actuellement 18095 films recensés, 3140 textes recherche | » english  
films réalisateurs acteurs producteurs distributeurs festivals agenda pays espace personnel  
  critiques»
  dossiers»
  analyses»
  entretiens»
  comptes rendus de festivals»
  reportages»
  documents»
  ateliers»
  Zooms»
  rédacteurs»
  écrans d'afrique»
  Asaru»
  lettre d'info
  inscription»
  desinscription»
  archives »
  liens»
  dépêches »
  nouvelles de
la fédération»
  la fédération»
  contacts»
  partenaires»
  accueil»




 
    
rédacteur
Hassouna Mansouri
publié le
21/12/2009
films, artistes, structures ou événements liés à cette analyse
les commentaires liés à cette analyse

Hassouna Mansouri




Dowaha, الدّواحة


L'Enfant-Roi


Med H. Grayaâ


Zarzis, ici et maintenant


Mohamed Zran, prix du meilleur réalisateur, à côté de l'actrice Biyouna (Algérie), au Festival d'Abu Dhabi: MEIFF 2009


Khaled Barsaoui



retour
 
Le court métrage tunisien
Une dynamique qui promet

C'est devenu une tradition, et des plus belles. Chaque fin d'année une rencontre autour du court métrage tunisien a lieu. Celle de cette année elle aura lieu les 24 et 25 décembre prochains. Il semble donc qu'une drôle de coïncidence a voulu que les cinéphiles tunisiens décident de fêter Noël à leur manière en se regroupant autour de l'Association Tunisienne pour le Promotion de la Critique Cinématographique ainsi que des deux salles de cinéma Le Mondial et Cinemafricart.

Cet espace a été progressivement et spontanément aménagé pendant plusieurs années donnant ainsi la possibilité aux réalisateurs de court métrage tunisiens de se rencontrer. Il venait ainsi répondre au manque de visibilité dont souffre ce genre de film. Il vient surtout témoigner d'une dynamique née essentiellement d'une forme de démocratisation des moyens de production. Cette manifestation est elle-même née du désir des cinéastes d'occuper un espace dans le paysage cinématographique.

Vers les années 2000, il y avait bien une production de court métrage. Combien même elle était timide. Mais cette production n'était visible que lors des manifestations cinématographiques et d'une manière aléatoire. Il y avait peu de manifestation à l'époque. Plusieurs cinéastes, dont Brahim Letaief et Khaled Barsaoui, voulant montrer leurs œuvres au public se sont regroupés autour de l'Association Tunisienne pour le Promotion de la Critique Cinématographique et ont lancé l'idée d'une manifestation itinérante dont le but est de promouvoir le court métrage auprès du public tunisien. La première rencontre eut donc lieu en décembre 2002. L'année suivante, elle fera le tour de la Tunisie allant de Monastir à Gafsa, Le Kef, Gabes et Kairouan.
Plus tard, la manifestation qui était au départ spontanée, a pris forme et est devenue de plus en plus construite. Au lieu de montrer toute la production tunisienne de l'année, une forme de sélection semble se mettre en place. Il est vrai que le nombre de courts métrages produit est grand, une cinquantaine en tout. Une douzaine de films seulement vont être projetés entre le Cinemafricart et le cinéma Le Mondial.

Outre les fictions et les documentaires, on note la présence d'un film d'animation, L'Enfant roi de Mohamed Grayaâ. Il s'agit là d'une expérience qui mérite d'être accompagné avec une attention particulière. Notre cinéma connaît un manque relatif en ce genre de production. Cela est d'autant plus intéressant que le réalisateur est un acteur de métier et remarqué notamment dans Khorma, le premier long métrage du cinéaste tunisien Jilani Saadi.

La célébration, en cette fin d'année du court métrage tunisien vient relativiser le scepticisme qui entoure la production de long métrage. En effet, celle-ci a été plutôt maigre. Deux seuls films tunisiens sont toute la production de 2009 : Dowaha, une fiction de Raja Amari et Zarzis, ici et maintenant, un documentaire de Mohamed Zran. L'on comprend alors comment la présentation de douze courts métrages vient affirmer que les jeux ne sont peut-être pas vraiment faits pour l'année 2010. Plusieurs films sont en leur phase finale, la dynamique de courts métrage et de plus en plus grandissante.
Bref, il y a de quoi finir l'année sur une note d'espoir du moins en ce qui concerne le rythme de production. Espérons que la qualité sera aussi au rendez-vous.
Hassouna Mansouri

Hassouna Mansouri

haut de page


   liens films

Bas Bord 2009
Ridha Tlili (Ayan Ken)

Ciné Siesta 2008
Alia Nakhli

Danse des Cimetières (La) 2008
Moncef Ben Mrad

Enfant Roi (L') 2007
Mohamed Hassine Grayaâ

Ève à mes yeux 2009
Anouar Lahouar

Fée/Mâle 2008
Sawssen Saya

Ils ont choisi l'Islam 2008
Sofiène Ben M'rad

Khorma, le crieur de nouvelles [Khorma (La bêtise)] 2002
Jilani Saâdi

Oiseaux du paradis (Les) 2008
Med Ikbel Chakchem

Prestige 2009
Walid Tayaa

Saut de l'ange (Le) 2008
Tarak Khalladi

Secrets (Les) - Dowaha 2009
Raja Amari

Vivre ici 2009
Mohamed Zran


   liens artistes

Barsaoui Khaled W.


Ben Abdelghaffar Mamdouh


Ben M'rad Sofiène


Ben Mrad Moncef


Chakchem Med Ikbel


Grayaâ Mohamed Hassine


Khalladi Tarak


Lahouar Anouar


Letaïef Ibrahim


Mestiri Habib


Nakhli Alia


Saâdi Jilani


Saya Sawssen


Tayaa Walid


Tlili (Ayan Ken) Ridha


Zran Mohamed


   vnements

24/12/2009 > 25/12/2009
festival |Tunisie |
Tunis Tous Courts 2009
5ème édition

   liens structures

Arts Distribution. CinemAfricArt
Tunisie | TUNIS

ATPCC (Association Tunisienne de la Promotion de la Critique Cinématographique)
Tunisie | TUNIS

haut de page



   vos commentaires
   

 

Initiative a encourager et perenniser
Publié par Anoumou AMEKUDJI | le 22/12/2009 08:08:13

"Bref, il y a de quoi finir l'année sur une note d'espoir du moins en ce qui concerne le rythme de production. Espérons que la qualité sera aussi a ...

 
 
  ajouter un commentaire
   

haut de page

 

 

 

 

?>