actuellement 18087 films recensés, 3138 textes recherche | » english  
films réalisateurs acteurs producteurs distributeurs festivals agenda pays espace personnel  
  critiques»
  dossiers»
  analyses»
  entretiens»
  comptes rendus de festivals»
  reportages»
  documents»
  ateliers»
  Zooms»
  rédacteurs»
  écrans d'afrique»
  Asaru»
  lettre d'info
  inscription»
  desinscription»
  archives »
  liens»
  dépêches »
  nouvelles de
la fédération»
  la fédération»
  contacts»
  partenaires»
  accueil»




 
    
rédacteur
Gervais Hien
publié le
10/11/2008
films, artistes, structures ou événements liés à ce compte rendu de festival
les commentaires liés à ce compte rendu de festival

Gervais Hien


Michel OUEDRAOGO, délégué général du FESPACO


Michel OUEDRAOGO, Cérémonie Hommage à Sembène Ousmane

retour
 
Conférence de presse du FESPACO 2009
"La pérennisation de l'aura du FESPACO doit être l'affaire de tous !"

Samedi 1er novembre 2008, le SIAO (1) bat son plein. La presse nationale et internationale ont pris rendez-vous avec le FESPACO dans la prestigieuse Salle des conférences Sembène Ousmane de Ouagadougou. Conférence de presse oblige ! Cet exercice se veut l'acte I préfigurant la campagne médiatique du FESPACO en destination de l'Afrique, de l'Europe et de l'Amérique.

Lors de cette rencontre FESPACO et médias, le compte à rebours était à 119 jours du FESPACO 2009. Ce sera la 21è session prévue du 28 février au 07 mars 2009, sous le thème de "Cinéma africain, tourisme et patrimoine culturel". Pour une conférence de presse, la délégation du FESPACO s'est d'abord fait fort de déroger par un scénario agençant extraits de films africains, découverte du visuel thématique et présentation du site Web rénové du FESPACO. Évidemment la déclaration liminaire n'a pas fait défaut avec le délégué général du FESPACO, M. Michel Ouédraogo. C'est lui qui annonce les couleurs : "La délégation générale du FESPACO a choisi ce précieux instant pour ouvrir avec vous une nouvelle ère de notre institution commune".

Ce ton augure de la dynamique d'œuvrer en synergie pour un FESPACO "Autonome, Africain, Panafricain et International". Ces quatre qualificatifs cadencent bien l'esprit nouveau consacré par le concept "Vision 21 : répondre aux défis du XXIè siècle". Vision 21 élaboré par le nouveau délégué général, se veut le cadre tout tracé d'un FESPACO-Evénement et d'un FESPACO-Institution mieux adaptés au 21è siècle.

FESPACO 2009 : travailler dans la qualité

Des changements importants s'opèrent en perspective de la biennale 2009. La future structure organisationnelle du FESPACO est numériquement touchée : le comité d'organisation 2009 passera de 27 à 17 commissions quand l'ensemble des membres les composant se verra réduit de moitié, soit 300 personnes environ. Sans être drastique, la réduction concernera les films en compétition. "Cette rigueur sélective est désormais nécessaire pour ne retenir que le meilleur cru lors de cette édition", explique M. Ouédraogo tout en espérant que cela puisse rendre davantage service aux cinéastes. Ceux-ci étant ainsi conviés à travailler avec plus de professionnalisme.

Le grand retour du Mini-Fespaco de Bobo est prévu du 12 au 15 mars 2009. Ce qui n'exclut pas que pour le futur, la biennale s'étende à d'autres localités du Burkina Faso. Du reste, le soir du FESPACO 2009 constituera le point de départ des petites "révolutions" contenues dans le programme "Vision 21". En termes d'évolution, il faut encore noter que les cérémonies d'ouverture et de clôture seront scindées en cérémonies officielles et en cérémonies professionnelles. Si les indéboulonnables projections en salles demeurent, ce n'est plus le cas de leur accès systématique par accréditation. Il faut, en plus, des laissez-passer spécifiques. Signalons par ailleurs cet agrément de taille au profit des cinéastes africains : tapis rouge et montées de marches leur seront dédiés!

Un grand Marché international du cinéma et de la télévision africains (MICA) est attendu. À l'instar de la Berlinale ou de Cannes, la délégation du FESPACO opte pour un MICA professionnellement correct, à même de porter fortement les ambitions de distribution des films africains ainsi que les aspirations des professionnels africains pour l'émergence d'une industrie du cinéma digne de ce nom.

Un FESPACO plus présent, plus visible et plus rayonnant !

Faut-il bien le rappeler, le FESPACO est avant tout ne structure permanente alors que le Comité d'organisation se veut circonstanciel. Dès lors et de par la permanence de l'Institution, quels sont les leviers innovants à activer pour mieux meubler les années hors festivals ? Certes ces inlassables promoteurs du film africain agissent un tant soi peu dans ce sens à travers cinés clubs, galas de promo, cinéma mobile. Toutefois ils voudraient être davantage opérationnels par la diversification d'offres cohérentes, pertinentes et utiles pour les cinéphiles et pour les cinéastes africains.

