actuellement 18014 films recensés, 3093 textes recherche | » english  
films réalisateurs acteurs producteurs distributeurs festivals agenda pays espace personnel  
  critiques»
  dossiers»
  analyses»
  entretiens»
  comptes rendus de festivals»
  reportages»
  documents»
  ateliers»
  Zooms»
  rédacteurs»
  écrans d'afrique»
  Asaru»
  lettre d'info
  inscription»
  desinscription»
  archives »
  liens»
  dépêches »
  nouvelles de
la fédération»
  la fédération»
  contacts»
  partenaires»
  accueil»




 
    
rédacteur
Hassouna Mansouri
publié le
13/05/2009
films, artistes, structures ou événements liés à ce compte rendu de festival
les commentaires liés à ce compte rendu de festival

Hassouna Mansouri


Souleymane Cissé


Abderrahmane Sissako


Chady Abdessalem (ou Chadi Abd al Salam)


Sotigui Kouyaté


Sotigui Kouyaté : Silver Bear - Best Actor 2009 (Meilleur Acteur Berlinale 2009)


JCC 2009 : Sotigui Kouyaté reçoit un Tanit d'or exceptionnel pour l'ensemble de sa carrière


JCC 2009 : Sotigui Kouyaté


JCC 2009 : le cinéaste Mohamed Challouf a organisé avec l'Institut français une réception en l'honneur de Tahar Cheriaa à laquelle se sont joints Sotigui Kouyaté et Haïle Gerima


Brenda Blethyn, Sotigui Kouyaté dans London River, de Rachid Bouchareb


Sotigui Kouyaté dans London River, de Rachid Bouchareb


Keïta ! l'héritage du griot, de Dani Kouyaté, avec Sotigui Kouyaté dans le rôle du griot


Sotigui Kouyaté, dans le rôle de "Joseph", lors du tournage de La Genèse de Cheick Oumar Sissoko


Hamadoun Kassogué (Coryphée) & Sotigui Kouyaté (Créon) dans Antigone


Affiche Cannes 2009

retour
 
62ème Festival de Cannes (13-24 Mai 2009)
La cinéphilie encore et toujours…
Le 62ème Festival de Cannes qui aura lieu du 13 au 24 mai s'annonce particulièrement cinéphile. Outre la dimension économique du plus grand festival du monde, la place accordée à la découverte est de plus en plus grande. Bien sûr la sélection officielle donne le vertige par des noms de cinéastes mythiques allant de Tarantino à Almodovar, passant par Michael Haneke, Ken Loach et Alain Resnais, Souleymane Cissé… et d'autres encore qui ne manquent ni de prestige ni d'éclat.

Un grand festival vaut par ses grands boulevards mais aussi par ses petites ruelles. C'est dans cet esprit que les sections parallèles ont été créées et ont progressivement pris de l'importance comme lieu où les nouvelles tendances et expériences trouvent leur place en attendant de passer de l'autre côté de la croisette. Les grands sont passés par là, quand ils étaient encore jeunes et faisaient leurs premiers pas, et leurs premiers Cannes.

Pas très loin du palais des festivals, temple du cinéma avec ses aspects multiples : business, paillettes, et Art, un pavillon est consacré aux cinémas de la "marge". Parrainé par deux grands noms du septième art, Juliette Binoche et Abderrahmane Sissako, le pavillon des Cinémas du Sud est rebaptisé cette année pour devenir celui des Cinémas du monde. Mais la vocation première de cet espace reste la même : servir de plate-forme pour la découverte de nouveaux cinéastes en herbe venant de tous horizons.

Et puis il y a les couloirs qui sont hantés par les fantômes de l'histoire du cinéma. Car un festival n'a pas d'âme s'il ne s'ancre pas dans une continuité. Godard, Losey, Antonioni, Visconti, Tati, Franju et Sergio Leone… constituent une sélection d'un autre niveau. Cannes Classics est un espace créé pour le plaisir des cinéphiles, mais aussi pour maintenir ce lien entre les générations de cinéastes. La section est présidée cette année par Martin Scorcese à titre honorifique.

Le "Godfather de Cannes Classics" présentera une nouvelle sélection de films restaurés par sa fondation et qui étaient déjà à leur époque en compétition sur la croisette : certains cinéphiles pourront ainsi revivre les moments où ils assistaient pour la première fois aux projections de Pierrot le fou, Once upon a time, ou encore L'Avventura. Dans le même programme la Cinema World Foundation, destinée à aider les pays en développement à conserver leur patrimoine de films, présentera entre autres films du Sud, le chef d'œuvre du cinéma égyptien, La Momie de Chady Abdessalem.

Avec Chady Abdessalem deux autres icones du cinéma africain seront à l'honneur au 62ème festival de Cannes. Hommage sera ainsi rendu à Sotigui Kouyaté. Après le prix de la meilleure interprétation masculine au dernier festival de Berlin, l'acteur Malien est invité par le Pavillon des Cinémas du Monde et une montée des marches mythiques du palais est prévue en son honneur. Ainsi Sotigui Kouyaté sera aux côtés de son compatriote Souleymane Cissé pour défendre les couleurs de l'Afrique sur la croisette. Le cinéaste Malien présentera en séance spéciale son nouveau film Min Ye.

Le message de cette 62ème édition semble ainsi être de regarder au-delà du premier plan. De ce point de vue, le La est bien donné par l'affiche 2009. Créée par Annick Durban, et inspirée d'un photogramme de L'Avventura (1960), chef-d'œuvre du cinéaste italien Michelangelo Antonioni, elle semble avoir un message simple : s'ouvrir sur le monde magique du cinéma. Cette silhouette ouvrant une fenêtre sur un arrière plan féérique est une invite à l'évasion, et à porter le regard le plus loin possible.

De notre envoyé spécial à Cannes
Hassouna Mansouri

haut de page


   liens films

Min Yé (Dis moi qui tu es) 2008
Souleymane Cissé

Momie (La) | (Al-Mumiâ') | المومياء 1969
Shadi Abd al-Salam


   liens artistes

Abd al-Salam Shadi


Cissé Souleymane


Godard Jean-Luc


Kouyaté Sotigui


Loach Ken


Resnais Alain


Scorsese Martin


Sissako Abderrahmane


   vnements

13/05/2009 > 24/05/2009
festival |France |
Festival de Cannes 2009
62ème édition

13/05/2009 > 24/05/2009
festival |France |
Festival de Cannes 2009 : le Pavillon "les Cinémas du Monde"
Le Pavillon Les Cinémas du Sud devient le Pavillon Les Cinémas du Monde.

   liens structures

Association Française du Festival International du Film de Cannes
France | Paris

ATPCC (Association Tunisienne de la Promotion de la Critique Cinématographique)
Tunisie | TUNIS

haut de page



   vos commentaires
vos commentaires sur ce compte rendu de festival :
   
 
  ajouter un commentaire
   

haut de page

 

 

 

 

?>