actuellement 18133 films recensés, 3152 textes recherche | » english  
films réalisateurs acteurs producteurs distributeurs festivals agenda pays espace personnel  
  critiques»
  dossiers»
  analyses»
  entretiens»
  comptes rendus de festivals»
  reportages»
  documents»
  ateliers»
  Zooms»
  rédacteurs»
  écrans d'afrique»
  Asaru»
  lettre d'info
  inscription»
  desinscription»
  archives »
  liens»
  dépêches »
  nouvelles de
la fédération»
  la fédération»
  contacts»
  partenaires»
  accueil»




 
    
rédacteur
Dieudonné Motchosso Kodolakina
publié le
25/10/2007
films, artistes, structures ou événements liés à ce compte rendu de festival
les commentaires liés à ce compte rendu de festival
retour
 
Paris, Bangui et Lomé
Festival International du Film des Droits de l'Homme (Lomé, Togo)

Du 25 au 29 octobre 2007. Le public de Lomé va faire son miel avec le grand écran, le temps du Festival International du Film des Droits de l'Homme (FIFDH), une déclinaison africaine de ce festival, établi dans un premier lieu à Paris, avant d'ouvrir, il y a quelques mois, son domicile de Bangui.
Et ce mois, celui de Lomé. Dans une ville, presque dépouillée de lieux affectés au cinéma, où encore les rares salles projettent pour des sièges vides, le FIFDH prévoit d'apporter le cinéma au public dans les lieux où il est fréquent. Ainsi, les écrans du festival seront installés à l'université de Lomé, au centre communautaire de Tokoin et de Bè, dans les lycées.
Comme son nom le précise, le FIFDH se montre accommodant avec la culture et la promotion des droits humains. Il pousse, dans ce cadre jusqu'à une programmation audacieuse, engagée et engageante, mais aussi risquée, dans la mesure où il met tous les films programmés en compétition. Alors que chaque sujet relatif aux droits de l'homme est important et intéressant en lui-même et selon le contexte de sa création, l'histoire du réalisateur, etc. Plus, et dans son cas précis le FIFDH de Lomé fait concourir neuf films appartenant à de formats différents : le télévisuel et le cinéma. Par exemple Bamako d'Abderramane Sissako passe dans ce festival au même titre que Borry Bana, le destin fatal de Norbert Zongo de Luc Damiba et d'Abdoulaye Diallo, ou encore Radio Okapi, radio de la vie de Pierre Guyot, ou encore Marchand de Miracles de Gilles Remiche pour ne citer que ces films.
À noter aussi, tous les films programmés traitent des sujets liés aux droits de l'Homme en Afrique, à l'exception de Révolutions : mode d'emploi de Tania Rakhmanova, qui aborde les fameuses "révolutions oranges" de l'Europe de l'Est. Ce qui ne paraît pas judicieux.
Le fait qui saute aussi aux yeux, est que tous les films au programme sont de réalisateurs européens à l'exception de Bamako et de Borry Bana, le destin fatal de Norbert Zongo.
Plusieurs réalisateurs dont les films sont retenus sont attendus pour des rencontres débats avec le public.
Précisons qu'aucun film togolais n'est au programme de ce festival.


Liste des films au programme:

- Borry bana, le destn fatal de Norbert Zongo de Luc Damiba et Abdoulaye Diallo
- Bamako d'Abderrahmane sissako
- La Citadelle Europe de Gilles de Maistre
- Sisters in law de Kim longinotto et Florence Ayissi
- Révolutions:mode d'emploi de Tania Rakhmanova
- Radio Okapi, Radio de la vie de Pierre Guyot
- Thomas Sankara, l'homme intègre de Robin Shuffield
- Marchands de miracles de Gilles Remiche
- Suffering and smiling de Dan Ollman

dieudonné korolakina

haut de page


   liens films

Bamako 2006
Abderrahmane Sissako

Borry Bana 2003
Luc Damiba, Abdoulaye Diallo

Marchands de miracles 2006
Gilles Remiche

Sisters in Law (Sœurs de loi) 2005
Florence Ayisi, Kim Longinotto

Thomas Sankara, l'homme intègre 2006
Robin Shuffield, Robin Shufflied


   liens artistes

Damiba Luc


Diallo Abdoulaye


Longinotto Kim


Remiche Gilles


Sankara Thomas


Shuffield Robin


Shufflied Robin


Sissako Abderrahmane


haut de page



   vos commentaires
vos commentaires sur ce compte rendu de festival :
   
 
  ajouter un commentaire
   

haut de page

 

 

 

 

?>