actuellement 18200 films recensés, 3176 textes recherche | » english  
films réalisateurs acteurs producteurs distributeurs festivals agenda pays espace personnel  
  critiques»
  dossiers»
  analyses»
  entretiens»
  comptes rendus de festivals»
  reportages»
  documents»
  ateliers»
  Zooms»
  rédacteurs»
  écrans d'afrique»
  Asaru»
  lettre d'info
  inscription»
  desinscription»
  archives »
  liens»
  dépêches »
  nouvelles de
la fédération»
  la fédération»
  contacts»
  partenaires»
  accueil»




 
    
rédacteur
Martial Ebenezer Nguéa
publié le
07/12/2009
films, artistes, structures ou événements liés à ce compte rendu de festival
les commentaires liés à ce compte rendu de festival

Martial E. Nguéa




Simon Pierre BELL

retour
 
Festival Images en live 2009 (Yaoundé, Cameroun)
Les images en direct de Yaoundé
L'association Artglomook lance la première édition de " Images en live", festival international du film documentaire du Cameroun, du 08 au 13 décembre 2009 à Yaoundé.

C'est avec une passion particulière que cette jeune équipe parle de son projet. Dans un Cameroun désert en production cinématographique d'envergure, les festivals de films se créent chacun avec son originalité, amplifiée par une détermination ferme de monter à l'État ce qui se fait en matière audiovisuelle. La grande famille des évènements cinématographiques accueille en ce mois de décembre 2009, un autre festival de films documentaires. Il y avait déjà des festivals tels Écrans Noirs animé par Bassek Ba Kobhio ou encore les Rencontres Internationales du Film Court du Cameroun, promus par l'association Sud Plateau, qui ont toujours consacré jusqu'ici au documentaire des rubriques particulières dans leur programmation.
Les jeunes de l'association Artglomook qui travaillent avec le coordonnateur de ce nouveau projet, Simon Pierre Bell, ancien étudiant à la faculté des arts et spectacle de l'université de Yaoundé, spécialisé en écriture et réalisation de documentaire ont décidé de consacrer au documentaire un festival tout entier, afin que les images sur les réalités des populations africaines, leur parviennent.

Cela est parti d'un constat, lance le porteur du festival. "Au cours de ma formation à l'université, j'ai toujours souhaité faire des documentaires, mes enseignants n'étaient pas spécialisés en documentaire. J'ai poursuivi au cycle de recherche. Après plusieurs contacts et des déplacements hors du Cameroun, à travers notre association Artglomook, nous avons décidé de créer une plate-forme qui servirait de vitrine aux jeunes intéressés comme moi par le documentaire."
Images en live est le nom de baptême de ce festival qui a une vocation internationale et vise prioritairement l'émulation des jeunes autour des films documentaires. La ville de Yaoundé abrite la première édition qui se tiendra du 08 au 13 décembre 2009.

Programmation
La programmation s'articule autour de plusieurs rubriques : un atelier sur l'écriture et la réalisation du court métrage documentaire qui a débuté depuis quelques jours, une dizaine de jeunes camerounais sélectionnés par leurs projets. "L'idée de ce festival surtout de cette édition est basée sur la formation, parce que les jeunes doivent véritablement avoir les armes pour se mettre au documentaire." appuie Simon-Pierre Bell. À la fin de l'atelier, les participants pourront réaliser leurs projets de courts métrages diffusés pendant le festival. Quant à la compétition des courts métrages documentaires, elle sera coordonnée par un jury international.
Un autre pan de cette compétition est orienté vers la promotion des langues africaines. Celles-ci seront vues à travers les sujets qui se pencheront sur le vécu quotidien des populations dans leurs environnements. Ici, la recherche ethnographique est mise en relief.

Outre, la compétition très sollicitée par les jeunes cinéastes camerounais, les rencontres images en live sont le point où plusieurs spécialistes du documentaire tels Jean Marie Barbe, réalisateur et producteur français, fondateur du réseau Africa Doc, Pauline Planté, et autres professionnels sont conviés à échanger avec les jeunes documentaristes. Pour ce qui est de cette édition, ce nouveau-né dans la famille des festivals, souhaiterait se donner un caractère pédagogique, en donnant un volume épais à la formation, à l'éducation et à la diffusion de films documentaires.

Côté projection, outre les dernières salles de cinéma, encore existantes à Yaoundé, entretenues par les coopérations Française et Allemande, notamment les salles sursollicitées du Centre Culturel Français François Villon et du Goethe institut, plusieurs quartiers de la capitale camerounaise connaîtront elles aussi, des projections de films dans le cadre " des projections plein air".

Les films viennent aussi bien de l'Europe à l'instar de l'Espagne, la France ; l'Allemagne, de l'Amérique. L'Afrique n'est pas reste avec les films venus de l'Afrique du Sud, du Burkina Faso, Côte d'Ivoire, Sénégal, Mali, Cameroun, Bénin et bien d'autres. Cette option est justifiée par le fait que le pourcentage des images diffusées sur les chaînes de télévision provient pratiquement des œuvres venus d'horizons qui nourrissent abondamment le public africain aux fins de le pervertir. On n'est jamais mieux servi que par soi-même. Et le cas, lors de cette édition, est de présenter les images des Africains aux Africains. Comme la plupart des jeunes festivals, ce sont les fonds propres des membres qui financent le projet. Quelques structures accordent leur soutien tandis que le ministère de la Culture a été sollicité. Malheureusement, la commission du compte d'affection accordé par le chef de l'État - pour soutenir les industries et entreprises culturelles - a été suspendue par le ministre de la culture jusqu'à nouvel ordre. Aucune issue financière n'est perceptible jusqu'ici, en tout cas pour ce qui est de Images en live. Seuls le dynamisme et la volonté animent cette jeune équipe.

Martial E. NGUEA

haut de page





   liens artistes

Bell Simon Pierre


   vnements

08/12/2009 > 13/12/2009
festival |Cameroun |
Images en live 2009
1ère édition du Festival international du film documentaire du Cameroun

   liens structures

Artglomook
Cameroun | YAOUNDE

Goethe-Institut Yaoundé (Centre Culturel Allemand de Yaoundé)
Cameroun | Yaoundé

Institut français du Cameroun à Yaoundé
Cameroun | YAOUNDÉ

haut de page



   vos commentaires
vos commentaires sur ce compte rendu de festival :
   
 
  ajouter un commentaire
   

haut de page

 

 

 

 

?>