actuellement 17685 films recensés, 2979 textes recherche | » english  
films réalisateurs acteurs producteurs distributeurs festivals agenda pays espace personnel  
  critiques»
  dossiers»
  analyses»
  entretiens»
  comptes rendus de festivals»
  reportages»
  documents»
  ateliers»
  Zooms»
  rédacteurs»
  écrans d'afrique»
  Asaru»
  lettre d'info
  inscription»
  desinscription»
  archives »
  liens»
  dépêches »
  nouvelles de
la fédération»
  la fédération»
  contacts»
  partenaires»
  accueil»




 
    
rédacteur
Espéra Donouvossi
publié le
18/02/2018
films, artistes, structures ou événements liés à cette critique
les commentaires liés à cette critique
retour
 
Sauver Africultures, un patrimoine culturel en péril !

Après plus d'une vingtaine d'années d'existence, l'association Africultures reconnue pour avoir documenté les arts et cultures d'Afrique en mettant et/ou en contribuant à mettre en place plusieurs plateformes de visibilité et d'expressions en faveur de milliers de professionnels des arts et de la cultures en Afrique et dans la Diaspora se retrouve en détresse. Et curieusement, c'est en 2018, l'année européenne du patrimoine culturel et une période pendant laquelle les grands moyens intellectuels, factuels et matériels sont mobilisés pour convaincre de l'importance de la culture dans le développement durable ; c'est en ce moment que l'association Africultures est en train d'être contrainte à fermer les portes.

Cet acte non seulement met au chômage des dizaines de personnes à travers le monde y compris des journalistes, des artistes-chroniqueurs, des partenaires porteurs de projets liés à Africultures et surtout le personnel immédiat en France et en Afrique ; mais remet aussi en cause tous les beaux discours autour de l'importance de la culture. Des assertions telles que "la culture est développement" ou "Pas de futur sans culture" ou même "l'avenir que nous voulons implique la culture", sont-elles que de vains mots ? C'est le moment de le prouver.
Et pourtant la convention 2005 de l'Unesco qui exige la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles exige des parties signataires une prise en compte et la sauvegarde du patrimoine culturel.

Laisser fermer Africultures, c'est prouver au monde entier que la culture ne vaut pas grande chose. C'est décourager tous ces jeunes créateurs, ces enfants et jeunes étudiants inscrits dans des écoles et universités susceptibles d'embrasser une carrière artistique et culturelle. Car Africultures n'est pas le premier et ne serait peut-être pas le dernier si nous ne faisons rien. Nous avons vu le cas de l'Ecole des Sables au Sénégal et d'autres organisations culturelles comme la nôtre qui doivent se battre pour exister et contribuer au développement durable à travers la culture.

Nous devrions tous être Africultures aujourd'hui, se lever comme un seul homme et mobiliser nos ressources et compétences pour soutenir Africultures en préservant son patrimoine culturel. Envahissons les réseaux sociaux, multiplions nos soutiens et conquérons d'autres personnes à la cause.
Soutenir Africultures, c'est démontrer toute la force de la culture et l'imposer dans des instances de décision.

Le bureau exécutif de la Fédération Africaine de la Critique Cinématographique (FACC) invite tous ses membres [et internautes] à signer le formulaire de soutien ici (http://africultures.com/soutenir) et à le partager avec tous leurs collègues, confrères et consœurs.
Pour la culture, nous nous mettons debout aux côtés d'Africultures.

Pour le Bureau Exécutif de la FACC
Le Secrétaire Général
Espera Donouvossi

haut de page


   liens films

Tchouraï 2006
Denis Caïozzi

Tchourai ou les écailles de la mémoire 2005
Marie Maffre


   liens structures

ACP Films
Belgique | Bruxelles

Africultures
France | Les Pilles

Association Jant-Bi / Ecole des Sables
Sénégal | Dakar

Fédération Africaine de la Critique Cinématographique (FACC)
Sénégal | Dakar

Secrétariat du Groupe des Etats ACP
Belgique | Bruxelles

haut de page



   vos commentaires
vos commentaires sur cette critique :
   
 
  ajouter un commentaire
   

haut de page

 

 

 

 

?>