actuellement 17679 films recensés, 2971 textes recherche | » english  
films réalisateurs acteurs producteurs distributeurs festivals agenda pays espace personnel  
  critiques»
  dossiers»
  analyses»
  entretiens»
  comptes rendus de festivals»
  reportages»
  documents»
  ateliers»
  Zooms»
  rédacteurs»
  écrans d'afrique»
  Asaru»
  lettre d'info
  inscription»
  desinscription»
  archives »
  liens»
  dépêches »
  nouvelles de
la fédération»
  la fédération»
  contacts»
  partenaires»
  accueil»




 
    
rédacteur
Abraham N. Bayili
publié le
18/06/2010
films, artistes, structures ou événements liés à cette analyse
les commentaires liés à cette analyse

Abraham N. Bayili, Secrétaire chargé de l'organisation et de l'information, ASCRIC-B


Filippe Savadogo, Ministre de la Culture, du Tourisme et de la Communication. Porte Parole du Gouvernement burkinabé


Clément Tapsoba, Président de l'Association des critiques de cinéma du Burkina (ASCRIC-B)


Emmanuel SAMA, Secrétaire général de l'ASCRIC-B


Saïdou Alceny BARRY, Secrétaire général adjoint de l'ASCRIC-B


Gervais Hien, Trésorier général, ASCRIC-B


Caroline TUINA OUANRÉ, Trésorière adjointe de l'ASCRIC-B


Justin OUORO, Secrétaire chargé de la formation et des relations extérieures de l'ASCRIC-B


Sotigui Kouyaté, acteur et metteur en scène (1936- 2010)

retour
 
L'ASCRIC-B chez le ministre de la Culture du Burkina
Semaine de la critique du cinéma africain (6-12 octobre 2010, Ouaga) et livre sur Sotigui Kouyaté
COMMUNIQUE de presse
Six ans après sa création l'Association des critiques de cinéma du Burkina (ASCRIC-B) se réjouit pour avoir été reçu ce 15 juin 2010 par le ministre de la Culture, Filipe Savadogo. Cette audience accordée par les autorités est assurément symbolique de l'intérêt de celles-ci pour la critique cinématographique souvent laissée au perron des activités liées au 7è art.

L'ASCRIC-B chez le ministre burkinabè en charge du cinéma
Le 15 juin dernier le ministre burkinabè de la Culture du Tourisme et de la Communication, Porte parole du Gouvernement en charge du cinéma, M. Fillipe Savadogo entouré de son staff a reçu en audience les membres du bureau exécutif de l'association des critiques de cinéma du Burkina (ASCRIC-B) conduit par son président Clément Tapsoba. Il s'agissait pour le Bureau de présenter au ministre son programme d'activités pour la période 2010 -2011.
Le président de l'ASCRIC-B a en effet exposé au ministre deux projets majeurs de l'association à savoir la semaine de la critique du cinéma africain et l'édition d'un ouvrage collectif sur le comédien burkinabè Sotigui Kouyaté.

I. Semaine de la critique du cinéma africain

Le 12 octobre est la journée de la célébration du cinéma africain. Cette date a été instituée par l'Union africaine et la FEPACI. Dans le cadre de la célébration de cette journée dédiée au cinéma africain, l'ASCRIC-B initie "la semaine de la critique du cinéma africain". L'activité se tiendra à Ouagadougou du 6 au 12 octobre 2010. Pour cette première édition, les ambitions de l'ASCRIC-B se veulent modestes. De fait, la manifestation sera entièrement dédiée au cinéma burkinabè dans la dynamique de la célébration des indépendances africaines notamment burkinabè. Enfin d'apporter sa contribution aux réflexions qui sont déjà entamées au Burkina Faso. Un colloque sera organisé autour du thème : "50 ans après l'indépendance où en est le cinéma burkinabè ?"
Au cours de cette manifestation l'ASCRIC-B envisage également renforcer les capacités de ses membres à travers une formation sur l'analyse filmique et l'animation des ciné-débats.

II. Edition d'un ouvrage sur Sotigui Kouyaté

Le président de l'ASCRIC-B a exposé au ministre le projet d'édition d'une œuvre collective sur le comédien burkinabè Sotigui Kouyaté en partenariat avec la FACC. L'ouvrage sera présenté à l'occasion de la prochaine édition du FESPACO (26 février - 05mars). A cet effet, un comité scientifique sera bientôt mis en place pour le suivi et la coordination de ce projet. L'ASCRIC-B a déjà reçu l'aval des ayants droits de Sotigui Kouyaté. Un appel à contribution sera incessamment lancé pour la collecte des textes.

