actuellement 18129 films recensés, 3146 textes recherche | » english  
films réalisateurs acteurs producteurs distributeurs festivals agenda pays espace personnel  
  critiques»
  dossiers»
  analyses»
  entretiens»
  comptes rendus de festivals»
  reportages»
  documents»
  ateliers»
  Zooms»
  rédacteurs»
  écrans d'afrique»
  Asaru»
  lettre d'info
  inscription»
  desinscription»
  archives »
  liens»
  dépêches »
  nouvelles de
la fédération»
  la fédération»
  contacts»
  partenaires»
  accueil»




 
    
rédacteur
Sunjata Koly
publié le
29/10/2012
films, artistes, structures ou événements liés à cette critique
les commentaires liés à cette critique
retour
 
Le Repenti, de Merzak Allouache
Dans l'atelier de la concorde

Dans son nouveau film, Le Repenti, Merzak Allouache offre une réflexion en profondeur sur l'Algérie après la décennie de terreur marquée par l'islamisme radical. L'auteur d'Omar Gatlato et du succès commercial Chouchou retrouve depuis peu une verve sociale amorcée dans L'Autre monde, Harragas et son dernier long-métrage Normal qui traitait de la difficulté de faire oeuvre artistique dans l'Algérie d'aujourd'hui.

Allouache filme le douloureux accouchement de la concorde civile. Une loi qui offrait aux maquis islamistes une amnistie contre l'arrêt total de la violence. Les Algériens découvraient le mot "repenti". Dans ce film, le réalisateur jette une nacelle entre fiction et réel. Il s'attache au destin de Rachid, un jeune djihadiste repenti qui tente de se mouvoir dans le tourment d'une famille de disparus.

De marché de dupe en fausse repentance, de compromis de circonstance en banalisation de l'inadmissible, Le Repenti aborde frontalement l'épineuse question du prix à payer pour avoir la paix. Peut-on bâtir la réconciliation sur l'impunité et les âmes errantes des victimes sans sépultures ? Comment reconstruire une nation quand le tissu social s'est décousu dans le sang et l'horreur ?

Servi par des comédiens dont le jeu d'acteur donne un cachet d'authenticité et de justesse au propos du film. Merzak Allouache nous montre une topographie de cette terre de braises et de miel dans tous ses contrastes. Des cieux enneigés aux douars arides, des cabarets clandestins des villes ambiguës aux talwegs de la sédition, il révèle un peuple à fleur de peau qui se doit de survivre à ses propres fantômes.

Soumaïla Sunjata Koly

haut de page


   liens films

Repenti (Le) | El Taaib 2012
Merzak Allouache


   liens artistes

Allouache Merzak


Asli Nabil


Benaïssa Khaled


Bendimerad Adila


   vnements

15/05/2014
projection |France |
Ecrans d'Aflam Le Repenti, de Merzak Allouache
A 14h et 19h, Maison de la Région (61 La Canebière)

   liens structures

Baya films
Algérie | ALGER

Doc & Film International
France | PARIS

JBA Production
France | Paris

Sophie Dulac Distribution
France | PARIS

haut de page



   vos commentaires
vos commentaires sur cette critique :
   
 
  ajouter un commentaire
   

haut de page

 

 

 

 

?>