actuellement 18129 films recensés, 3148 textes recherche | » english  
films réalisateurs acteurs producteurs distributeurs festivals agenda pays espace personnel  
  critiques»
  dossiers»
  analyses»
  entretiens»
  comptes rendus de festivals»
  reportages»
  documents»
  ateliers»
  Zooms»
  rédacteurs»
  écrans d'afrique»
  Asaru»
  lettre d'info
  inscription»
  desinscription»
  archives »
  liens»
  dépêches »
  nouvelles de
la fédération»
  la fédération»
  contacts»
  partenaires»
  accueil»




 
    
rédacteur
Léonce Junior Sanou
publié le
23/11/2005
films, artistes, structures ou événements liés à cette critique
les commentaires liés à cette critique
retour
 
Rencontre avec le passé.
La Chambre noire, de Hassan Benjelloun (Maroc)

Kamal et Najat sont deux jeunes qui s'aiment d'un amour profond depuis leur tendre enfance. Alors qu'ils fondent de grands projets d'avenir le passé activiste de Kamal le rattrape. Il est enlevé, interrogé, torturé comme beaucoup de ses camarades à cause de leur appartenance à des organisations d'extrême gauche.

Hassan Benjelloun, à travers ce film, dépeint une des pages les plus sombres de l'histoire marocaine post-coloniale. C'est un devoir de mémoire envers le peuple marocain à un moment où le Maroc a entamé un processus de réconciliation.

La combinaison des gros plans et de la faible luminosité des salles de détention montre la souffrance interne de ces détenus. Cependant la chambre noire qui est la salle de torture n'est pas convaincante pour exprimer le climat de terreur dans lequel évoluaient les personnages centraux.

Hassan Benjelloun dénonce une répression des libertés individuelles et collectives dans une société livrée à elle même. Elle se réfugie dans des soirées mondaines comme pour oublier le climat de peur qu'entraînent les enlèvements multiples. A moins qu'elle s'y laisse aller par pure insouciance.

Ce film s'inscrit dans une tendance actuelle du cinéma marocain qui revient sur les années 1970 (les "années de plomb") qui fait écho sur un autre registre avec le cinéma des précurseurs, Mustapha Darkaoui, Souheil Ben Barka (Président du jury long métrage du FESPACO 2005).

Léonce Junior SANOU

haut de page


   liens films

Chambre noire (La) 2004
Hassan Benjelloun


   liens artistes

Ben Barka Souheil


Benjelloun Hassan


Derkaoui Mostapha


   vnements

24/02/2005 > 03/03/2005
festival |Burkina Faso |
La Semaine des Réalisateurs au Fespaco 2005
Une sélection de films à l'initiative de la Guilde Africaine des Réalisateurs et Producteurs En association avec le Club universitaire du cinéma africain

26/02/2005 > 05/03/2005
festival |Burkina Faso |
FESPACO 2005 (Festival Panafricain du Cinéma et de la télévision de Ouagadougou)
19ème édition

   liens structures

ASCRIC-B
Burkina Faso | OUAGADOUGOU

Centre Cinématographique Marocain (CCM)
Maroc | RABAT

haut de page



   vos commentaires
vos commentaires sur cette critique :
   
 
  ajouter un commentaire
   

haut de page

 

 

 

 

?>