actuellement 18202 films recensés, 3176 textes recherche | » english  
films réalisateurs acteurs producteurs distributeurs festivals agenda pays espace personnel  
  critiques»
  dossiers»
  analyses»
  entretiens»
  comptes rendus de festivals»
  reportages»
  documents»
  ateliers»
  Zooms»
  rédacteurs»
  écrans d'afrique»
  Asaru»
  lettre d'info
  inscription»
  desinscription»
  archives »
  liens»
  dépêches »
  nouvelles de
la fédération»
  la fédération»
  contacts»
  partenaires»
  accueil»




 
    
rédacteur
Mouktar Sobi
publié le
11/11/2016
films, artistes, structures ou événements liés à cette critique
les commentaires liés à cette critique



Mouktar Sobi (Africiné Magazine)


Hassim-Tall BOUKAMBOU, réalisateur congolais

retour
 
Révolutionnaire(s), de Hassim-Tall BOUKAMBOU, Congo Brazzaville
La Nation congolaise et ses figures politiques


La République du Congo comme toutes les anciennes colonies françaises en Afrique accèdent à l'autonomie politique dans les années 1960. Originaire de ce pays d'Afrique centrale, Hassim-Tall BOUKAMBOU remonte - à travers son film Révolutionnaire(s) - l'histoire de cet Etat livré à la fragilité d'une jeunesse qui devait lui donner ses bases. A travers cette œuvre historique l'on découvre une réalisation qui se structure autour des témoignages alternés des personnages. Tous acteurs ou au moins témoins de cette époque turbulente, ils exposent les rôles qu'ont joués les syndicats, l'Eglise et l'armée à la fondation du Congo indépendant. Révolutionnaire(s) avec le signe du pluriel mis entre parenthèse, met le projecteur dans l'ambiguïté des révolutions qui ont ponctué chacune les destinées des congolais. A savoir la révolution des syndicats qui ouvre sur l'indépendance, la révolution de 1963 qui libère le peuple martyr de la dictature et la révolution marxiste léniniste qui ouvre une aire du rêve idéologique populaire.






Le communisme dans ses prémisses

Si l'option politique communiste est le fait de l'époque de Marien NGOUABI au Congo, BOUKAMBOU nous fait découvrir la prophétie qui mènera à ce choix depuis Alphonse MASSAMBA DEBAT. Celui-ci fera entendre dans une interview que si les secteurs économiques congolais sont tenus par les expatriés, il est alors de bon aloi que les congolais n'ayant pas des capitaux, soient orientés vers une politique socialiste. C'est cela qui leur convient. Peu de temps après MASSAMBA DEBAT arrive l'ère du marxisme sous Marien NGOUABI. Cette option durera théoriquement jusqu'en 1990, période de l'avènement du pluralisme politique en Afrique et au Congo.

Nouvelles techniques du documentaire

Film classique de par sa chronologie linéaire, son réalisateur fait usage des techniques révolutionnaires dans la construction de son histoire. Les ponctuations et les transitions sont remplacées par l'élément scriptural, les synthés. Et le commentaire en off laisse la place au langage des images qui met en valeur les voix des personnages. L'équilibre et le rythme du film de Hassim-Tall BOUKAMBOU trouvent leur source dans l'usage des nouvelles techniques du documentaire.

par Mouktar M. SOBI

haut de page


   liens films

Révolutionnaire(s) 2015
Hassim Tall Boukambou


   liens artistes

Tall Boukambou Hassim


   vnements

20/04/2016 > 23/04/2016
festival |République du Congo |
Festival Ya Beto 2016
2ème édition

15/07/2016 > 23/07/2016
festival |Cameroun |
Ecrans Noirs 2016
20ème édition. Thème : "Festivals et promotion du cinéma".

02/08/2016 > 06/08/2016
festival |République du Congo |
Moké Film Festival 2016
1ère édition

   liens structures

Bonz Communications
République du Congo | Brazzaville

Cinépress
Cameroun | Yaoundé

haut de page



   vos commentaires
vos commentaires sur cette critique :
   
 
  ajouter un commentaire
   

haut de page

 

 

 

 

?>