actuellement 18087 films recensés, 3138 textes recherche | » english  
films réalisateurs acteurs producteurs distributeurs festivals agenda pays espace personnel  
  critiques»
  dossiers»
  analyses»
  entretiens»
  comptes rendus de festivals»
  reportages»
  documents»
  ateliers»
  Zooms»
  rédacteurs»
  écrans d'afrique»
  Asaru»
  lettre d'info
  inscription»
  desinscription»
  archives »
  liens»
  dépêches »
  nouvelles de
la fédération»
  la fédération»
  contacts»
  partenaires»
  accueil»




 
    
rédacteur
Jury lycéen - Prix Rurart 2009
publié le
06/03/2009
films, artistes, structures ou événements liés à cette critique
les commentaires liés à cette critique

LE JURY LYCEEN - De gauche à droite : Virginie Boisgard, Lycée Kyoto (Poitiers) - Marjorie Trichard, Lycée Kyoto - Mathilde Chat, Lycée du Petit Chadignac (Saintes) - Vanessa Faure, Lycée du Petit Chadignac, Pierre Courthès (en bleu), Lycée du Petit Chadignac, Anne Duverger (à genou), Lycée Kyoto. Enseignants : Estelle Kieffer, Professeur d'éducation socioculturelle, Lycée Kyoto (site de Chasseneuil du Poitou) - Nathalie Grolot, Professeur d'éducation socioculturelle, Lycée du Petit Chadignac - Richard Beguier, Animateur culturel, Lycée Kyoto (site de Poitiers)



retour
 
Les jardins de Samira (Samira Fi Dayaa) de Latif Lahlou
Frustrations
21ème FESPACO, Ouagadougou 28 février-07 mars 2009

Samira, une jeune marocaine de la ville, épouse Driss, un homme, propriétaire d'une exploitation maraîchère, vraiment plus âgé qu'elle. C'est une romance contemporaine qui se déroule dans une maison à la campagne, isolée de tout.
Dans la demeure du couple vivent le grand père de Driss, atteint de la maladie d'Alzheimer et Farouk son neveu, du même âge que Samira. L'impuissance du mari et son manque de tendresse vont pousser Samira à se lancer dans un jeu de séduction avec Farouk, créant jour après jour un lien plus qu'amical entre les deux jeunes gens, jusqu'à l'adultère.

L'histoire lève le voile sur la sexualité féminine au sein d'une famille traditionnelle musulmane.
Un scénario clair permet de traiter avec justesse et légèreté de ce sujet délicat. Le film oscille entre sourires et compassion. Une certaine langueur justifiée s'installe d'emblée. Ce rythme lent sert l'attente et le désir de Samira.

Le cinéaste s'autorise à détourner des objets du quotidien pour symboliser les désirs ardents de Samira. Un long plan sur le lavage d'une carotte est éloquent et prête à sourire. A cela s'ajoute un décor épuré. Certaines vues d'ensemble expriment toute la solitude de Samira.

On aime ce film pour son thème courageux, traité avec dérision parfois. La joie, la tristesse et le suspens sont au rendez-vous. Quel sera le destin des deux amants ?
Nous sommes sortis de la salle émus et en ayant passé un moment dense (sans être inoubliable). Le jury accorde, sans conteste, une mention spéciale aux Jardins de Samira de Latif Lahlou.

Le jury lycéen - Prix Rurart.

Article rédigé dans le cadre du partenariat Africiné/Rurart.

haut de page


   liens films

Jardins de Samira (Les) | Samira Fi Dayâa 2007
Latif Lahlou


   liens artistes

Akhmiss Malek


Britel Youssef


Khouyi Mohamed


Lahlou Latif


Majd Mohamed


Mouziane Sana


   vnements

28/02/2009 > 07/03/2009
festival |Burkina Faso |
FESPACO 2009 (Festival Panafricain du Cinéma et de la télévision de Ouagadougou)
La 21e édition se tiendra du 28 février au 07 mars 2009. 40ème anniversaire

   liens structures

Centro Orientamento Educativo (COE)
Italie | Barzio

FESPACO
Burkina Faso | Ouagadougou 01

Ministère de la Culture, des Arts et du Tourisme (MCAT) - Burkina Faso
Burkina Faso | Ouagadougou

Ministère des Affaires étrangères (France)
France | Paris

Organisation internationale de la francophonie (OIF)
France | PARIS

Rurart
France | ROUILLE

haut de page



   vos commentaires
vos commentaires sur cette critique :
   
 
  ajouter un commentaire
   

haut de page

 

 

 

 

?>