actuellement 17679 films recensés, 2971 textes recherche | » english  
films réalisateurs acteurs producteurs distributeurs festivals agenda pays espace personnel  
  critiques»
  dossiers»
  analyses»
  entretiens»
  comptes rendus de festivals»
  reportages»
  documents»
  ateliers»
  Zooms»
  rédacteurs»
  écrans d'afrique»
  Asaru»
  lettre d'info
  inscription»
  desinscription»
  archives »
  liens»
  dépêches »
  nouvelles de
la fédération»
  la fédération»
  contacts»
  partenaires»
  accueil»




 
    
rédacteur
Falila Gbadamassi
publié le
12/04/2018
films, artistes, structures ou événements liés à cette critique
les commentaires liés à cette critique



Falila Gbadamassi est rédactrice à Africiné Magazine




Abu Bakr SHAWKY, réalisateur égyptien-autrichien




Thierry Frémaux, Délégué général du Festival de Cannes





retour
 
Cannes 2018 : l'Egypte en lice pour la Palme d'or


La sélection officielle de l'édition 2018 du Festival de Cannes a été dévoilée le 12 avril 2018 et un film africain concourt pour la Palme d'or. Le premier film du réalisateur égyptien Abu Bakr Shawky, Yomeddine, a les honneurs de la compétition aux côtés, entre autres, du Français Jean-Luc Godard (Le Livre d'image), du Chinois Jia Zhang-Ke (Ash is purest white), de l'Iranien Jafar Panahi (Three Faces), de la Libanaise Nadine Labaki (Capharnaüm) ou encore de l'Américain Spike Lee (Blackkklansman).

"C'est un road-movie égyptien dont le personnage principal est un lépreux, un acteur non-professionnel (...) Le cinéma nous donne des nouvelles du monde, des femmes et des hommes d'une façon remarquablement forte et singulière (...) C'est un film (...) que nous avons l'audace de mettre en compétition", a déclaré le délégué général du Festival de Cannes, Thierry Frémaux en présentant Yomeddine.

La présence du cinéaste A.B Shawky atteste, encore une fois, de la vivacité du cinéma égyptien et a des allures de passage de relais. Le dernier film égyptien vu en compétition est celui de Yousry Nasrallah, Après la bataille. Sa programmation date de 2012.

Trois autres pays africains figurent dans la sélection officielle du 71e Festival de Cannes. Le Maroc, le Kenya et l'Afrique du Sud sont les pays de cinéma qui seront à découvrir dans la section Un Certain Regard. Le premier film de la Marocaine Meryem Benm'barek, Sofia, y est projeté. La cinéaste franco-marocaine s'est faite remarquer avec le court-métrage Jennah, son film de fin d'études, sélectionné aux Oscars en 2015. Wanuri Kahiu, jeune réalisatrice kényane, propose Rafiki, histoire d'amour entre deux jeunes femmes dont les pères sont des rivaux politiques. Le long métrage est inspiré du livre Jambula Tree de l'auteure ougandaise Monica Arac de Nyeko (lauréat 2007 du Caine Prize for African Writing).

Die Stropers (Les moissonneurs) est la troisième entrée africaine à Un Certain Regard. Le Sud-Africain Etienne Kallos, né de parents grecs, signe une fiction qui se déroule dans la communauté afrikaner. Le film a été développé dans le cadre du programme de résidence du Festival (Cinéfondation, 2011-2012).

L'Afrique du Sud est également présente dans la sélection officielle 2018 grâce au documentaire The State against Mandela and the others, réalisé par Nicolas Champeaux et Gilles Porte. Il revient sur le procès de Rivonia au terme duquel Nelson Mandela et sept de ses coaccusés ont été condamnés à la prison à vie.

"Fort renouvellement"

Au total, 1 906 longs métrages ont été visionnés par le comité de sélection. Thierry Frémaux a souligné le "fort renouvellement" de l'offre 2018. "La répartition géographique - quand j'évoque un film d'Afrique du Sud, du Kenya, un film du Liban, d'Egypte - est tout à fait forte", a souligné Thierry Frémaux en annonçant une sélection "quasi complète". Les exemples du délégué général du Festival de Cannes semblent suggérer que ce "renouvellement" aura profité au continent africain, souvent aux abonnés absents sur la Croisette.

Falila Gbadamassi

haut de page


   liens films

Yomeddine 2018
Abu Bakr Shawky


   liens artistes

Benm'Barek Meryem


Emam Dina


Frémaux Thierry


Kahiu Wanuri


Kallos Etienne


Labaki Nadine


Lee Spike


Porte Gilles


Shawky Abu Bakr


   vnements

08/05/2018 > 19/05/2018
festival |France |
Festival de Cannes 2018
71e édition.

   liens structures

Big World Cinema
Afrique du Sud | Cape Town

Desert Highway Pictures
Égypte | Cairo

Film Clinic
Égypte | LE CAIRE

Makna Presse
France | PARIS

Météore Films
France | Paris

MPM Film
France | PARIS

Pacte (Le)
France | PARIS

Razor Film Produktion
Allemagne | BERLIN

Schortcut Films
Liban | Beirut

Wild Bunch Distribution
France | PARIS

haut de page



   vos commentaires
vos commentaires sur cette critique :
   
 
  ajouter un commentaire
   

haut de page

 

 

 

 

?>