actuellement 18047 films recensés, 3098 textes recherche | » english  
films réalisateurs acteurs producteurs distributeurs festivals agenda pays espace personnel  
  critiques»
  dossiers»
  analyses»
  entretiens»
  comptes rendus de festivals»
  reportages»
  documents»
  ateliers»
  Zooms»
  rédacteurs»
  écrans d'afrique»
  Asaru»
  lettre d'info
  inscription»
  desinscription»
  archives »
  liens»
  dépêches »
  nouvelles de
la fédération»
  la fédération»
  contacts»
  partenaires»
  accueil»




 
    
rédacteur
Falila Gbadamassi
publié le
22/05/2017
films, artistes, structures ou événements liés à cette critique
les commentaires liés à cette critique



Falila Gbadamassi (Africiné Magazine)


Karim Moussaoui, réalisateur de En attendant les hirondelles


Cannes 2017


Scène du film


Scène du film


Scène du film


Scène du film


Scène du film


Scène du film


Scène du film


Scène du film

retour
 
En attendant les hirondelles, de Karim Moussaoui
Peinture contemporaine de l'Algérie
Pour son premier long métrage, En attendant les hirondelles, présenté le 22 mai 2017 à Un Certain Regard, le cinéaste algérien Karim Moussaoui, a choisi d'évoquer les défis quotidiens de ses contemporains. Son cheval de Troie n'est autre que le rapport amoureux, naissant ou passé, et ses corollaires.


Sur les traces d'un promoteur immobilier, Mourad (Mohamed Djouhri), de Djalil (Mehdi Ramdani), un de ses employés et de Dahman (Hassan Kachach), un neurologue qui va croiser le chemin du premier, Karim Moussaoui dresse le portrait d'hommes et de femmes à la croisée des chemins. Chacun dans leur voiture, filmés sur une semaine ses héros vont faire une escale décisive durant ce voyage qu'est leur vie. Et à chaque fois, une figure féminine - la femme algérienne dans tous ses états - est à l'origine de leur remise en question.
Mourad, divorcé, est appelé à la rescousse par son ex-compagne afin de ramener leur fils à la raison. C'est un senior préoccupé par sa nouvelle vie de couple et la perspective d'un nouveau contrat qui, au détour d'une panne de voiture sur le chemin du retour, prend une décision qui interpelle sa conscience.
Le jeune Djalil, lui, pour rendre service, va se retrouver face à Aïcha (Hania Amar), une femme qu'il a aimée et qui est en passe de convoler avec un autre homme. Que sont devenus les sentiments qu'ils ont éprouvés l'un pour l'autre ? Enfin Dahman, neurologue à la quarantaine triomphante qui espère être promu et fonder un foyer, voit surgir une femme issue d'un passé sur lequel il veut définitivement tirer un trait.






Trois histoires pour trois générations d'Algériens. Le triptyque donne à voir les multiples visages du pays. Entre autres, celle des années noires et de ses séquelles, du chômage, de la corruption et aussi des bâtiments que l'on ne finit jamais de construire, points noirs familiers dans des paysages que la caméra de Karim Moussaoui explore à l'envi, comme pour mieux souligner leur splendeur.
En attendant les hirondelles est une invitation à une découverte socio-politique de l'Algérie d'aujourd'hui. En rassemblant ces tranches de vie, le réalisateur soulève pléthore d'interrogations. Au risque de laisser parfois le spectateur sur sa faim. Ce dernier pourrait aussi regretter que les tableaux qui constituent la trame du film ne dégagent pas tous la même intensité. Cependant, parce que son propos reste fluide et cohérent, Karim Moussaoui ne rate pas son premier saut dans le grand bain du long métrage.

Falila Gbadamassi

haut de page


   liens films

En attendant les hirondelles 2017
Karim Moussaoui


   liens artistes

Amari Chawki


Atika Aure


Debzi Jaber


Kachache Hassen


Kaci Nadia


Mekkiou Sonia


Moussaoui Karim


Ramdani Medhi


Thion David


   vnements

17/05/2017 > 28/05/2017
festival |France |
Festival de Cannes 2017
70e édition.

21/03/2018 > 27/03/2018
festival |Algérie |
Festival d'Annaba du Film Méditerranéen 2018
3eme édition.

   liens structures

Ad Vitam
France | Paris

Arte France cinéma
France | Issy-les-Moulineaux

CNC - Centre National du cinéma et de l'image animée (France)
France | PARIS cedex 16

Films Pelléas (Les)
France | PARIS

Institut Français (CulturesFrance)
| Paris

mk2 Films
France | Paris

Niko Film
Allemagne | Berlin

Prolégomènes
Algérie | Alger

haut de page



   vos commentaires
vos commentaires sur cette critique :
   
 
  ajouter un commentaire
   

haut de page

 

 

 

 

?>