actuellement 17685 films recensés, 2979 textes recherche | » english  
films réalisateurs acteurs producteurs distributeurs festivals agenda pays espace personnel  
  critiques»
  dossiers»
  analyses»
  entretiens»
  comptes rendus de festivals»
  reportages»
  documents»
  ateliers»
  Zooms»
  rédacteurs»
  écrans d'afrique»
  Asaru»
  lettre d'info
  inscription»
  desinscription»
  archives »
  liens»
  dépêches »
  nouvelles de
la fédération»
  la fédération»
  contacts»
  partenaires»
  accueil»




 
    
rédacteur
Djia Mambu
publié le
16/06/2016
films, artistes, structures ou événements liés à cette critique
les commentaires liés à cette critique



Djia Mambu (Africiné Magazine)


Raimundo Bernabé Nnandong, réalisateur du court-métrage Aricó Caliente


FCAT 2016


Raimundo Bernabé Nnandong (dernier à droite, t-shirt noir), à L'Arbre à Palabres, FCAT 2016


R. B. Nnandong (au milieu), présentant son film au FCAT 2016


Tournage de Aricó caliente


Tournage de Aricó caliente


Scène du film Aricó caliente


Scène du film Aricó caliente


Scène du film Aricó caliente


Scène du film Anomalías eléctricas, 2010, Ramon Esono Ebale, Desiderio Manresa Bodipo, Rosa Cardus, Salustiana Ayecaba, Exuperancia Bibang


Scène du film Memoria negra, 2006 (Xavier Montanyà)


Scène du film Lámpara, 2013, Ruben Monsuy Ndong


Scène du film Rendez-vous (Le) | Cita (La), 2011 (de Armengol Mba Mba, Gaudencio Diosdado Osa, Fátima Osia Ela, Sergio Nve Obomo, Raimundo Bernabé Nnandong, Florián Nfa, Simón Pedro Esono, Mireia Fort, Juan Noel Oburu, Gloyer Evita)

retour
 
Perspectives d'un cinéma en Guinée équatoriale
Ou comment propulser une industrie cinématographique dans un petit état scindé géographiquement dont la langue officielle [l'espagnol, ndlr] n'est point répandue en Afrique ? La barrière linguistique isole la République de Guinée équatoriale et son cinéma ne fait pas exception.
Voici quelques pistes de réponse nourries par la 13ème édition du Festival des Cinémas d'Afrique de Tarifa-Tanger (FCAT, 26 mai - 4 juin 2016).

Avec sa situation géographique particulière - la partie terrestre de son territoire est reliée à la contrée du Cameroun et du Gabon d'une part, et son île qui comprend la capitale Malabo d'autre part - la Guinée équatoriale constitue un cas assez unique en Afrique.
Héritage colonial oblige, le français, l'anglais, l'arabe et le portugais se partagent les États et cultures du continent, délaissant ainsi les rares territoires qui ont hérité de l'espagnol.
Si les industries cinématographiques africaines peinent à s'imposer (mises à part quelques exceptions), et que la communauté lusophone se sent parfois tenue à l'écart, voire exclue, de quelques importantes manifestations culturelles africaines, que dire de la Guinée équatoriale ?

Difficile de pointer une œuvre de long métrage fiction guinéenne- équatorienne avant le début de ce siècle. Les premiers datent seulement des années 2000 : Consejo mortal (Conseil mortel) de Canuto EDJANG NVE en 2007 et El Limpiabotas (Le cireur) de Bony OBAMA NCHAMA daté de 2009. Parmi les autres noms du cinéma équato-guinéens, il y a également Alejandro MEKOMO et Oscar MENEJAL, pour ne citer que ceux-là. Certes, il existe des films tournés en Guinée, surtout des documentaires réalisés par des Espagnols, mais on compte péniblement les productions équato-guinéennes.



Les courts métrages parviennent à tirer leur épingle du jeu, mais tout aussi difficilement : "On a besoin de s'approprier la culture cinématographique", explique Raimundo Bernabé Nnandong, dont le premier court-métrage Aricó Caliente est en compétition dans la section courts métrages (En breve) au FCAT 2016. "Chez nous, les gens s'étonnent encore énormément lorsqu'ils aperçoivent une caméra dans la rue", raconte-t-il lors de l'Arbre à Palabres, atelier d'échanges entre professionnels du métier organisé en marge des projections du festival.
Dans Aricó caliente, Sola, jeune étudiante voit les relations avec sa mère se délabrer, suite à la venue d'un homme riche qui a l'âge de son père. Celui-ci tente de la courtiser par l'entremise de sa mère, Esperanza qui, elle, y voit une solution à leurs "problèmes".

La formation étant quasi inexistante, nombre des auteurs sont autodidactes ou profitent du passage d'un professionnel étranger ou coopérant au centre culturel de Bata pour apprendre. Des initiatives locales existent cependant pour encourager la création et soutenir les films. Le Festival du Cinéma Itinérant Sud-Sud de la Guinée équatoriale (FECIGE, Festival de Cine Itinerante Sur-Sur de Guinea Ecuatorial), est une manifestation nationale où sont projetés une vingtaine de courts métrages depuis 2012 à Malabo et à Bata. C'est de là que proviennent les courts-métrages sélectionnés par le FCAT depuis 2012 (Aricó caliente, La Cita, Solo Una Vez, Lampara, Maria Ada), avec l'aide de la Casa África (Maison de l'Afrique).
Cependant, le caractère national du festival FECIGE limite encore l'ouverture aux autres cinémas d'Afrique ainsi qu'aux spectateurs dont la Guinée équatoriale a sans doute besoin pour se propulser.

Djia Mambu
Tarifa, juin 2016

haut de page


   liens films

Cireur (Le) | Limpiabotas (El) 2009
Bony Obama Nchama

Haricots cuisinés (Aricó caliente) 2015
Raimundo Bernabé Nnandong


   liens artistes

Ayecaba Salustiana


Bibang Exuperancia


Cardus Rosa


Esono Simón Pedro


Esono Ebale Ramon


Evita Gloyer


Fort Mireia


Manresa Bodipo Desiderio


Mba Mba Armengol


Montanyà Xavier


Ndong Ruben Monsuy


Nfa Florián


Nnandong Raimundo Bernabé


Nve Obomo Sergio


Obama Nchama Bony


Oburu Juan Noel


Osa Gaudencio Diosdado


Osia Ela Fátima


   vnements

01/02/2011 > 13/02/2011
festival |Guinée équatoriale |
Festival de Cine Africano (FCA) de Guinea Ecuatorial 2011
2ème édition

13/10/2012 > 20/10/2012
festival |Espagne |
FCAT 2012 - Festival du Cinéma Africain de Cordoue
9ème édition

26/05/2016 > 04/06/2016
festival |Espagne |
FCAT 2016 - Festival du Cinéma Africain de Tarifa et Tanger
13ème édition.

   liens structures

Al-Tarab
Espagne | Sevilla

Casa Africa
Espagne | BARCELONE

Centro Cultural Casa Africa
Brésil | Belo Horizonte

Vanuit het Zuiden (Depuis le Sud)
Pays-Bas | AMSTERDAM

haut de page



   vos commentaires
vos commentaires sur cette critique :
   
 
  ajouter un commentaire
   

haut de page

 

 

 

 

?>