actuellement 18014 films recensés, 3093 textes recherche | » english  
films réalisateurs acteurs producteurs distributeurs festivals agenda pays espace personnel  
  critiques»
  dossiers»
  analyses»
  entretiens»
  comptes rendus de festivals»
  reportages»
  documents»
  ateliers»
  Zooms»
  rédacteurs»
  écrans d'afrique»
  Asaru»
  lettre d'info
  inscription»
  desinscription»
  archives »
  liens»
  dépêches »
  nouvelles de
la fédération»
  la fédération»
  contacts»
  partenaires»
  accueil»




 
    
rédacteur
Azzedine Mabrouki
publié le
18/05/2010
films, artistes, structures ou événements liés à cette critique
les commentaires liés à cette critique

El Djinn, de Yasmine Chouikh


Un homme qui crie






Mahamat-Saleh Haroun, réalisateur





retour
 
63ème Festival de Cannes
Welles Ou Maradona

Submergés d'images, cheminant au creux de mille fictions, vivants aux côtés de stars éclatantes de rondeurs, ici, pourtant, certains songent déjà aux matchs de Pretoria en Afrique du Sud. Passionné de ballon rond, le Délégué Général du festival de Cannes, Thierry Frémaux, avoue que son coeur balance entre Orson Welles et Diego Maradona...
C'est le même génie créateur, le même chaos fier et hautain. Pendant ce temps, Mahamat Saleh Haroun a présenté son film Un Homme Qui Crie et a marqué un beau but dans la compétition.

Film sombre, fort dérangeant, dépourvu du moindre espoir. C'est une histoire déchirante qui se passe au Tchad en pleine guerre civile, d'exode, de misère et de désespoir. Adam, employé d'hôtel perd son travail et voit son fils unique pris de force par le gouvernement pour "l'effort de guerre" contre la rébellion. C'est un film lent, cohérent, très bien fait. Il n'y a pas de choses inutiles.

Tout est rigoureux dans le travail de mise en scène et la présence forte des personnages dans leurs sentiments et leurs troubles intérieurs. Tout ce qui fait la cohésion sociale de la société tchadienne est éclaté, déchiré, émietté. Poussé au bout de son malheur, Adam commet un acte fatal en sacrifiant son fils. Ce faisant, il se détruit lui-même.
Que peut-il faire sinon pousser un cri et sombrer dans la folie ? Les Africains sont-ils seulement les jouets de l'Histoire ou reprendront-ils un jour leur destinée en mains ?

Point commun entre Un Homme Qui Crie et Biutiful, le film du Mexicain Alejandro Gonzalez Inarritu : la facture désespérée de la vie des personnages. C'est un récit très sombre aussi où l'acteur Javier Bardem entre dans le personnage d'un homme tiraillé, mourant de cancer, errant dans les bas-fonds de Barcelone, cité vouée à la violence et au trafic en tous genres. Cité de déclassés, émigrés arabes, africains, chinois, pourchassés par une police corrompue. Force et vitalité d'une oeuvre qui a marqué la compétition.

Tout autre chose, c'est le fastueux film de Bertrand Tavernier, une histoire d'amour au XVI° siècle : La Princesse de Montpensier, une jeune femme déchirée entre son devoir et son désir amoureux. Epoque de la Saint Barthélemy, des guerres de religion. Oeuvre de passion, de jeu de rivalités mais d'une grande poésie, d'une grande beauté.

Sur la Croisette, rencontre de toutes les générations : on voit Woody Allen venu présenter You Will Meet A Tall Dark stranger (hors compétition) et aussi Yasmine Chouikh, très souriante sous sa masse de cheveux noirs, invitée au Short Film Corner pour montrer El Djinn.

Azzedine Mabrouki

haut de page


   liens films

Biutiful 2009
Alejandro González Iñárritu

El Djinn 2010
Yasmine Chouikh

Un homme qui crie 2010
Mahamat-Saleh Haroun


   liens artistes

Allen Woody


Bardem Javier


Chouikh Yasmine


González Iñárritu Alejandro


Haroun Mahamat-Saleh


Tavernier Bertrand


   vnements

12/05/2010 > 23/05/2010
festival |France |
Festival de Cannes 2010
63e édition

12/05/2010 > 23/05/2010
festival |France |
Festival de Cannes 2010 : le Pavillon "les Cinémas du Monde"
Sandrine Bonnaire et Rithy Panh, parrains du Pavillon Les Cinémas du Monde 2010

   liens structures

Acima Film
Algérie | Bab Ezzouar

Association Française du Festival International du Film de Cannes
France | Paris

El Watan
Algérie | ALGER

Focus Features International
Royaume-Uni | London

Ikiru Films
Espagne | BARCELONE

Menage Atroz
Mexique | Mexico, D.F.

MOD Producciones
Espagne | MADRID

Pili Films
France | PARIS

Pyramide Distribution
France | PARIS

haut de page

   vidos
   

 

Un homme qui crie (Bande annonce)
bande annonce

 

 

Un Homme Qui Crie | Clip #1 Cannes 2010 IN COMPETITION Mahamat-Saleh Haroun
extrait

 
   


   vos commentaires
vos commentaires sur cette critique :
   
 
  ajouter un commentaire
   

haut de page

 

 

 

 

?>