actuellement 17586 films recensĂ©s, 2953 textes recherche | » english  
films rĂ©alisateurs acteurs producteurs distributeurs festivals agenda pays espace personnel  
  critiques»
  dossiers»
  analyses»
  entretiens»
  comptes rendus de festivals»
  reportages»
  documents»
  ateliers»
  Zooms»
  rĂ©dacteurs»
  Ă©crans d'afrique»
  Asaru»
  lettre d'info
  inscription»
  desinscription»
  archives »
  liens»
  dĂ©pĂŞches »
  nouvelles de
la fĂ©dĂ©ration»
  la fĂ©dĂ©ration»
  contacts»
  partenaires»
  accueil»




 
    
rédacteur
Maman Sani Soulé Manzo
publié le
07/03/2009
» films, artistes, structures ou Ă©vĂ©nements liĂ©s Ă  ce compte rendu de festival
» les commentaires liĂ©s Ă  ce compte rendu de festival

Soulé Manzo


Sembène Ousmane


Alain Sembène


Mame Birame Diouf, ministre de la Culture du Sénégal


Filippe Savadogo, Ministre de la Culture du Burkina


Sembène





retour
 
Une Avenue Ousmane Sembène à Ouaga 2000

"Nous avons porté le FESPACO et, maintenant, c'est le FESPACO qui nous porte" : Ousmane Sembène ne pensait pas si bien dire. En effet, même tourné vers l'avenir, le FESPACO n'en pense pas moins au passé. C'est ainsi qu'avant l'ouverture de cette 21ème édition, le ministre burkinabé de la Décentralisation a rebaptisé samedi 28 février 2009 au matin l'avenue N°15.862 Avenue Ousmane Sembène.

Cette avenue, longue de 2.300 mètres et située dans le quartier huppé de Ouaga 2000 (Secteur 15 dans l'arrondissement de Bogodogo), a été baptisée en présence de trois ministres de la Culture et pas des moindres : M. Mame Birame Diouf du Sénégal, dont Sembène était natif ; M. Filippe Savadogo du Burkina, qui honore ainsi "l'aîné des Anciens" et M. Oumarou Hadary du Niger, grand pays de cinéma qui fait son come-back au FESPACO.
À l'heure où beaucoup d'amis du défunt et de cinéphiles se bousculent à la suite 401-402 de l'hôtel Azalaï-Indépendance de Ouaga pour voir le cadre dans lequel évoluait Ousmane Sembène pendant ses virées au FESPACO, les lieux de mémoire en hommage à "l'aîné des Anciens" se multiplient donc. En effet, outre la suite de l'hôtel Azalaï-Indépendance et l'Avenue qui porte désormais son nom, la résidence dakaroise d'Ousmane Sembène sera bientôt transformée en un musée comportant un pavillon FESPACO en son sein. Parole de Alain Sembène, fils aîné du défunt cinéaste.

Confirmant le vœu d'Ousmane Sembène de faire de sa demeure un "espace culturel", le ministre sénégalais de la Culture, M. Mame Birame Diouf, a donné l'assurance que "ce projet sera réalisé pour brandir ainsi le flambeau éternel de celui qui a œuvré toute sa vie pour l'émergence du cinéma africain".

Le ministre burkinabè de la Culture, M. Philippe Savadogo, et le représentant du maire de Ouaga ont mis l'accent sur la vie et l'œuvre d'Ousmane Sembène, une vie bien remplie de tirailleur et de docker, d'écrivain et de cinéaste, de combattant et d'humaniste.

S. S. Manzo

haut de page





   liens artistes

Diouf Mame Birame


Savadogo Filippe


Sembène Alain


Sembène Ousmane


   évčnements

28/02/2009 > 07/03/2009
festival |Burkina Faso |
FESPACO 2009 (Festival Panafricain du Cinéma et de la télévision de Ouagadougou)
La 21e édition se tiendra du 28 février au 07 mars 2009. 40ème anniversaire

haut de page



   vos commentaires
vos commentaires sur ce compte rendu de festival :
   
 
  ajouter un commentaire
   

haut de page

 

 

 

 

?>