actuellement 18129 films recensés, 3143 textes recherche | » english  
films réalisateurs acteurs producteurs distributeurs festivals agenda pays espace personnel  
  critiques»
  dossiers»
  analyses»
  entretiens»
  comptes rendus de festivals»
  reportages»
  documents»
  ateliers»
  Zooms»
  rédacteurs»
  écrans d'afrique»
  Asaru»
  lettre d'info
  inscription»
  desinscription»
  archives »
  liens»
  dépêches »
  nouvelles de
la fédération»
  la fédération»
  contacts»
  partenaires»
  accueil»




 
    
rédacteur
Hector-Victor Kabré
publié le
26/02/2019
films, artistes, structures ou événements liés à cette critique
les commentaires liés à cette critique



Michel Kuaté, réalisateur camerounais



retour
 
Le père de Tilaï, de Michel Kuaté
Entre révélation et rêve


Le court métrage de Michel Kuaté se révèle être un hommage à un personnage qu'il nomme : "Le Père de Tilaï". Il retrace le parcours d'Idrissa Ouedraogo, réalisateur burkinabè consacré à plusieurs reprises sur les scènes du monde.

Le film redonne à voir à l'écran les sacres du Grand prix du jury de Cannes 1990 et celui de l'étalon d'or de Yennenga au FESPACO 1991, avec le film Tilaï (1990).
Outre cette séquence, le documentaire met sous les projecteurs le parcours d'un homme engagé pour les libertés. Ses actions pour la liberté commencent avec un syndicalisme à l'université. Son engagement est aussi une aspiration qu'il traduit dans ses créations audiovisuelles déjà avec son long métrage "Le choix" en 1986 dont l'histoire porte sur le refus de l'assistance alimentaire perpétuelle. Sa conception de la liberté prend également forme dans sa manière de filmer les espaces. "J'aime les plans d'ensemble et générale", affirme Idrissa.

Si ce documentaire de 24 minutes est une revue sur la biographie et la filmographie du "Maestro Idrissa", le film laisse voir un goût d'inachevé. Le réalisateur Michel Kuaté espérait être l'assistant du "Père de Tilaï" sur ses films qui étaient en chantier.
Cela révèle que les derniers moments du réalisateur burkinabè ont été marqués par la renaissance d'une autre Afrique. Il avait en projets des films dont les titres sont Le noyau de la mangue et Les Graines de l'espoir.

Hector Victor KABRE (Burkina Faso)

Africiné, le Magazine de la Fédération Africaine de la Critique Cinématographique FACC - www.africine.org

Africiné Magazine No.1 - - Lundi 25 février 2019, page 8 - FESPACO 2019 /// 26th edition

Ce magazine est publié par la Fédération Africaine de la Critique Cinématographique (FACC / AFFC). La publication a été rendue possible grâce au soutien de l'OIF, Africalia Belgium, le Goethe-Institut et l'Ascric-B. Il est réalisé par un collectif de 42 journalistes provenant de 23 pays.

Directeur de Publication : Khalil Demmoun

Comité de Rédaction
Sid-Lamine Salouka
Abraham Bayili
Ahmed Shawky
Robert Mukondiwa
Fatou Kiné Séne
Pélagie N'Gonana
Charles Ayetan
Yacouba Sangaré
Espéra Donouvossi

Mise en page : Korotimi Sérémé

haut de page


   liens films

Père de Tilaï (Le) 2019
Michel Kuate


   liens artistes

Kuate Michel


Ouedraogo Idrissa


   vnements

23/02/2019 > 02/03/2019
festival |Burkina Faso |
FESPACO 2019 (Festival Panafricain du Cinéma et de la télévision de Ouagadougou)
26e édition. Cinquantenaire.

   liens structures

Africalia
Belgique | Bruxelles

Africiné Magazine
Sénégal | Dakar

ASCRIC-B
Burkina Faso | OUAGADOUGOU

Cinéma Numérique Ambulant (CNA)
France | Maisons Alfort

Ministère de la Culture, des Arts et du Tourisme (MCAT) - Burkina Faso
Burkina Faso | Ouagadougou

Organisation internationale de la francophonie (OIF)
France | PARIS

haut de page



   vos commentaires
vos commentaires sur cette critique :
   
 
  ajouter un commentaire
   

haut de page

 

 

 

 

?>