actuellement 18065 films recensés, 3113 textes recherche | » english  
films réalisateurs acteurs producteurs distributeurs festivals agenda pays espace personnel  
  critiques»
  dossiers»
  analyses»
  entretiens»
  comptes rendus de festivals»
  reportages»
  documents»
  ateliers»
  Zooms»
  rédacteurs»
  écrans d'afrique»
  Asaru»
  lettre d'info
  inscription»
  desinscription»
  archives »
  liens»
  dépêches »
  nouvelles de
la fédération»
  la fédération»
  contacts»
  partenaires»
  accueil»




 
    
rédacteur
Sitou Ayité
publié le
20/03/2007
films, artistes, structures ou événements liés à cet entretien
les commentaires liés à cet entretien

Sitou Ayité


Tunde Kelani


The Narrow path (Le vase brisé)


The Narrow path (Le vase brisé)



retour
 
Vive les vierges !
entretien avec Tunde Kelani, réalisateur de The narrow path (Nigeria, 2006).
The narrow path (La voie étroite) est une adaptation du roman The virgin de Bayo Adebowale. Le film raconte l'histoire d'Aweyo promise en mariage à Odejimi. Le soir de ses noces, son mari découvre qu'elle n'était pas vierge. Le mariage d'Aweyo devient l'affaire de toute une communauté. The narrow path est en compétition officielle Tv-vidéo. Nous sommes allé à la rencontre du réalisateur Tunde Kelani qui œuvre à changer les préjugés de certains critiques et médias sur les films nigérians.

Africiné : Pourquoi avoir choisi le thème de la virginité pour votre film ?

TK : Pour deux raisons. La première, les femmes africaines jouent un rôle important dans notre société et ne sont pas bien représentées sur le plan politique, social et culturel ; donc nous devons aider les femmes à contribuer au développement de l'Afrique.
La deuxième raison est que ce film étant une adaptation d'un roman, je voulais faire une jonction entre la littérature et le cinéma, parce que j'ai constaté qu'on ne lit pas souvent en Afrique. J'ai donc utilisé les ressources de la littérature pour exposer l'histoire de notre culture au monde.

Africiné : Et vous, pensez-vous qu'on doive arriver vierge au mariage ?

TK : Mon film n'est pas un plaidoyer pour que les filles demeurent vierges avant le mariage, mais c'est une tentative de documenter. À une époque de notre histoire, cette coutume existait. Je ne pense pas personnellement qu'il y ait un mal à être vierge. La virginité est aussi une forme de protection contre le sida.

Africiné : Dans le film, Abigaïl est une femme de caractère. Pourquoi ce choix ?

TK : Si les femmes ont accès à l'éducation au même titre que les hommes, elles peuvent jouer un plus grand rôle dans la société. Les hommes ne prendront plus l'avantage sur elles et les femmes ne seront plus en arrière-plan. Ceci pour dire que l'éducation n'est pas importante pour les hommes seulement mais aussi pour les femmes.

Africiné : Pensez vous que les hommes sont responsables du fait que la femme soit en arrière plan dans la société africaine ?

TK : Je ne dirai pas que c'est la faute des hommes, mais nous devons juste regarder l'aspect positif de notre culture et nous concentrer sur comment développer notre continent africain.

propos recueillis par
Sitou Ayité (Togo)

Article paru dans le Bulletin Africiné n°08 (FESPACO 2007), du Samedi 03 mars 2007, page 7.

haut de page


   liens films

Narrow path (The) 2005
Tunde Kelani


   liens artistes

Kelani Tunde


   vnements

24/02/2007 > 03/03/2007
festival |Burkina Faso |
FESPACO 2007 (Festival Panafricain du Cinéma et de la télévision de Ouagadougou)
Le FESPACO, manifestation biennale attendue avec impatience par les cinéphiles, permet de dresser un bilan sur l'actualité des films africains, mais donne aussi accès (télévision) à des films, de qualité mais peu connus. Palmarès en fin de FESPACO.

   liens structures

FESPACO
Burkina Faso | Ouagadougou 01

haut de page



   vos commentaires
vos commentaires sur cet entretien :
   
 
  ajouter un commentaire
   

haut de page

 

 

 

 

?>