actuellement 18014 films recensés, 3093 textes recherche | » english  
films réalisateurs acteurs producteurs distributeurs festivals agenda pays espace personnel  
  critiques»
  dossiers»
  analyses»
  entretiens»
  comptes rendus de festivals»
  reportages»
  documents»
  ateliers»
  Zooms»
  rédacteurs»
  écrans d'afrique»
  Asaru»
  lettre d'info
  inscription»
  desinscription»
  archives »
  liens»
  dépêches »
  nouvelles de
la fédération»
  la fédération»
  contacts»
  partenaires»
  accueil»




 
    
rédacteur
Ludovic O. Kibora
publié le
21/11/2005
films, artistes, structures ou événements liés à cette critique
les commentaires liés à cette critique
retour
 
Les indignes du palais revisités par Mwézé D. Ngangura
Les habits neufs du gouverneur, de Mwézé D. Ngangura

C'est presque sans le bras que le réalisateur Congolais Mwéze D. Ngangura est arrivé à cette 19e édition du Fespaco avec son tout dernier long métrage de Yennega au Fespaco 99 était très attendu par les nombreux présents à Ouaga pour la biennale du cinéma Africain. Le Ngangura nouveau est une sorte de comédie musicale, bâti sur la trame d'un conte tragique moderne.

Féli est Zerbo, son épouse, Mapouya, est Krowa. Les deux ethnies sont en guerre fratricide. De façon inattendue, Féli est bombardé gouverneur de sa province. Comment dévoiler l'identité de son épouse à un peuple qui n'est pas prêt pour le pardon ? Difficile équation que le réalisateur congolais qui vit en Belgique tente de résoudre à travers des déclamations chantées. L'histoire des habits invisibles du gouverneur Féli, met à nu la mainmise des puissances occidentales sur le destin politique des jeunes petits pays du monde. Les intrigues du palais sont décrites de façon linéaire avec l'appui des belles images. Dans un style qui passerait mieux à l'opéra, Mwéze fait une sorte de parodie du roi est nu pendant 87 minutes. La quintessence de la culture musicale congolais est offerte au spectateur. Les voix sont belles, le rythme entraînant. Le réalisateur qui a fait se première apparition au Fespaco en 1983 avec le court métrage Kin Kiesse est un habité des satires sociales et de la dénonciation subtile des travers du pouvoir. Le long métrage La vie est belle qui avait servi une bonne dose de rumba congolais avec des artistes de renom tels que Papa Wemba, Pépé Kalé, etc… est doublement dépassé dans la guerre par cette dernière œuvre aux allures de clip musical. En tout cas, les habits du Gouverneur "c'est bien, mais c'est bizarre" déclarait un cinéphile lors de la toute première projection du film en plein Fespaco 2005.

Ludovic KIBORA

haut de page


   liens films

Habits neufs du gouverneur (Les) 2004
Mweze Dieudonné Ngangura


   liens artistes

Ngangura Mweze Dieudonné


   vnements

26/02/2005 > 05/03/2005
festival |Burkina Faso |
FESPACO 2005 (Festival Panafricain du Cinéma et de la télévision de Ouagadougou)
19ème édition

haut de page



   vos commentaires
vos commentaires sur cette critique :
   
 
  ajouter un commentaire
   

haut de page

 

 

 

 

?>