actuellement 18087 films recensés, 3138 textes recherche | » english  
films réalisateurs acteurs producteurs distributeurs festivals agenda pays espace personnel  
  critiques»
  dossiers»
  analyses»
  entretiens»
  comptes rendus de festivals»
  reportages»
  documents»
  ateliers»
  Zooms»
  rédacteurs»
  écrans d'afrique»
  Asaru»
  lettre d'info
  inscription»
  desinscription»
  archives »
  liens»
  dépêches »
  nouvelles de
la fédération»
  la fédération»
  contacts»
  partenaires»
  accueil»




 
    
 
filmographie
tous les textes à propos de cette personne
les liens autour de cette personne
retour
 

Lema Ray
Arrangeur | Chanteur/euse | Compositeur | Pianiste/claviériste
[envoyer un mail]


DR

 

Musicien, compositeur, arrangeur, chanteur (France/Congo RDC).

Ray Lema naît en pays Kongo, dans l'ouest de l'actuelle République Démocratique du Congo. À 11 ans il rentre au petit séminaire des pères blancs. Il veut devenir prêtre. Le destin en décidera autrement. À leur arrivée, les enfants doivent passer des tests d'aptitude, on remarque vite les dispositions naturelles du jeune Lema pour la musique et un père belge décide de l'initier à l'orgue, puis au piano. Ses études de séminariste s'accompagnent dès lors des chants grégoriens, de Mozart et de Chopin. Il sert la messe pendant quelques années sur un orgue à soufflet "où il fallait pédaler dur".

Il a 14 ans quand le Congo Belge prend son indépendance et redevient juste le "Congo" de Patrice Lumumba, puis le "Zaïre" de Mobutu. Il quitte le séminaire et intègre plus tard l'Université de Kinshasa où il poursuit des études de chimie.

Les pianos étant introuvables au Zaïre, Il apprend à jouer de la guitare et découvre les Beatles, Hendrix, Django Reinhard et les Jazzmen américains. Il quitte l'Université sur un coup de tête pour entrer comme guitariste dans le groupe d'une vedette kinoise, Gérard Kazembe. Il découvre alors les nuits de Kinshasa et croise les grands de la musique congolaise qui font à l'époque danser toute l'Afrique (Tabu Ley Rochereau, Kabassele …).

En 1974, Ray Lema est nommé Directeur Musical du Ballet National du Zaïre avec pour mission de recruter et diriger l'ensemble des musiciens traditionnels qui doit accompagner les danseurs du Ballet National, représentatifs de toute la diversité et la richesse du pays. Cette expérience changera sa vie et sa vision de la musique pour toujours. Il sillonne le pays dans toutes les directions, de la forêt Équatoriale au Kivu, du Bas Congo au Katanga en passant par les régions du Kasaï, à la recherche des maîtres musiciens du Congo. Il découvre la science et la magie des roues rythmiques traditionnelles et devient lui-même Maître Tambour.

Après un profond désaccord avec la Présidence de Mobutu, il répond à l'invitation de la Fondation Rockfeller en 1979 et part aux USA. Il ne retournera au Zaïre, devenu entre temps la République Démocratique du Congo, que 30 ans plus tard.

Le départ pour les États Unis marque également le début d'une brillante carrière internationale. Il s'établit finalement en France en 1982, où il réside depuis lors.

Curieux de toutes les musiques, précurseur et touche à tout, Ray Lema se fait connaître dans le milieu de la World Musique des années 80 qui découvre alors les Musiques Africaines. Il réalise diverses collaborations qui enrichiront ses compositions et son univers musical : de Stewart Copeland (ex-batteur de Police) aux Voix Bulgares, en passant par les Tyour Gnaoua d'Essaouira et l'Orchestre de Chambre de Sundsvall en Suède, ou encore au Brésil avec le chanteur et compositeur Chico César et plus récemment en soliste invité de l'Orchestre Jazz Sinfônica de São Paulo.

Cette quête inlassable de l'Autre donne à Ray Lema un profil tout à fait inclassable. Il a publié une vingtaine d'albums, tous différents les uns des autres, marqués cependant d'un langage musical très personnel, témoins des rencontres de cet étonnant musicien-voyageur et éternel étudiant ainsi qu'il aime à se définir.

Il compose régulièrement pour le théâtre et le cinéma et a reçut plusieurs prix et distinctions pour l'ensemble de sa carrière (dont un Django d'Or).

L'enseignement musical en Afrique reste une de ses priorités et il organise fréquemment des ateliers avec de jeunes musiciens et produit de nombreux artistes de son continent.