Outre les projets ci-dessus exposés, le président de l'ASCRIC-B a profité de l'occasion pour rendre compte au ministre du rôle que l'Ascric-B, joue dans la consolidation de la critique africaine. Depuis sa création en 2003 l'Ascric-B a en effet contribué à la création de la FACC [Fédération africaine de la critique cinématographique, Ndlr] en 2004 après le premier atelier de formation des critiques tenue à Ouagadougou lors du FESPACO 2003. Depuis lors, l'ASCRIC-B, en partenariat avec le bureau exécutif de la FACC dirigé par le président de la l'Ascric-B de 2004 à 2009, œuvre à la formation des critiques dans les ateliers organisées à l'occasion des différentes éditions du FESPACO à l'intention des critiques africains avec le soutien des autorités burkinabè et du FESPACO. Le président de l'ASCRIC-B a émis le vœu que le ministère en charge du cinéma continue d'accompagner l'ASCRIC-B et son partenaire, qu'est la FACC dans cette dynamique de formation des critiques africains à l'occasion des prochaines éditions du FESPACO et à d'autres grands rendez vous du septième art africain. Dans la même dynamique, Le président de l'Ascric-B a présenté au ministre, le nouveau bureau de l'association mis en place depuis le 23 janvier 2010 (voir composition en bas de page). Il a rendu compte également des activités menées par l'ASCRIC-B. Il s'agit entres autres de l'animation mensuelle du cinéclub de l'ASCRIC-B en partenariat avec le centre culturel français (CCF/Georges Méliès). Ce ciné-club dénommé "le rendez vous des cinéphiles" permet de présenter des classiques du cinéma mondial et africain notamment des œuvres burkinabè en présence des réalisateurs burkinabè. Les grands noms du cinéma burkinabè (Gaston Kaboré, Fanta Régina Nacro, etc) ont déjà honoré de leur présence lesdites séances qui gagnent de plus en plus en crédibilité.

Preuve de la confiance marquée à l'ASCRIC-B, celle-ci a récemment été coptée par la délégation générale du FESPACO au sein de la Coordination de prévention et de proposition mise en place par ladite structure en vue des préparatifs de la XXIIème édition de la biennale. Il convient de rappeler que depuis sa création, l'ASCRIC-B est associée à l'organisation des différentes éditions du FESPACO à travers l'animation du quotidien du festival, l'animation des débats forums etc. Au compte des prix spéciaux, le FESPACO a inscrit depuis l'édition 2009, sur sollicitation de l'ASCRIC-B, le Prix de la critique africaine Paulin Soumanou Vieyra qui est décerné en parfaite collaboration avec la FACC.

Au terme de son exposé, Le président de l'ASCRIC-B a tenu à remercier le ministre pour sa contribution à l'exécution de son programme d'activités et pour le soutien qu'il a déjà manifesté à l'association. Le ministre en charge du cinéma s'est réjoui à son tour de la démarche de l'ASCRIC-B. S'agissant des deux projets présentés par l'ASCRIC-B, il a manifesté son enthousiasme pour de telles initiatives. Il a dit la disponibilité de son département à accompagner l'ASCRIC-B et ses partenaires pour la réalisation de ses projets. Ancien Secrétaire général du FESPACO et venant lui même du domaine du cinéma, le ministre de la Culture a dit tout le respect qu'il accorde au travail de la critique cinématographique.Des critiques, il dit en attendre encore davantage en termes de critiques continuelles et constructives pour une amélioration permanente de la création cinématographique.

Pour le bureau
Abraham N.Bayili
Secrétaire chargé de l'organisation et de l'information

La composition du nouveau bureau exécutif de l'ASCRIC-B :
1 - Président : Clément TAPSOBA
2 - Secrétaire général : Emmanuel SAMA
3 - Secrétaire général adjoint : Saïdou Alceny BARRY
4 - Trésorier général : Gervais HIEN
5 - Trésorier adjoint : Caroline TUINA OUANRÉ
6 - Secrétaire chargé de la formation et des relations extérieures: Justin OUORO
7 - Secrétaire adjoint chargé de la formation et des relations extérieures: Auguste KABORÉ
8 - Secrétaire chargé de l'organisation et de l'information : Abraham N. BAYILI
9 - Secrétaire adjoint chargé de l'organisation et de l'information: Chantal BOUDA

Commissaires au compte : Mamounata NIKIEMA et Flavien BATIONO (non membres du bureau)

haut de page





   liens artistes

Barry Saïdou Alceny


Bouda Chantal


Hien Gervais


Kaboré Auguste


Kouyaté Sotigui


Nikiema Mamounata


Ouoro Justin


Sama Emmanuel


Savadogo Filippe


Tapsoba Clément


Tuina Caroline


   vnements

28/02/2009 > 07/03/2009
festival |Burkina Faso |
FESPACO 2009 (Festival Panafricain du Cinéma et de la télévision de Ouagadougou)
La 21e édition se tiendra du 28 février au 07 mars 2009. 40ème anniversaire

03/03/2010 > 07/03/2010
festival |Burkina Faso |
Journées Cinematographiques de la femme africaine de l'image - JCFA 2010

   liens structures

ASCRIC-B
Burkina Faso | OUAGADOUGOU

Fédération Africaine de la Critique Cinématographique (FACC)
Sénégal | Dakar

Institut français de Ouagadougou (Centre Culturel Français Georges-Méliès)
Burkina Faso | Ouagadougou 01

Ministère de la Culture, des Arts et du Tourisme (MCAT) - Burkina Faso
Burkina Faso | Ouagadougou

   liens festivals


festival | Burkina Faso | Ouagadougou


festival | Burkina Faso

haut de page



   vos commentaires
vos commentaires sur cette analyse :
   
 
  ajouter un commentaire
   

haut de page

 

 

 

 

?>