Peut-il en être autrement quand le mot d'ordre milite pour "un FESPACO plus présent, plus visible et plus rayonnant". Cela va transiter par des années paires plus étoffées en activités consacrées à plus de diffusion du film africain. "Les 72 heures de la femme cinéaste" ou "Les 72 heures du cinéma pour enfant" ou encore "Les 72 heures du cinéma des libertés et des droits humains" seront entres autres des ingrédients qui contribueront à cette finalité. "Telle est notre mission !", a martelé à l'envie le délégué général du FESPACO, à l'endroit des journalistes.

Un FESPACO autonome, africain, panafricain et international

Lors de la conférence de presse, le délégué général a mis en exergue la nécessité d'un FESPACO plus autonome. Même si le FESPACO demeure, les financeurs, par contre, viennent et s'en vont un beau matin. Au registre de l'autonomisation, mentionnons ce coup de cœur de Mme Odette SANOGO, membre fondateur du FESPACO : "Je soutiens fortement le FESPACO dans cette option et appelle tous ceux qui peuvent aider le FESPACO, à l'accompagner dans sa légitime quête à la pérennisation".

C'était donc sur un ton qui ne fait pas dans la dentelle que le délégué général s'est voulu interpellateur lorsqu'il dit que "le FESPACO appartient à l'Afrique qui doit s'en approprier. Que ce soit les États africains dont les cinéastes sont originaires, ou les cinéastes à travers la FEPACI ou encore et surtout toutes ces structures privées qui retirent des gains importants de la manifestation". Dans sa lancée, il cite en exemple cette agence de communication de Dakar, pour avoir pris l'initiative d'aller vers les sponsors potentiels sénégalais afin qu'ils puissent contribuer pour la réussite du FESPACO 2009.

Ainsi les journalistes, les professionnels de l'image et du son tout comme les opérateurs économiques qui ont des "gains quelconques" de par le FESPACO, sont donc invités à vivre en résonance avec la biennale à travers un partenariat plus actif. Car c'est aussi en actionnant ensemble les leviers "révolutionnaires" contenues dans le programme proposé par Vision 21, qu'on pourra collectivement ériger un grand FESPACO à même de hisser le cinéma africain sur des sommets plus porteurs et plus dignes.

Gervais HIEN

(1) SIAO : Salon International de l'artisanat de Ouagadougou
(2) FESPACO : Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougo

haut de page





   liens artistes

Ouedraogo Michel


   vnements

25/10/2002 > 03/11/2002
salon/foire |Burkina Faso |
Salon International de l'Artisanat de Ouagadougou (SIAO) 2002
Le huitième SIAO (Burkina-Faso) se prépare, placé sous le thème "Artisanat africain et Environnement".

05/05/2004
rencontre/réunion |France |
La 9ème édition du Salon International de l'Artisanat de Ouagadougou (SIAO) aura lieu du 29 octobre au 07 novembre 2004…
Dans cette perspective, les organisateurs du Salon organisent une conférence de presse à Paris

20/01/2005
soirée |France |
Soirée de présentation de la 19ème édition du FESPACO
Conférence de presse, animation musicale acoustique de Mory Kanté, projection de Ouaga Saga de Dany Kouyaté, Coktail. Le FESPACO se déroulera du 26 février au 5 mars au Burkina-Faso Cliquez ici

24/02/2005 > 03/03/2005
festival |Burkina Faso |
La Semaine des Réalisateurs au Fespaco 2005
Une sélection de films à l'initiative de la Guilde Africaine des Réalisateurs et Producteurs En association avec le Club universitaire du cinéma africain

10/05/2006
conférence-débat |France |
Conférence de presse du SIAO 2006
Sous le thème "Artisanat et commerce équitable" se tiendra du 27 octobre au 5 novembre 2006, la 10ème édition du Salon International de l'Artisanat de Ouagadougou (SIAO).

26/03/2008 > 29/03/2008
festival |Sénégal |
Festival "Les Etalons de Yennenga - Grands Prix du Fespaco" (1er Cycle) - IFLSS ex CCF Dakar
Entrée libre. 1er cycle : du 26 au 29 mars. 2ème cycle : du 22 au 26 avril

31/10/2008 > 09/11/2008
salon/foire |Burkina Faso |
Salon International de l'artisanat de Ouagadougou SIAO 2008
Artisanat et circuits de distribution

28/02/2009 > 07/03/2009
festival |Burkina Faso |
FESPACO 2009 (Festival Panafricain du Cinéma et de la télévision de Ouagadougou)
La 21e édition se tiendra du 28 février au 07 mars 2009. 40ème anniversaire

   liens structures

ASCRIC-B
Burkina Faso | OUAGADOUGOU

FEPACI (Fédération Panafricaine des Cinéastes)
Kenya | Nairobi

FESPACO
Burkina Faso | Ouagadougou 01

haut de page



   vos commentaires
vos commentaires sur ce compte rendu de festival :
   
 
  ajouter un commentaire
   

haut de page

 

 

 

 

?>