Ray Lema se produit en concert en piano solo, en trio ou en quintet dans une direction afro-jazz (formation de son dernier album, le "VSNP-Very Special New production - sorti en janv.2013, avec Etienne Mbappe, Nicolas Viccaro, Irving Acao et Sylvain Gontard), ou encore en big band avec son Saka Saka Orchestra, où le groove côtoie les afro-beat flamboyants, le blues et le rock façon Kongo ainsi que de tendres ballades.

Toujours ouvert à de nouvelles rencontres on le retrouvera à l'été 2013 au Festival du Bout du Monde en compagnie de l'orchestre symphonique de l'université de Brest, avec son Quintet et un big band de cuivres pour le Festival d'Ile de France à l'automne, dans un nouveau trio vocal avec Fredy Massamba et Ballou Canta (accompagnés à la guitare par le guitariste brésilien Rodrigo Viana) à la fin de l'année 2013 et en création pour 2014 avec le quatuor à cordes "Déséquilibres" de Marseille, dirigé par la violoniste Agnès Pyka.

Source:
http://raylema.com/biographie/

Formé à l'occidentale (séminaire, musique classique, piano), Ray Lema est un des musiciens africains les plus curieux (dans tous les sens du terme). Toujours en quête de nouveautés, de découvertes, d'inspirations, il n'a de cesse à sillonner la planète et d'enrichir son travail qui est certainement aujourd'hui une des plus belles synthèses entre musiques africaines et sons du monde entier.
Ray Lema est né dans un train au Zaïre (aujourd'hui République Démocratique du Congo).
À 11 ans, il rentre au petit séminaire de Mikondo à Kinshasa avec la ferme intention de devenir prêtre. Mais très vite, lors des cours de musique, il dévoile un don certain pour le piano.
Enfant, il découvre la musique à travers une culture et une tradition occidentales fort éloignées de ses racines.
Mozart, Bach, ou le chant grégorien deviennent son quotidien. Le jeune Ray est désigné accompagnateur officiel des messes à l'orgue pendant des années. Sa vocation religieuse se transforme vite en une vocation évidente pour la musique.

Débuts kinois
Lorsqu'il quitte le séminaire, Ray continue à jouer avec quelques groupes et orchestres.
Repéré par le musicien Gérard Kazembe, Ray intègre son orchestre. Pendant deux ans, il joue d'innombrables airs de la variété anglo-saxonne de Jimi Hendrix aux Beatles. Sa notoriété se forge petit à petit, et en 68, on lui demande de créer un groupe officiel sur la demande du gouvernement. Il monte le Baby National dans lequel il est chef d'orchestre. Parallèlement, il accompagne également les stars zaïroises, dont Tabu Ley Rochereau et Joseph Kabassele.
Il intègre ensuite un groupe rock, éminemment populaire, les Yss Boys. Lorsque la formation se sépare en 72, Ray éprouve le besoin d'approfondir ses connaissances musicales traditionnelles et part, magnétophone sous le bras, à travers son pays pendant plusieurs mois. Là, il récolte tout ce qu'il peut trouver comme sons, musiques, danses ou chants. Riche de cette expérience inédite pour un musicien africain, le gouvernement lui demande en 1974 de monter et de diriger le Ballet national du Zaïre. Devant rassembler toutes les couleurs musicales du pays, Ray Lema repart sillonner les régions en quête de musiciens, et danseurs de toutes ethnies. Il crée ainsi un ballet d'une centaine d'artistes.

