actuellement 18129 films recensés, 3145 textes recherche | » english  
films réalisateurs acteurs producteurs distributeurs festivals agenda pays espace personnel  
  critiques»
  dossiers»
  analyses»
  entretiens»
  comptes rendus de festivals»
  reportages»
  documents»
  ateliers»
  Zooms»
  rédacteurs»
  écrans d'afrique»
  Asaru»
  lettre d'info
  inscription»
  desinscription»
  archives »
  liens»
  dépêches »
  nouvelles de
la fédération»
  la fédération»
  contacts»
  partenaires»
  accueil»




 
    
 
descriptif
fiche technique
fiche artistique
production
distribution
tous les textes à propos de ce film
les commentaires liés à ce film
les liens autour de ce film
retour
 

Ministre des Poubelles (Le)
Minister of Garbage (The)
Quentin Noirfalisse
Long | Belgique | 2017
avec Emmanuel Botalatala

 

 

 

descriptif

Certains le prennent pour un fou, d'autres pour un génie. Yeux perçants, mains agiles, jambes déformées par la polio, Emmanuel Botalatala est le Ministre des Poubelles de Kinshasa. Ce poste n'est pas officiel. C'est son nom d'artiste.

Dans un Congo qui se dirige vers des élections aussi capitales qu'incertaines, le Ministre a une "destinée". Depuis les quartiers populaires, il crée des tableaux hautement politiques et en relief à partir des déchets que Kinshasa vomit chaque jour.

A 64 ans, il est à un tournant. Sans un franc congolais en poche mais bien aidé par sa femme Marguerite et ses apprentis, il se plonge dans la dernière tranche de sa vie. Et rêve d'un coup d'éclat à la face de Kin-la-frénétique : créer un centre culturel pour y sauver son œuvre et former les Ministre des poubelles de demain.

Guidé par son envie de laisser une trace, le Ministre des Poubelles ouvre sur le rôle qu'un artiste et sa vision peuvent jouer dans un pays qui se cherche.

Un film de Quentin NOIRFALISSE

Belgique, 2017, documentaire, 1h15′, Portrait, HD - 2.35, Stéréo et LCR, Français & Lingala sous-titrées FR - EN - NL

avec Emmanuel Botalatala



Durée : 75′
Format : HD - 2.35
Son : Stéréo et LCR
Langues : Français & Lingala
Sous-titres : FR - EN - NL

Présentation par le réalisateur

L'art est l'effort constant d'un homme pour créer une réalité différente de celle qui lui est donnée, disait le grand écrivain nigérian Chinua Achebe.

En 2012, après avoir passé plusieurs mois à l'Est du Congo dans un mensuel indépendant, j'ai découvert une œuvre étonnante, sur Internet. Un tableau en relief appelé "Pèlerinage vers un hypothétique état de droit". Il était signé Botalatala.

Je me suis demandé qui était cet homme, qui se surnommait le Ministre des Poubelles, faisait de l'art avec des déchets, travaillant des thèmes politiques, mélanges de tourments et d'espoirs pour son pays, la République démocratique du Congo.

En 2014, je me suis rendu un mois à Kinshasa pour partager sa vie. Le pays commençait à amorcer un virage vers des élections à hauts risques. Ce climat politique très tendu aujourd'hui ne pouvait que nourrir les "tourments intérieurs" du Ministre, prêt à les coucher sur ses contreplaqués. Durant trois ans nous avons suivi la trajectoire unique de cet homme, qui partage bien des inquiétudes de ses concitoyens, et, sans doute, des spectateurs.

Il crée autour de son dégoût pour la guerre, de son envie d'une passation de pouvoir pacifique entre politiques, du respect de l'environnement à l'ère du changement climatique, des contradictions de la coopération nord-sud et des appétits économiques que son pays, le Congo, aiguise sans cesse.

A 65 ans, Botalatala est à un tournant personnel, aussi, et cherche à sauvegarder son œuvre, laisser une trace et former la relève.

Dans son quotidien, au coeur de la "cité", se révèle un petit monde insoupçonné, reflet de la vie kinoise. Aux côtés du Ministre, on retrouve ceux qui l'aident à accomplir sa mission : Richi et Eric, ses apprentis confrontés à la débrouille, Romain, prof éthique et directeur de cabinet et surtout Marguerite, l'épouse du Ministre.

Tous donnent corps à ce film et ont beaucoup appris à la jeune équipe de tournage que nous sommes et qui partage bien des aspirations avec eux.

Quentin Noirfalisse

Écrit et Réalisé par
QUENTIN NOIRFALISSE

Image
ADRIEN KAEMPF & QUENTIN DEVILLERS

Son
NICOLAS KERJAN

Montage image
MARIE ESTELLE DIETERLE

Montage son et Mix
THOMAS ROCHE

Musique
PIERRE MONONGI MOPIA & DANIEL "DIDAN" DIBWIDI

Assistant réalisateur (1er tournage)
MARCO ZAGAGLIA

Assistants de production
LUCIEN BISIMWA & JEAN-PIERRE KABEYA & ANTOINE SANCHEZ

Producteurs MAXIMILIEN CHARLIER & LAETITIA RODARI

Production
DANCING DOG PRODUCTIONS & AMC2 PRODUCTIONS

Contact

Production
Dancing Dog Productions
+32 (0) 473 57 05 49
contact@dancingdog.be

Ventes internationales
Thierry Detaille
+32 (0) 477 61 71 70
ventes.cbawip.sales@gmail.com

