actuellement 18208 films recensés, 3176 textes recherche | » english  
films réalisateurs acteurs producteurs distributeurs festivals agenda pays espace personnel  
  critiques»
  dossiers»
  analyses»
  entretiens»
  comptes rendus de festivals»
  reportages»
  documents»
  ateliers»
  Zooms»
  rédacteurs»
  écrans d'afrique»
  Asaru»
  lettre d'info
  inscription»
  desinscription»
  archives »
  liens»
  dépêches »
  nouvelles de
la fédération»
  la fédération»
  contacts»
  partenaires»
  accueil»




 
    
rédacteur
Hector Tovidokou
publié le
05/02/2008
films, artistes, structures ou événements liés à cette analyse
les commentaires liés à cette analyse
retour
 
Du cinéma pour enseigner le français
Journée de la francophonie au Bénin
Pour une toute première fois au Bénin, la fête du 20 mars consacrée à la journée internationale de la Francophonie sera célébrée par les jeunes sous des ingénieux écrans de cinéma. Une semaine de cinéma dans les collèges ; lycées et campus de Cotonou et d'Abomey-calavi sous le thème "Cinéma pour promouvoir le français" est l'initiative de l'Association du Ciné club du Bénin.

À côté du divertissement reconnu comme premier rôle du cinéma, l'Association du ciné-club du Bénin donne du contenu à son initiative et veut joindre l'utile à l'agréable. 10 projections pour 10 000 spectateurs, c'est le but visé par le ciné-club en initiant cette activité "Jeunesse francophone cinéphile" placé sous le thème "le cinéma célébrer la francophonie". Le français étant la langue officielle au Bénin, les jeunes ont besoin d'y développer des capacités pour la réussite de leur cursus scolaire et le succès de leurs initiatives. En tant que tel, une bonne politique doit être élaborée pour favoriser l'apprentissage du français au sein des jeunes. Le cinéma étant le moyen le plus efficace universellement reconnu en matière de communication didactique et de sensibilisation, un tel projet semble être une belle initiative qui a besoin d'être soutenue par tous. Les différents effets positifs qu'ont eu les films de sensibilisation dans la politique de communication pour un changement de comportement initié dans les villages en disent long.

Selon l'initiateur et responsable de ce projet, Espéra DONOUVOSSI, " de telles initiatives ont besoin d'être soutenues parce que répondant à plusieurs problèmes qui minent la jeunesse béninoise embourbée dans un système éducatif très peu stratège et discutable". Avec une sélection de cinq films africains francophones, le projet vise à sillonner les collèges et lycées de Cotonou pour finir à l'Université d'Abomey-Calavi ainsi qu'à initier des débats après projection pour inciter les spectateurs à donner des points de vue en français sur les films projetés. Un concours de rédaction de compte rendu d'une page en français sera lancé après les projections pour primer le meilleur rédacteur. Cette activité qui est à sa première édition restera continuelle dans le temps pour des effets bien suivis sur les jeunes. La grande cérémonie sera lancée à l'Université d'Abomey-calavi le 20 Mars 2008 avec un programme riche en activités culturelles et intellectuelles. Tout ceci vise à développer chez les spectateurs l'esprit critique et à donner du nouveau contenu à cette fête internationale de la grande famille francophone du monde au Bénin.

Née en 2007, l'Association du Ciné-Club du Bénin a pour principal objectif de promouvoir le cinéma au sein de la jeunesse béninoise et de développer chez cette dernière des aptitudes critiques pour un développement culturel et humain Déjà plus de 5 projections de films en plein air au Bénin et pour un public de près 10000 jeunes : c'est le bilan à mi-parcours qu'on peut faire de l'existence du ciné-club. Il a été alors révélé que la jeunesse manque de quelque chose que cette association de promotion culturelle semble apporter.

Hector Tovidokou

haut de page





   liens artistes

Donouvossi Espéra


haut de page



   vos commentaires
vos commentaires sur cette analyse :
   
 
  ajouter un commentaire
   

haut de page

 

 

 

 

?>