Afrique-Amérique-Europe
En 1979, la fondation Rockfeller invite Ray Lema à venir travailler aux Etats-Unis. Il y reste plus longtemps que prévu et y enregistre un tout premier disque en solo, "Koteja".
En 82, Ray quitte les Etats-Unis et s'installe finalement en France.
Nouvelle adresse, nouvelle culture, nouvelle carrière. Il monte un groupe, Carma (Central Africa Rock Machine) composé de musiciens de divers horizons (Zaïre, Cameroun, Haïti, Guadeloupe).
On commence alors à le repérer dans les nuits musicales organisées par le magazine Actuel et le directeur de la revue, Jean-François Bizot, devient son producteur pendant quelques années.
En 83 sort "Kinshasa-Washington DC-Paris", rumba-rock, funk, reggae, tradition, modernité, l'album marque le décollage d'une carrière internationale.
À la même époque, il réalise un album "The Rythmatist" avec l'anglais Stewart Copeland, ex-batteur du groupe Police.
L'année suivante, il rencontre Martin Meissonier, ingénieur du son et arrangeur, et de cette rencontre sort l'album "Médecine".
En 86, Lema travaille pour le cinéma et compose la bande sonore du film "Black Mic Mac" de Thomas Giloux.
En 88, il monte un groupe occasionnel pour un album, le "Bwana Zoulou Gang", composé d'artistes français dont Charlélie Couture et son frère Tom Novembre, Jacques Higelin et Alain Bashung. Il fait également appel à des musiciens africains, dont les camerounais Willy N'for et Manu Dibango. Très dansant et très festif, cet album réunit à la fois des influences pygmées et le funk le plus électronique.
En 89, Ray Lema donne un nom sénégalais à son nouvel album, "Nangadeef" ("Bonjour" en wolof). Les invités y sont nombreux. Citons le saxophoniste américain Courtney Pine et les magnifiques voix féminines du groupe sudafricain, Mahotella QueeDans les années suivantes, il multiplie les orientations musicales les plus diverses. En 92, il produit à nouveau un artiste africain en la personne de Were Were Liking et sa troupe du Ki Yi M'bock Théâtre d'Abidjan. Ils écrivent l'opéra "Un Touareg s'est marié avec une pygmée" qui fera une grande tournée en France.
Puis retour au jazz avec le pianiste allemand Joachim Kühn sur l'album "Euro african suites".
Il rencontre ensuite le professeur Stefanov, maître de l'art vocal bulgare, et directeur artistique de l'Ensemble Pirin'depuis 1956. Ensemble, ils composent et enregistrent un album étonnant dans lequel 23 chanteuses (14 bulgares, 6 africaines et 3 choristes) mélangent leurs voix et leurs cultures dans un tourbillon de mélodies éblouissantes.
Sobre retour en 94 avec le disque "Tout Partout". Entouré de deux jeunes choristes françaises, Cathy Renoir et Isabel Gonzales, Ray Lema présente un album tout en dépouillement d'où émanent une kora, une flûte pygmée, ou un accordéon.
En 96, l'album "Green Light" poursuit le travail solo entamé avec "Tout Partout". De plus, son humanisme prend toute son ampleur lors de missions artistiques qu'il entreprend au Tchad, Bénin et Burkina Faso. Ces voyages lui offrent l'occasion de former et d'aider des artistes et musiciens locaux, tâche que Ray Lema affectionne tout particulièrement.
L'introspection continue avec "Stoptime" qui sort en 97 et est l'expression d'une certaine maturité (la cinquantaine) qui évoque aussi son héritage classique.
Cet héritage est à l'honneur en 97 lorsque Ray Lema se lance dans l'écriture d'un opéra, "Le Rêve de la Gazelle", pour un orchestre de 30 musiciens.
Inspirée par la nature africaine, cette pièce musicale est interprétée pour la première fois par un orchestre suédois en février 97 et fait l'ouverture du Festival "Rock In Rio" (Rio de Janeiro) avec l'Orchestre Symphonique brésilien en janvier 2001.

Gnaouas
Au cours de l'année 2000, Ray Lema travaille avec les Tyour Gnaoua d'Essaouira, formation marocaine traditionnelle. De leur rencontre naît une création musicale qui permet la confrontation de la musique gnaoua, issue des anciens esclaves originaires des régions subsahariennes, et des chants congolais. Instruments, voix, le mariage est une réussite. La création a lieu en mai 2000 au Couvent des Cordeliers dans le cadre de l'année du Maroc. Ils sortent un album commun, "Safi" (On est d'accord), et partent en tournée internationale pendant deux ans.

Théâtre et Cinéma
Parallèlement à sa carrière scénique, Ray Lema continue de composer pour le théâtre et le cinéma. Il compose et réalise la musique des deux téléfilms de Daniel Vigne "Fatou la Malienne" et "Fatou l'Espoir" (sortie de l'album B.O en avril 2003) ainsi que la BO du film du cinéaste burkinabé Pierre Yaméogo "Moi et mon Blanc".
En 2005, il compose et réalise pour France 3 la musique du téléfilm de Karim Soumaïla "Villa belle France".
Il met également en musique, pour le metteur en scène Jean-Louis Martinelli, les psaumes de "Médée" dont l'adaptation est présentée au théâtre des Amandiers de Nanterre en 2003 et les scènes nationales françaises courant 2004. Ray Lema reçoit pour cette oeuvre le Grand Prix du Syndicat de la Critique comme Meilleur Compositeur de Musique de Scène pour la saison 2003/2004.

