actuellement 18202 films recensés, 3176 textes recherche | » english  
films réalisateurs acteurs producteurs distributeurs festivals agenda pays espace personnel  
  critiques»
  dossiers»
  analyses»
  entretiens»
  comptes rendus de festivals»
  reportages»
  documents»
  ateliers»
  Zooms»
  rédacteurs»
  écrans d'afrique»
  Asaru»
  lettre d'info
  inscription»
  desinscription»
  archives »
  liens»
  dépêches »
  nouvelles de
la fédération»
  la fédération»
  contacts»
  partenaires»
  accueil»




 
    
rédacteur
Arlette Hien
publié le
23/11/2005
films, artistes, structures ou événements liés à cette critique
les commentaires liés à cette critique
retour
 
Rétablir la vérité historique
Le Malentendu Colonial, de Jean-Marie TENO (Cameroun)

Long métrage en compétition pour l'Etalon, Le Malentendu Colonial est une tentative du réalisateur Jean Marie Teno de rétablir la vérité historique sur l'arrivée des missionnaires européens sur le continent africain. A travers une série d'interviews et de témoignages faites par des africains et des européens, des images prise des vestiges conservés dans les musées l'auteur retrace les raison véritable de la présence de ces occidentaux et montre le contraste entre ce qu'ils disaient et leur comportement en ce sens que les missionnaires, sensés apporter ce qu'ils appelaient "la bonne nouvelle" avaient une mission colonisatrice.

D'un point de vu thématique, Le Malentendu Colonial est un film d'actualité qui interpelle les Africains en particulier pour une réconciliation avec leur passé colonial et aussi leur identité culturelle. En effet, ce thème qui fut longtemps traité avec une vision sudiste a été par le camerounais Jean Marie Teno pour permettre aux Africains de connaître la vraie version de leur histoire, de se retrouver bien que subissant une force influence occidentale, et préserver leurs richesses. Cette recherche absolue de la vérité du réalisateur est louable, surtout son effort remarquable de recherche d'éléments pour meubler son film. Aussi est-il indéniable que tout artiste devrait s'appuyer sur des faits réels pour bâtir son art. Cependant, l'art est-il la représentation exacte du vrai ? Le cinéaste a-t-il pour mission de retracer les faits tels qu'ils se sont passés sans apportés sa touche artistique ? Telle est la question qu'on pourrait se passer au vue de cette œuvre qui ne laisse aucun bon cinéphile indifférent . La qualité thématique surtout, et aussi sonore, visuelle de ce film fait qu'il ne sera pas surprenant qu'il remporte plusieurs prix.

Paule Arlette HIEN

haut de page


   liens films

Malentendu colonial (Le) 2004
Jean-Marie Teno


   liens artistes

Teno Jean-Marie


   vnements

26/02/2005 > 05/03/2005
festival |Burkina Faso |
FESPACO 2005 (Festival Panafricain du Cinéma et de la télévision de Ouagadougou)
19ème édition

haut de page



   vos commentaires
vos commentaires sur cette critique :
   
 
  ajouter un commentaire
   

haut de page

 

 

 

 

?>