actuellement 17704 films recensés, 2972 textes recherche | » english  
films réalisateurs acteurs producteurs distributeurs festivals agenda pays espace personnel  
  critiques»
  dossiers»
  analyses»
  entretiens»
  comptes rendus de festivals»
  reportages»
  documents»
  ateliers»
  Zooms»
  rédacteurs»
  écrans d'afrique»
  Asaru»
  lettre d'info
  inscription»
  desinscription»
  archives »
  liens»
  dépêches »
  nouvelles de
la fédération»
  la fédération»
  contacts»
  partenaires»
  accueil»




 
    
rédacteur
Bineta Diagne
publié le
28/01/2009
films, artistes, structures ou événements liés à ce compte rendu de festival
les commentaires liés à ce compte rendu de festival





Gaston Kaboré


Gaston Kaboré, Etalon de Yennanga


Cheikh Modibo Diarra, parrain du Fespaco 2009


Sembène Ousmane (1923, Ziguinchor - 2007, Dakar)


Michel OUEDRAOGO, délégué général du FESPACO

retour
 
Fespaco 2009 : vers un festival "panafricain"...

La 21ème édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco), inaugurée officiellement jeudi 22 janvier 2009 à Dakar, marque selon ses organisateurs, "l'âge de la maturité". Ces derniers lui attribuent (de nouveau) une dimension "panafricaine".

Tout un symbole : pour ses 40 ans, le Fespaco est inauguré pour la première fois en Afrique. "Il est temps que l'Afrique s'approprie ses propres manifestations", a clamé avec force le délégué général du Fespaco, Michel Ouédraogo, face à une quarantaine de journalistes, de personnalités du cinéma sénégalais, des autorités marocaines et Burkinabès qui ont assisté au lancement du Fespaco à Dakar.

Pour les organisateurs, cette 21ème édition est le moment de plancher sur un "nouveau" Fespaco. Une innovation essentiellement... dans les symboles.

"Le Fespaco a atteint l'âge de la maturité, a insisté le directeur de la cinématographie du Sénégal, Amadou Tidiane Niagane. Cet âge doit correspondre à sa professionnalisation. Il faudrait que tous pays africains aident le Fespaco à rendre le cinéma professionnel", a-t-il ajouté.

Au total, 129 films ont été retenus pour cette édition. Ils sont répartis en six compétitions : long métrage (20 films), court métrage (20 films, 2 catégories), documentaire (30 films, 3 catégories) et TV/ vidéo (29 films de fictions, 13 séries, 17 films de la Diaspora).

Par ailleurs, les membres des jurys ont été élargis : "nous sommes passés de 3 à 5 personnes membres du jury afin de leur donner plus de visibilité" a affirmé le Directeur de la cinémathèque africaine de Ouagadougou, Soma Ardiouma.

Le cinéaste Burkinabè Gaston Kaboré présidera la section long métrage.

Cette Biennale, qui a pour parrain Cheikh Modibo Diarra, rend aussi hommage au réalisateur sénégalais Sembène Ousmane. Elle "salue un aîné" qui représente pour ce milieu, "une passerelle plus sûre entre l'Afrique du nord et l'Afrique au sud du Sahara" a rappelé Rasmané Ouédraogo, le président du conseil d'administration du Fespaco.

Cette année le thème choisi porte sur le "Cinéma africain : tourisme et patrimoine culturels". "Ce thème n'influe pas sur la compétition, a affirmé le délégué général du Fespaco, qui promet de "faire en sorte que les professionnels soient au centre du Fespaco".

Outre la mise sur pied d'une commission chargée d'organiser les rencontres professionnelles, "nous avons instruit plus de douze rencontres réunissant des professionnels" du cinéma a-t-il ajouté.

À quelques semaines du début du Fespaco, les ressources financières semblent préoccuper les professionnels du cinéma. À l'inverse, les organisateurs du Fespaco se montrent plutôt confiants.
"L'ensemble des partenaires sont avec nous, a assuré le délégué général du Fespaco. C'est le cas de l'État du Sénégal (...). Nous sommes aussi allés vers d'autres pays comme le Brésil et l'Espagne" a-t-il ajouté.

Pour ancrer à long terme le Fespaco dans une "campagne panafricaine", la prochaine Biennale sera inaugurée au Maroc.

Bineta Diagne

haut de page


   liens films

Discorde (La) 2008
El Hadji Samba Sarr

Feux de Mansaré (Les) 2009
Mansour Sora Wade

Graines que la mer emporte (Semillas que el mar arrastra) 2007
El Hadji Samba Sarr

Jardins de Samira (Les) | Samira Fi Dayâa 2007
Latif Lahlou

Ma Sâsâ (Mâh Saah-sah) 2008
Daniel Kamwa

Maison jaune (La) 2007
Amor Hakkar

Mascarades 2007
Lyes Salem

Ramata 2008
Léandre-Alain Baker

Teza 2008
Haile Gerima

Triomf 2008
Michaël Raeburn

Whatever Lola Wants 2007
Nabil Ayouch


   liens artistes

Diarra Cheick Modibo


Kaboré Gaston


Niagane Amadou Tidiane


Ouedraogo Michel


Ouédraogo Rasmané


Sembène Ousmane


Soma Ardiouma


   vnements

21/01/2009 > 24/01/2009
programme |Sénégal |
Lancement de la campagne internationale du Fespaco 2009 à Dakar
Dakar : du 21 au 24 janvier 2009

27/01/2009
conférence-débat |Belgique |
Conférence de presse du Fespaco 2009 à Bruxelles
le 27 janvier 2009 à 10h45

28/01/2009
conférence-débat |France |
Conférence de presse du Fespaco 2009 à Paris
à 10 h à la Cinémathèque française

28/02/2009 > 07/03/2009
festival |Burkina Faso |
FESPACO 2009 (Festival Panafricain du Cinéma et de la télévision de Ouagadougou)
La 21e édition se tiendra du 28 février au 07 mars 2009. 40ème anniversaire

   liens structures

Cinéastes Sénégalais Associés (CINESEAS)
Sénégal | DAKAR

Cinémathèque Africaine de Ouagadougou
Burkina Faso | Ouagadougou

Direction de la cinématographie (Sénégal)
Sénégal | DAKAR

FAR (Films Afrique Réseau)
Sénégal | DAKAR

FESPACO
Burkina Faso | Ouagadougou 01

Ministère de la Culture et du Patrimoine (Sénégal)
Sénégal | DAKAR

Ministère de la Culture, des Arts et du Tourisme (MCAT) - Burkina Faso
Burkina Faso | Ouagadougou

Pathfinder Foundation
Mali | BAMAKO

haut de page

   vidos
   

 

RAMATA, long métrage de Léandre-Alain Baker
bande annonce

 
   


   vos commentaires
vos commentaires sur ce compte rendu de festival :
   
 
  ajouter un commentaire
   

haut de page

 

 

 

 

?>