Piano Solo
En 2001, Ray Lema présente une série de concerts seul au piano en France et en Italie (Grenoble, Scènes nationales de Boulazac, Istres et Palaiseau, Cloître des Jacobins à Toulouse, Opéra de Turin et Chapelle à Bari), ces concerts donnent naissance à l'album "MIZILA". Il part en tournée sur les scènes européennes défendre ce répertoire pendant la saison 2004/2005.

Django d'Or
Le 13 octobre 2003, Ray Lema reçoit des mains du président de la SACEM, un Django d'Or qui lui rend hommage pour l'ensemble de sa carrière.

Collaborations musicales
Curieux de partager de nouvelles expériences musicales et humaines avec ses pairs, Ray LEMA continue les collaborations. Pendant deux ans et demi (2002/2004), il partage les scènes du monde entier avec son vieux complice Manu Dibango où ils présentent leur concept le "Bantou Beat'", mélange du répertoire des deux artistes et de musiques traditionnelles du continent Africain.
En 2005, à l'invitation du chanteur guitariste et compositeur brésilien Chico César, une nouvelle rencontre voit le jour, celle de l'Afrique et du Brésil. Cette formation tourne sur les routes des Festivals d'été en Europe pendant l'été 2005 et se présentera en février 2006 au Cabaret Sauvage à Paris.
L'Université Musicale Africaine (UMA) Préoccupé par la situation de l'enseignement musical en Afrique, la marginalisation des musiciens africains sur le marché mondial de la musique, et par la rupture évidente et croissante entre les musiques traditionnelles africaines et la musique'moderne et urbaine', Ray LEMA initie un projet en Afrique basé sur la transmission des savoirs entre des musiciens africains de la diaspora et les jeunes apprentis de la musique en Afrique.
Projet ambitieux et basé sur le long terme, Ray Lema initie en 2004, une série de master-class sur le continent africain avec l'objectif à très court terme, d'impliquer un maximum d'artistes africains basés en Europe et de s'appuyer sur le savoir-faire des diasporas cubaine et brésilienne.
Ce projet mène ses pas au Burundi à deux reprises (2004 et 2005), au Burkina Faso (2005) et en Afrique centrale sur l'année 2006.

Le Trio
En 2006, Ray retrouve deux de ses anciens compagnons de route, Etienne Mbappé et Francis Lassus. Ils se présentent en trio dans un répertoire où s'alternent morceaux instrumentaux et chansons.

discographie sélective

1980-83 : Kinshasa-Washington-DC-Paris
1984 The rhythmatist avec Steward Copeland
1988 Bwana zoulou gang
1989 Nangadeef
1993 Un Touareg s'est marié à une pygmée
1996 Green light
2000 Safi avec Tyour Gnaoua
2004 Mizila
2011 99

Musician, composer, arranger, singer (France, Congo DRC)

Ray Lema was born in the former Kingdom of Kongo, in the west of the today called Democratic Republic of Congo. At age of 11 he entered the minor seminary of the White Fathers. He wanted to become a priest. Fate decided otherwise. As soon as they arrived at the seminary the children had to go thourgh aptitude tests, the Fathers quickly noticed the natural dispositions of young Lema for music and a Belgian father decided to initiate him to the organ and the piano. His seminary studies therefore were accompanied by Gregorian chants, Mozart and Chopin. He served mass for several years on an old organ "where he was pedaling hard."

He was 14 when the Belgian Congo became independent and came back to be just the "Congo" of Patrice Lumumba, then the "Zaire" of Mobutu. He left the seminary and later joined the University of Kinshasa, where he studied chemistry.

The pianos were quite impossible to find in Zaire, so he learned to play the guitar and discovered the Beatles, Hendrix, Django Reinhard and the American Jazzmen. He left the University to be the guitar player of a famous band in Kinshasa, led by the singer Gerard Kazembe. He then discovered the nights of Kinshasa and met the Stars of Congolese music which at the time made whole Africa dance (Tabu Ley Rochereau, Kabassele …).

In 1974, Ray Lema was appointed Music Director of the National Ballet of Zaire with the mission to recruit and manage the traditional musicians who were to accompany the dancers of the National Ballet, representatives of the diversity and richness of the country. This experience changed his life and his vision of music forever. He traveled the country in all directions, from the Rainforest to Kivu, from Bas Congo to Katanga through the Kasai regions in search of the Masters of Congo traditional music. He discovered the science and magic of traditional rhythmic wheels and turned himself into a Master Drum.

