actuellement 17685 films recensés, 2979 textes recherche | » english  
films réalisateurs acteurs producteurs distributeurs festivals agenda pays espace personnel  
  critiques»
  dossiers»
  analyses»
  entretiens»
  comptes rendus de festivals»
  reportages»
  documents»
  ateliers»
  Zooms»
  rédacteurs»
  écrans d'afrique»
  Asaru»
  lettre d'info
  inscription»
  desinscription»
  archives »
  liens»
  dépêches »
  nouvelles de
la fédération»
  la fédération»
  contacts»
  partenaires»
  accueil»




 
    
rédacteur
Djia Mambu
publié le
29/09/2016
films, artistes, structures ou événements liés à cette critique
les commentaires liés à cette critique



Djia Mambu (Africiné Magazine)



retour
 
I Am Not Your Negro, sacré meilleur documentaire à Toronto
Festival international du Film de Toronto (8-18 septembre 2016)


L'œuvre de Raoul Peck consacrée à l'activiste afro-américain James Baldwin est le documentaire chouchou du public du TIFF tandis que Queen of Katwe de Mira Nair avec Lupita Nyong'o et David Oyelowo arrive troisième film préféré derrière La La Land et Lion. Bruissements avant les nominations aux Oscars.

Le documentaire I Am not Your Negro du cinéaste haïtien Raoul Peck s'est imposé par sa qualité dans le traitement, la richesse de son contenu mais surtout par son lien troublant avec les questions raciales qui font débat dans l'actualité américaine. Ce contenu doit notamment son originalité à un matériel jamais encore exploité de façon aussi minutieuse. À sa mort en 1987, Baldwin laisse une œuvre littéraire inachevée, Remember This House ["Rappelle-toi de cette maison", en anglais, Ndlr], dédiée à trois personnalités qu'il a côtoyées et qui lui ont été chers : Martin Luther King Jr., Malcolm X et Medgar Evers (militant de la NAACP). Étant plus âgé que chacun, Baldwin a toujours cru qu'il mourrait le premier, mais il en fut tout autrement… C'est la sœur du défunt, Gloria, qui va céder les droits à Peck pour en faire un film. Elle a vu toutes les oeuvres du réalisateur y compris Lumumba. Elle lui accorde sa confiance pour prolonger l'œuvre, voire poursuivre le combat : "J'ai commencé à lire Baldwin à 60 ans. Il est resté longtemps une référence sans jamais vraiment le connaitre", raconte Raoul Peck. Celui-ci en fera bien plus de ce legs. À partir de textes et d'images d'archive d'il y a trente ans et de textes et images d'actualité, Peck va joindre les deux sources complémentaires pour n'en faire qu'un récit afin de marquer la continuité dans les faits. Récit porté par la voix de l'acteur Samuel Jackson qui interprète donc Baldwin, dans la version originale anglaise [JoeyStarr, pour le français, Ndlr]. "Mais où est le changement ?" se questionne l'auteur en nous amenant à réfléchir sur ces faits similaires comme les arrestations abusives des policiers, l'injustice envers les Noirs américains. En optant pour le noir et blanc, Peck veut oblitérer toute distinction possible dans la forme et l'esthétique pour faciliter le pont entre les deux, toujours pour souligner la ressemblance, la continuité, le caractère prévisible. Comme cette scène où le Président Robert Kennedy déclare que "dans 40 ans, il y aura un président noir" et qu'on aperçoit les images de l'inauguration du président Barack Obama dans la scène qui suit.

Les Oscars selon le prestigieux prix du public Grolsch

Queen of Katwe de Mira Nair (Mississipi Masala, Salaam Bombay !) était très attendu par le public torontois. Le film basé sur l'histoire vraie de Phiona Mutesi, interprétée par Madina Nalwanga, 16 ans et révélation du film, est sans rappeler un certain Slumdog Millionnaire (réalisé par Dany Boyle, 10 nominations aux oscars dont 8 remportées), prix du public TIFF en 2008. Depuis la mort de son père, Phiona vit dans des conditions difficiles avec sa mère (Lupita Nyong'o) et ses frères dans les taudis du village de Katwe en Ouaganda. Entrainée aux échecs par le professeur Katende (David Oyelowo), la jeune fille rêve de devenir championne pour sortir sa famille de la misère.






Le film produit en partie par Disney dont la sortie en Amérique est prévue en Octobre 2016, a atteint le palmarès des films préférés du public juste derrière La La Land de Damien Chazelle, présenté quelques jours plutôt à la Mostra de Venise - récompensé par le Prix d'interprétation féminine pour Emma Stone - et Lion de Garth Davis tout aussi prometteur. Peut-on pour autant espérer une raflée de nominations aux Oscars en janvier prochain ?

Djia Mambu,
Toronto, septembre 2016


haut de page


   liens films

Je ne suis pas votre Nègre (I Am Not Your Negro) 2016
Raoul Peck

Queen of Katwe 2015
Mira Nair


   liens artistes

Baldwin James


Jackson Samuel L.


JoeyStarr


Luther King Martin


Nair Mira


Nyong'o Lupita


Oyelowo David


Peck Hébert


Peck Raoul


X Malcolm


   vnements

08/09/2016 > 18/09/2016
festival |Canada |
Festival International du Film de Toronto (TIFF 2016)
41ème édition.

   liens structures

Arte France
France | Issy-les-Moulineaux

Artémis Productions
Belgique | BRUXELLES

Close Up Films
Suisse | Genève

Magnolia Pictures
États-Unis | NEW YORK

RTBF
Belgique | BRUXELLES

RTS (Radio Télévision Suisse)
Suisse | GENÈVE 8

The Walt Disney Company France | Disney Corporate
France | CHESSY

Vanuit het Zuiden (Depuis le Sud)
Pays-Bas | AMSTERDAM

Velvet Film
France | Paris

WIDE - International Sales & Distribution
France | PARIS

haut de page



   vos commentaires
vos commentaires sur cette critique :
   
 
  ajouter un commentaire
   

haut de page

 

 

 

 

?>