actuellement 18129 films recensés, 3148 textes recherche | » english  
films réalisateurs acteurs producteurs distributeurs festivals agenda pays espace personnel  
  critiques»
  dossiers»
  analyses»
  entretiens»
  comptes rendus de festivals»
  reportages»
  documents»
  ateliers»
  Zooms»
  rédacteurs»
  écrans d'afrique»
  Asaru»
  lettre d'info
  inscription»
  desinscription»
  archives »
  liens»
  dépêches »
  nouvelles de
la fédération»
  la fédération»
  contacts»
  partenaires»
  accueil»




 
    
rédacteur
Azzedine Mabrouki
publié le
24/05/2009
films, artistes, structures ou événements liés à cette critique
les commentaires liés à cette critique

The Time that remains


Elia Suleiman


Intervention divine


The Time that remains


The Time that remains


The Time that remains


Cannes 2009

retour
 
The Time that remains, d'Elia Suleiman
Une oasis d' humour
Compétition Officielle - Festival de Cannes 2009

Le film palestinien The Time that remains (Le temps qui reste) d'Elia Suleiman a été bien accueilli au 62° Festival de Cannes. Il sortira en Europe au mois d'octobre prochain. C'est une coproduction France-Belgique-Italie-Grande Bretagne.

Pour le cinéaste palestinien, souvent surnommé le "Buster Keaton arabe", toute chose tragique a toujours une valeur comique, absurde. On dirait qu'il a en réserve tout un stock de gags et de malices. Mieux vaut en rire qu'en pleurer, telle doit être sa devise. Et pourtant ce qu'il nous donne à voir dans ce nouveau film, fait avec difficulté sept ans après Intervention Divine (prix du jury à Cannes en 2002), c'est une chronique de Nazareth, sa ville natale, de 1948 à nos jours.

On découvre son père résistant de la première heure, sa mère qui écrit des lettres émouvantes aux autres membres de la famille partis vivre au Liban et en Jordanie. Comme le précédent, le récit s'inscrit dans le registre personnel et intime du cinéaste. Dans sa verve tourbillonnante, il y a aussi des larmes. Nazareth a été à peine épargnée à cause des églises et du Vatican. Mais les prêtres ne pouvaient pas assurer les messes. La population vivait comme étrangère dans son propre pays.
Un régime stupide, pervers et ignorant dirigé par Ben Gourian a imposé sa loi.Dans ce contexte de chaos et de violence extrême, Suleiman sort ses gags.

C'est complètement ubuesque : chaque chose, chaque geste des Palestiniens est perçue par l'ennemi comme une agression. Inutile de dire que pendant la projection de presse au festival de Cannes vendredi la salle croulait de rire. Jamais la salle Lumière ne fut aussi euphorique. C'est le règne total de l'absurde quand on voit un jeune homme qui sort sa poubelle et que le canon d'un tank se pointe sur lui...
Mille détails incongrus captés dans le film.

Ceci dit, Elia Suleiman se garde de donner des leçons d'histoire ou de prendre position entre l'OLP et le Hamas. Ce qui l'intéresse ce sont ces moments d'intimité. Il a choisi de tourner dans sa maison natale et son film ne s'écarte jamais de sa propre famille. Son père a tenu un journal intime et sa mère écrivait beaucoup de lettres à la famille de Beyrouth et d'Aman. C'est ça qui a constitué l'essentiel de son scénario. Dans le film, il utilise beaucoup la musique et les chansons égyptiennes que sa famille écoutait à l'époque. Et ça il l'a appris de son père. Puisque lui-même, parti vivre à New York, était un fan de Led Zeppelin et de surcroît batteur dans un groupe new-yorkais de rock...

Azzedine Mabrouki

haut de page


   liens films

Temps qui reste (Le) | Time that remains (The) 2008
Elia Suleiman


   liens artistes

Suleiman Elia


   vnements

13/05/2009 > 24/05/2009
festival |France |
Festival de Cannes 2009
62ème édition

13/05/2009 > 24/05/2009
festival |France |
Festival de Cannes 2009 : le Pavillon "les Cinémas du Monde"
Le Pavillon Les Cinémas du Sud devient le Pavillon Les Cinémas du Monde.

   liens structures

Artémis Productions
Belgique | BRUXELLES

France 3 Cinéma (ex FR3 Cinéma)
France | PARIS

Wild Bunch Distribution
France | PARIS

haut de page

   vidos
   

 

The Time that Remains trailer - English subtitles. A film by Elia Suleiman.
bande annonce

 
   


   vos commentaires
vos commentaires sur cette critique :
   
 
  ajouter un commentaire
   

haut de page

 

 

 

 

?>