After a deep disagreement with the Presidence of Mobutu, in 1979 he left for the USA invited by the Rockefeller Foundation. He only went back 32 years later to the today called "Democratic Republic of Congo".

His departure for the United States also marks the beginning of a brilliant international career. He finally settled in France in 1982, where he has since resided.

Curious of all musics, precursor and always ready for all mucial experiment, Ray Lema became famous in the mid-80s in the World Music who was by the time discoverering the African Musics. He participated to various collaborations which enriched his compositions and his musical universe: from Stewart Copeland (ex-drummer of Police) to the Bulgarian Voices, through the Tyour Gnawa from Essaouira (Morroco), the Chamber of Orchestra Sundsvall in Sweden, or with Brazilian singer and composer Chico César and more recently as soloist guest with the Jazz Sinfonica Orchestra from São Paulo.

This relentless pursuit to meet "the Other" gives Ray Lema a completely unclassifiable profile. He has published around twenty albums, all different one from each other, however, marked by a very personal musical language, witnesses of the musical encounters of this amazing traveler-musician and perpetual student as he likes to call himself.

He composes regularly for Theater and Movie trails and has received several awards for his entire career (including a Django d'Or).

Music education in Africa remains a priority and he frequently organizes workshops with young musicians and produces many artists of his continent.

On stage, Ray Lema gives concerts of piano solo, performs in Afro-jazz trio or quintet (see The Quintet of his latest album, "Very Special New VSNP-production - with Etienne Mbappe on bass, Irving Acao on sax, Nicoals Viccaro on drums and Sylvain Gontard on trumpet - released in January 2013), or with his big band the Saka Saka Orchestra, where the groove flirts with flamboyant afro-beat, blues and Kongo rock and sensitives ballads.

He is always open to new encounters and we'll find him in this summer 2013 at the "Festival du Bout du Monde" together with the Symphony Orchestra of the University of Brest, or with his Quintet and a Brass Band for the "Festival d'ïle de France" at the automn, a new vocal trio (with Fredy Massamba and Ballou Canta) accompanied by the brazilian guitar player Rodrigo Viana at the end of 2013 and in 2014 he will present a totally new creation for the string quartet "Déséquilibres" from Marseille, led by violinist Agnes Pyka.

Source:
http://raylema.com/en/biography/
Updated: 2014/01/20

__________

PT

Ray Lema nasceu no país Kongo, no oeste da actual República Democrática do Congo. Aos 11 anos, ele entrou no seminário dos Padres Brancos. Ele queria se tornar um sacerdote. O destino decidiu de outra forma. Logo na chegada do seminário, as crianças passaram por testes de aptidão, e rapidamente se percebem as disposições naturais do jovem Lema para a música e um padre belga resolve colocar para estudar o órgão e o piano. Seus estudos no seminário foram portanto acompanhados de cantos gregorianos, Mozart e Chopin.
Ele tinha 14 anos quando o Congo Belga se tornou independente e tornou-se apenas o "Congo" de Patrice Lumumba, e em seguida, o "Zaire" do Mobutu. Ele deixou o seminário e, alguns anos depois, ingressou na Universidade de Kinshasa, onde estudou química.

Os pianos sendo coisa quasi inexistente no Zaïre, ele aprendeu então a tocar guitarra e descobriu os Beatles, Hendrix, Django Reinhard e os Jazzmen americanos. De repente, ele abandona os estudos de química e a univerdidade para integrar como guitarrista, a banda de um cantor famoso de Kinshasa, Gerard Kazembe. Ele, então, descobre as noites quentes de Kinshasa e encontra as grandes estrelas da música congolesa que na época fazia dançar toda a África (Tabu Ley Rochereau, Kabassele …).

Em 1974, Ray Lema foi nomeado Director Musical do Ballet Nacional do Zaïre com a missão de recrutar e dirigir os músicos tradicionais que deviam acompanhar os bailarinos do Ballet Nacional, representando assim a diversidade e riqueza do país. Essa experiência mudou sua vida e sua visão da música para sempre. Ele viajou no país inteiro em todas as direções, da Floresta Equatoria para o Kivu, do Baixo Congo para o Katanga atraversando as regiões do Kasai em busca dos Mestres de música do Congo. Ele descobriu a ciência e a magia das rodas rítmicas tradicionais e se tornou Mestre Tambor.

