actuellement 18088 films recensés, 3138 textes recherche | » english  
films réalisateurs acteurs producteurs distributeurs festivals agenda pays espace personnel  
  critiques»
  dossiers»
  analyses»
  entretiens»
  comptes rendus de festivals»
  reportages»
  documents»
  ateliers»
  Zooms»
  rédacteurs»
  écrans d'afrique»
  Asaru»
  lettre d'info
  inscription»
  desinscription»
  archives »
  liens»
  dépêches »
  nouvelles de
la fédération»
  la fédération»
  contacts»
  partenaires»
  accueil»




 
    
rédacteur
Charles Ayetan
publié le
23/05/2007
films, artistes, structures ou événements liés à cet entretien
les commentaires liés à cet entretien
retour
 
"C'est un plaisir de voir mon film retenu en compétition au FESPACO"
Steven AF, réalisateur togolais
Psychologue de formation, Folligan Amouzou est plus connu du public culturel togolais sous le nom de Steven AF, le réalisateur de clips vidéos des jeunes artistes togolais de la chanson moderne, notamment du hip hop. Le rêve de devenir cinéaste qu'il nourrissait depuis qu'il était encore étudiant s'est concrétisé et s'attise davantage depuis que son film, Fruits de la passion, a été jugé digne de participer à la course des grands cinéastes à l'occasion du FESPACO 2007. Nous l'avons rencontré à la fin d'une des projections de son film à Ouagadougou et il a accepté de partager avec nous ses aspirations et sa passion pour le cinéma.

Africiné : Fruits de la passion ; pourquoi un tel titre pour votre film ?

Steven Af : Fruits de la passion
est un film qui traite de certains faits sociaux contemporains qui ont des répercussions sur notre société. Ce sont ces répercussions que j'appelle Fruits de la passion. Avec ce thème, je voulais que tout le monde soit intéressé.

Africiné : Comment êtes-vous venu au cinéma ?

Steven Af :
D'abord, il faut l'avouer, je suis autodidacte. C'était en 2002, j'étais encore étudiant en psychologie à l'université lorsque j'ai écrit mon premier scénario. Une structure de production de la place qui avait la volonté de le produire s'est trouvée confrontée à des difficultés. Mais je n'ai pas baissé les bras ; et ce film en est le résultat.

Africiné : Vos perspectives en venant au FESPACO ?

Steven Af :
Depuis plusieurs éditions précédentes du FESPACO, je n'ai pas vu de film togolais en compétition. Alors, ça me fait un très grand plaisir de voir mon film retenu en compétition TV/Vidéo série Sitcom. Cette occasion permet dans un premier temps de faire parler de mon pays à travers le public qui va feuilleter le catalogue de cette 20ème édition. Dans un second temps, il s'agit de venir à l'école du savoir qu'est ce rendez-vous du cinéma. Je pourrais alors recueillir des critiques sur mon film. Ce qui me permettra d'améliorer mes prestations dans le futur. Et, vu qu'on est en compétition, c'est peut-être aussi une chance d'être primé ; d'ou la possibilité de diffuser ce film, car ce n'est pas encore fait. Je pourrai aussi produire la suite et pourquoi pas, réaliser d'autres films.

Africiné : Pour le public qui voit ce film, c'est beau et agréable. Mais peut-on avoir une idée sur le coût du film ?

Steven Af :
Ce film a été tourné avec de modestes moyens. Vous pouvez le constater dans le générique, il n'y a aucune mention d'organisme de financement. Nous n'avons donc pas eu la chance d'utiliser de matériels lourds adéquats. Toutefois, nous n'avons pas manqué le soutien multiforme de quelques personnes de bonne volonté. Qu'elles en soient ici remerciées. Il faut retenir tout simplement que le film a été tourné au-delà de nos moyens.

Africiné : Avez-vous déjà d'autres projets ?

Steven Af :
Je viens de finir un film documentaire autobiographique et dispose actuellement de plusieurs scénarii de fiction et de documentaire que je rêve de réaliser avec éclat.

Propos recueillis par Charles Ayetan (Togo)

haut de page


   liens films

Fruits de la passion 2006
Steven Af


   liens artistes

Af Steven


   liens structures

FESPACO
Burkina Faso | Ouagadougou 01

haut de page



   vos commentaires
vos commentaires sur cet entretien :
   
 
  ajouter un commentaire
   

haut de page

 

 

 

 

?>