la nuit


Scène du film Aux frontières de la nuit


Scène du film Aux frontières de la nuit


Scène du film Aux frontières de la nuit


Scène du film Aux frontières de la nuit


Berni Goldblat, distributeur de Aux frontières de la nuit

retour
 
Aux frontières de la nuit, de Nasser Bakhti
Bobo-Dioulasso fera la première du film, en Afrique

Un Suisse au Burkina Faso

Sorti en 2006 et remarqué dans maints festivals de par le monde (il a obtenu le Prix du Public à la Mostra de Venise), le long métrage Aux frontières de la nuit du Suisse d'origine algérienne Nasser Bakhti arrive enfin en Afrique. C'est au Burkina qu'aura lieu cette première africaine, grâce à l'action d'une jeune structure, les Films du Djabadjah qui ont obtenu les droits de diffusion du film sur le continent.



Les films du Djabadjah sont dirigés par le réalisateur suisse Berni Goldblat. Celui est présent depuis plus d'une dizaine d'années au Burkina Faso où il est actif dans la projection de films de sensibilisation en plein air et sur tout le territoire grâce à une autre structure, Cinomade. Les Films du Djabadjah entendent promouvoir un cinéma de qualité au Burkina, un pays où les salles de cinéma sont presque toutes fermées.
En effet, depuis la faillite de la Société nationale de distribution cinématographique (Sonacib) en 2000, les conditions de diffusion dans le pays hôte du Fespaco, comme dans d'autres pays africains, sont problématiques. A titre d'exemple, à Ouagadougou, la capitale, il est quasiment impossible de voir un film dans des conditions "normales", hormis les salles du ciné Neerwaya et du ciné Burkina. Cela, même si certaines salles des quartiers périphériques se battent pour que le cinéma populaire survive.

Rendez-vous les les 3 et 4 décembre

C'est à Bobo-Dioulasso, seconde ville du Burkina, située à 360 kilomètres à l'ouest de Ouagadougou, que Berni Golblat et les Films du Djabadjah entendent faire la première africaine d'Aux frontières de la nuit. La salle retenue est le ciné Sanyon pour les 3 et 4 décembre.
Ex-salle de la Sonacib appartenant aujourd'hui à la Caisse nationale de Sécurité sociale, le ciné Sanyon a une capacité de six cents places.

Genève nocturne, terre de solitude

Aux frontières de la nuit est une histoire haletante à travers laquelle cinq personnes errent dans Genève, en proie à la solitude. Il s'agit d'abord de Hans (Martin Hubert), un policier en fin de carrière qui traîne les séquelles d'un divorce en même temps qu'il jette un regard teinté d'un humanisme bonasse sur les êtres troubles qui peuplent la nuit de cette la ville cosmopolite. Un espace où les communautarismes se chevauchent sans mettre fin au drame de la foule solitaire vécue par chaque individu. Hans a pour co-équipier Dan (Gaspard Boesch), paranoïaque et raciste qui rejette sur les immigrés l'échec de son couple.
Le chemin des deux flics croise ceux des trois autres personnages centraux : Momo (Hicham Alhayat), un Algérien qui survit isolé et qui donne à sa famille restée au pays l'illusion que l'exil lui a réussi ; Adé (Diarra Damanta), un footballeur malien clandestin qui travaille dans un restaurant en attendant de signer un contrat digne de Drogba ; et enfin Claire (Madeleine Piguet), une junkie qui se traîne de squat en parking souterrain à la recherche de la dose de came qui rendrait les lignes de sa vie stables pour un instant.
Tous vivent au jour le jour dans des compromissions atroces avec leur conscience et des reniements ruminés et acceptés. Au bout d'une nuit semblable à tant d'autres, chacun d'eux fera le point de sa vie et tentera retrouver un semblant de dignité humaine.

L'humain comme unité de mesure

On pourrait croire que Nasser Bakthi, parce qu'il est lui-même un immigré, infléchirait le débat vers la vie des étrangers en Europe.
En réalité, c'est la condition humaine en ce qu'elle a d'unique et de collective qui intéresse le réalisateur. Les langues multiples, qui jaillissent lorsque les personnages n'arrivent plus à exprimer leurs idées et sentiments, sont autant le reflet de leurs origines que celui de la tour de Babel qu'est la mondialisation. Bakhti a su faire un casting très efficace qui allie des professionnels expérimentés comme Martin Hubert à des acteurs de fortune comme Diarra Damanta (qui joue son propre rôle de footballeur clandestin) ou une quasi-débutante comme Madeleine Piguet qui crève littéralement l'écran dans son rôle de droguée en manque. Film poignant de vérité, Aux frontières de la nuit a la force du documentaire, qui est premier genre auquel Bakhti s'est attaqué.

Pour revenir aux projections à Bobo, on peut relever que si la salle du ciné Sanyon est climatisée, les équipements de projection font défaut. Mais Bernie apportera son propre magnétoscope de format 4K pour diffuser le film dans des conditions professionnelles. Ainsi, les populations de Bobo-Dioulasso, avant celles de Ouagadougou et d'autres villes du Burkina, pourront-elles voir cet excellent film dans les meilleures conditions.

Sid-Lamine SALOUKA
sidsalouka@yahoo.fr
Membre de l'Association de la Critique du Cinéma du Burkina Faso.

Le film passera aux séances de 15H30, 20H30 et 22H30 au prix de 1000Fcfa la séance de la soirée et 500F pour les scolaires dans l'après midi.

haut de page


   liens films

Aux frontières de la nuit (Night Shadows) 2006
Nasser Bakhti


   liens artistes

Alhayat Hicham


Bakhti Nasser


Boesch Gaspard


Diarra Damanta


Gnasso Alfredo


Godel Irène


Goldblat Berni


Huber Martin


Landenberg Frédéric


Martin Sabrina


Piguet Madeleine


   vnements

03/12/2011 > 04/12/2011
projection |Burkina Faso |
Aux frontières de la nuit de Nasser Bakhti en Afrique

   liens structures

ASCRIC-B
Burkina Faso | OUAGADOUGOU

Cinomade
Burkina Faso | Bobo-dioulasso

Films du Djabadjah (Les)
Burkina Faso | Bobo-dioulasso

Frenetic Films
Suisse | ZÜRICH

SRG SSR idée suisse
Suisse | Bern 15

Troubadour Films
Suisse | GENÈVE

TSR
Suisse | Genève 8

haut de page



   vos commentaires
vos commentaires sur cette critique :
   
 
  ajouter un commentaire
   

haut de page

 

 

 

 

?>