Em 1979, ao convite da Fundação Rockefeller, ele viajou para os EUA depois de um profundo desacordo com o Presidente Mobutu. Ele só voltou 32 anos depois para o Zaïre, que entre tempo que mudou seu nome para a República Democrática do Congo.
A viagem para os Estados Unidos marca também o início de uma brilliante carreira internacional. Ele finalmente se estabeleceu na França em 1982, onde ele mora desde então.

Interessado por todo tipo de estílo musical e precursor nos gêneros, Ray Lema tornou-se famoso no meio internacional da World Music desde os 80, que descobre então as Músicas Africanas. Ele realiza várias colaborações que enriquecem suas composições e seu universo musical: de Stewart Copeland (ex-baterista do Police) para as Vozes Búlgaras, dos Tyour Gnawa de Essaouira para a Orquestra de Câmara de Sundsvall na Suécia, com o cantor e compositor brasileiro Chico César ou ainda mais recentemente, como solista convidado da Orquestra Jazz Sinfônica de São Paulo no Brasil.

Esta busca incessante do Outro deu para o Ray Lema um perfil totalmente inclassificável. Ele já publicou cerca de vinte discos, todos diferentes uns dos outros, no entanto, marcado por uma linguagem musical muito pessoal, testemunhos dos encontros e do percurso deste viajante-músico e perpétua estudante, así como ele mesmo gosta de se apresentar.

Ele compõe regularmente para o Teatro e Cinema e já recebeu vários prêmios pela sua sua carreira (incluindo um "Django d'Or").

A educação musical em África continua sendo para ele uma prioridade e, frequentemente, ele organiza oficinas com jovens músicos e produz artistas do seu continente.

No palco Ray Lema se apresenta em concerto de piano solo, em trio ou quinteto afro-jazz (formação de seu último disco," VSNP- Very Special New Production" - com Etienne Mbappe, Irving Acao, Nicolas Viccaro e Sylvain Gontard - lançado em janeiro de 2013), ou com a sua big band, a Saka Saka Orchestra, onde o afro-beat flirte com o blues e o rock a moda Kongo e com baladas carinhosas.

Sempre aberto para novos encontros, no Verão de 2013 ele se apresentará no "Festival du Bout du Monde" com a Orquestra Sinfônica da Universidade de Brest, com seu quinteto e um Big Band de metáis no "Festival d'Île de France" no outono, com um novo trio vocal junto ao Fredy Massamba e o Ballou Canta (acompanhados pelo guitarrista brasileiro Rodrigo Viana) para o final de 2013 e, em 2014, com projeto de composições inéditas junto ao quarteto de cordas "Déséquilibre" da cidade francesa de Marseille, dirigido pela violinista Agnes Pyka.

Source:
http://raylema.com/pt-br/biografia/

haut de page

 

 

 

filmographie

Afro@digital 2002
Compositeur

Fatou la Malienne 2001
Compositeur

Black Mic-Mac 1985
Compositeur

Sigui 1998
Acteur/trice

Identités 2005
Acteur/trice

Moi et mon Blanc 2002
Musicien/ne

Afrique, je te plumerai ! 2002
Compositeur

Fatou l'espoir 2004
Compositeur

Villa Belle France 2005
Compositeur

Ray Lema. Tout Partout Partager 1998
Acteur/trice

haut de page

 

 

 

texte(s)
tous les textes à propos de Lema Ray
   

 



Critique
AFRICAMANIA. La Cinémathèque française se penche sur la distribution
Promotion du cinéma africain
Moussa Bolly
publié le 04/02/2008 08:02:32
 

 



Critique
Difficultés et réussite amère
Moi et mon blanc, de Pierre Yaméogo
Espéra Donouvossi
publié le 09/08/2007 20:08:28
 

 

texte(s) sur le site Africultures.com



Chronique
Nzimbu
À quatre sur le fleuve Congo
Julien Le Gros
publié le 04/03/2015 15:03:04
 

 



Entretien
"Le Cameroun est une école de musique sans murs"
Entretien de Julien Le Gros avec Etienne Mbappé
Julien Le Gros
publié le 28/01/2014 15:01:49
 

 



Entretien
"Du jazz africain en toute connaissance de cause"
Entretien d'André Ottou avec Ray Lema
publié le 06/02/2013 02:02:33
 

 



Entretien
99 : l'esprit aventureux de Ray Lema
entretien de Julien Le Gros avec Ray Lema
Julien Le Gros
publié le 25/05/2011 14:05:25
 

 



Critique
L'Afrique dans tous les sens monte en puissance
Astrid Yambo
publié le 17/05/2011 16:05:51
 

 



Entretien
entretien de Samy Nja Kwa avec Bertrand De Laporte
directeur du festival Musiques sur l'île à Nantes
Samuel (Samy) Nja Kwa
publié le 01/09/2002 00:00:00
 

 



Critique
Safi
de Ray Lema et les Tyours
Héric Libong
publié le 01/01/2001 00:00:00
 

 



Entretien
Pour la circulation de l'énergie en Afrique !
entretien de Soeuf Elbadawi avec Ray Lema
Soeuf Elbadawi
publié le 01/12/1997 00:00:00
 

 



Portrait
Lema l'alchimiste
Soeuf Elbadawi
publié le 01/11/1997 00:00:00
 

haut de page

 

 

 

lien(s)
autour de cette personne proposé(s) par les internautes

soyez le premier à ajouter un lien sur cet artiste :
   
 
  ajouter un lien
   

haut de page

 

 

 

Evènements
   

 

09/03/2002 > 23/03/2002
festival |France |
Festival des Météores - festival international des langues françaises
Un festival qui met à l'honneur la diversité de la langue française au travers de la musique, du théâtre, de la danse, des arts...

 

 

11/07/2002 > 13/07/2002
festival |France |
Festival Musiques sur l'île
4e édition - "Vanille et Piment" - concerts et recontres philisophiques "Le regard de l'autre"

 

 

22/11/2002 > 30/11/2002
concert |France |
Ray Lema
2 concerts en novembre, piano solo

 

 

20/03/2003 > 21/03/2003
concert |France |
"Bantou beat"
de Manu Dibango et Ray Lema

 

 

17/06/2003
concert |France |
Jam'Sahel
100 musiciens s'engagent contre la désertification : concert marathon de 20h à 4h du matin

 

 

25/07/2003 > 27/07/2003
festival |France |
Musique Hors Piste : 2Alpes Music Festival
3ème édition

 

 

07/10/2003 > 16/11/2003
représentation |France |
Médée
de Max Rouquette, mise en scène de Jean-Louis Martinelli Musique de Ray Léma

 

 

14/01/2004 > 18/01/2004
représentation |France |
Médée
De Max Rouquette, Mise en scène de Jean-Louis Martinelli

 

 

06/02/2004
concert |France |
Manu Dibango et Ray Lema

 

 

07/03/2004 > 29/03/2004
concert |France |
En mars au café de la danse
Tartit, Ray Lema et tout et tout

 

 

27/07/2004 > 29/07/2004
concert |France |
Les Arts Verts
Stanley Beckford, Souad Massi, Manu Dibago et Ray Lema au Théâtre de Verdure de Gémenos

 

 

10/09/2004 > 26/09/2004
exposition |France |
CONGO - Un patrimoine en danger
Protégeons les merveilles de la République démocratique du Congo Grande exposition - Concert - Conférence internationale

 

 

18/12/2004
concert |France |
Cheick Tidiane Seck & Moriba Koïta duo - Ray Lema solo

 

 

21/01/2005
concert |Belgique |
Ray Lema

 

 

05/05/2005
concert |France |
Ray Lema (République Démocratique du Congo)
Une grande figure de la musique africaine en piano solo.

 

 

27/05/2005
concert |France |
Ray Lema
jazz / musique du monde

 

 

24/06/2005 > 23/07/2005
festival |France |
Les temps Chauds 2005
Musiques et voix du monde - Festival ambulant au cœur de l'Ain

 

 

18/07/2005
rencontre/réunion |France |
Un lundi au Soleil
Rencontres des créateurs du réseau culturel français à l'étranger et des professionnels de la culture.

 

 

11/02/2006 > 19/02/2006
festival |France |
Festival du film panafricain de Cannes 2006
3ème édition. Le Festival du Film Panafricain a pour ambition de faire découvrir les auteurs, scénaristes, réalisateurs de films du monde noir ou qui ont réalisé un film sur le monde Panafricain. L'édition 2006 - Un délice au carrefour des cultures

 

 

12/02/2006
concert |France |
Scènes d'Hiver au Cabaret Sauvage
Saudade do Saka-Saka Afrique-Brésil avec A. Dramé, S. Soul, S. Michelino, Mamane, Ray Lema & Chico Cesar

 

 

10/03/2007
concert |France |
Ray Lema
en concert à l'occasion de la sortie de son nouvel album Paradox.

 

 

16/03/2007 > 31/03/2007
festival |France |
Voix d'Afrique
4e édition - Prochain rendez-vous du Théâtre Simone Signoret de Conflans-sainte-Honorine mêlant spectacles, débat, projections, exposition et lectures. Invitation pour le public à explorer les réalités politiques, culturelles et sociales de l'Afrique.

 

 

11/04/2007 > 15/04/2007
festival |France |
Festival du film panafricain de Cannes 2007
4e édition - Une cinquantaine de Films et une centaine d'invités

 

 

25/06/2007 > 06/07/2007
festival |France |
Les temps Chauds 2007
Du 25 Juin au 7 Juillet, allons butiner sur la Terre tout un monde arc-en-ciel, des escales, un ailleurs et des ailes…

 

 

12/09/2007 > 30/09/2007
festival |Belgique |
Le Congo au Zuiderpershuis
Dans le cadre de Yambi Congo 2007

 

 

09/11/2007 > 18/11/2007
festival |France |
Festival International du Film d'Amiens 2007
27e édition - Le festival consacre cette année une rétrospective complète et un grand hommage à Ousmane Sembène, disparu au printemps

 

 

09/11/2007 > 17/11/2007
festival |France |
Hommage à Sembène Ousmane
Dans le cadre du 27e Festival International du Film d'Amiens

 

 

06/12/2007
concert |France |
Maraboutik Band de Manu Dibango et de Lokua
en concert pour les quinze ans d'Africa n° 1

 

 

13/03/2008
concert |France |
Ray Lema Trio
Ray Lema, piano, voix Etienne Mbappe, basse Francis Lassus, batterie

 

 

25/04/2008 > 03/05/2008
festival |Burkina Faso |
Festival Jazz à Bobo 2008
Le festival Jazz à Bobo se déroule du 25 Avril au 3 Mai 2008 au CCF Henri Matisse de Bobo-Dioulasso (Burkina Faso) avec des films sur les jazzmen africains, des concerts et une conférence.

 

 

07/11/2008 > 16/11/2008
festival |France |
Festival International du Film d'Amiens 2008
28e édition

 

 

05/07/2009 > 20/07/2009
festival |Algérie |
Festival culturel panafricain d'Alger (PANAF) 2009
2e édition

 

 

12/11/2009 > 13/12/2009
représentation |France |
Représentation de Médée
au Théâtre Nanterre-Amandiers

 

 

19/12/2009 > 21/12/2009
festival |Sénégal |
Festival Africa Fête 2009
5e édition

 

 

10/07/2010 > 22/08/2010
concert |France |
Scènes d'été 2010
Scènes d'été renoue avec les concerts gratuits qui ont fait la renommée du Parc de la Villette. Du 10 juillet au 22 août vous sont proposés tous les dimanches déambulations musicales et concerts en plein air!

 

 

10/05/2011 > 29/05/2011
festival |France |
Festival L'Afrique dans tous les sens 2011
Festival pluri-disciplinaire

 

 

30/06/2011 > 22/07/2011
festival |France |
Les Temps Chauds 2011
Du 30 juin au 22 juillet, Les Temps Chauds mettent le cap sur des musiques aromatiques et des scènes de mélanges qui feront étape dans des sites méritant le détour. Les célébrités comme les découvertes sont les invités de cette nouvelle édition

 

 

27/09/2012 > 06/10/2012
festival |France |
Festival des Francophonies en Limousin 2012

 

 

07/02/2013
concert |France |
RAY LEMA QUINTET
Concert exceptionnel de RAY LEMA quintet pour feter la sortie de son nouvel album " VSNP"

 

 

15/05/2013 > 19/05/2013
festival |Sénégal |
Festival international de Jazz de Saint-Louis 2013
21ème édition du Festival international de Jazz dans la capitale du Nord. Ray Lema, Baba Maal ou Youssef Oussef, vont dominer l'édition de cette année marquée par le retour de l'entrée payante.

 

 

06/10/2013
concert |France |
Congo-Rythmie
Pour présenter la richesse et la modernité des rythmes du bassin du Congo, le Festival d'Ile de France a choisi deux de ses plus créatifs ambassadeurs: le pianiste-compositeur Ray Léma et Emile Biayenda, leader et fondateur des Tambours de Brazza

 

 

07/03/2014 > 30/03/2014
représentation |France |
Une Nuit à la présidence

 

 

24/09/2014 > 04/10/2014
festival |France |
Festival des Francophonies en Limousin 2014

 

 

09/09/2017 > 16/09/2017
festival |Maroc |
Festival du cinéma Africain de Khouribga (FCAK) 2017
20ème édition.

 
   


haut de page

 

 

 

?>