Réalisateur
Quentin Noirfalisse
+32 (0) 496 48 19 25
quentin.noirfalisse@gmail.com

Attachée de presse
Anne Kennes
+32 (0) 486 24 34 00
anne@sparklebox.be


Diffusions / Événements

2018
- Film d'ouverture de la Rétrospective Congos, au Festival de Film de Cinéma de Douarnenez (17-25 août 2018), France

2017
- 6 juin : avant-première au Cinéma Vendôme (Ixelles)
- 7 juin : sortie au Vendôme
- 8 juin : soirée spéciale au Quai 10 à Charleroi
- 9 juin : soirée spéciale au Cinéscope à Louvain-La-Neuve
- 14 juin : soirée spéciale au Vendôme
- 15 juin : soirée spéciale au Plaza Art à Mons
- 17 juin : projection au Festiwol à Woluwe-Saint-Pierre
- 25 juin : projection en plein air chez Pin Pon, Place du Jeu de Balle (Marolles)
- 03 juillet : projection à 10.30 au Vendôme
- 04 juillet : soirée spéciale au Sauvenière (Liège) vers 20h
- 09 et 12 juillet : Goma
- 04 août : Liège (CC Le Zénith)
- 25 août : Bukavu (Ndaro Culture)
- 09 septembre : Salle Communale de Kimbanseke (Kinshasa)
- 11 septembre : Espace Masolo (Masina)
- 12 septembre : Bandalungwa (Espace de la Plateforme Contemporaine)
- 13 septembre : Institut français - Halle de la Gombe
- 14 septembre : Centre Wallonie-Bruxelles de Kinshasa
- 15 septembre : Lycée Movenda (Ngiri-Ngiri) + Salle Assurep (Kimbanseke)
- 16 septembre : Institut Nguanza + Terrain Swambanza (Kimbanseke)
- 17 septembre : Kintambo (Congo Green Citizens)
- 18 septembre : Institut Bolenge (Kimbanseke) + Ndjili Quartier 5
- 03 octobre : Wavre en transition
- 19 et 20 octobre : Waterloo Film Festival
- 26 octobre : Cinema Cartoon's (Anvers)
- 18 novembre : Point Culture Liège (Weekend du Doc)
- 06 et 08 décembre : Saint-Louis (Sénégal) - Place Faidherbe
- 16 décembre : Théâtre de Poche (Bruxelles) - 18.00
- 11 mars : Festival Vivre Debout ! (Perwez) - 16.00

Some see him as a madman, others as a genius. Sharp-eyed, nimble-fingered, polio-crippled Emmanuel Botalatala is Kinshasa's Minister of Garbage. The position is however unofficial; it is merely a stage name. As the Congo heads towards critical and uncertain elections, the Minister has a "destiny".

In the capital city's working-class districts, he creates three-dimensional artworks with the waste vomited day after day by Kinshasa. Through those, he puts forth a reflection on his country's and Africa's evolution. At 64 years of age, he finds himself at a turning point. Entering the last portion of his life completely penniless,

Entering the last portion of his life completely penniless, he dreams of creating a cultural centre to host his rain-corroded work, train tomorrow's Ministers of Garbage and leave a trace of his existence behind.

Richi, his multitask apprentice; Eric, an artist in the making and baker in the evening; Romain, his head of cabinet; and Marguerite, his second wife, will help him achieve his destiny in a city where everyday life is about getting by and surviving. Through the Minister's work method and unique and stubborn route, the film addresses the role the artist and his vision can play in a country searching for itself.

A film by Quentin NOIRFALISSE

Belgium, 2017, documentary, 1h15′, Portrait, HD - 2.35, Stereo & LCR, French & Lingala with subs in FR - EN - NL

starring Emmanuel Botalatala



Length : 75′
Format : HD - 2.35
Sound : Stereo
Language : French & Lingala
Subtitles : French - English - Dutch



Director's presentation

Art is man's constant effort to create for himself a different order of reality from that which is given to him, wrote the Nigerian writer Chinua Achebe.

In 2009 and 2012, I worked in South Kivu in a fragile yet fascinating journalistic project. Soon after I came back, I discovered by chance, on the Internet, an amazing piece of art from a man who's following the track of Achebe's word. It was in three dimensions, with this title: "Pilgrimage to an hypothetical rule of law."

On it, an Africa-shaped man was walking towards this Rule of law that many countries are still looking for. The piece of art was signed Botalalata. I got in touch with this man, who is also called the Minister of Garbage. He was born in the rainforest, worked in a bank before dedicating his life to develop his own kind of art. He told me : Come to Kinshasa.

Three years later, there is this film, about the daily life-course of an artist who attempts to save his works from the rain and dust. A life-course of a man who thinks about the destiny of his country, when nobody exactly knows when the elections will take place. Botalatala shares many concerns with his fellow Congolese.

He creates thanks to his disgust for war, his will to see the first peaceful transition of power in his country, his criticism of the dangerous ambitions of Men and the looting of his country.

His art comes from the dozens of tons of garbage vomited every day by Kinshasa, also dubbed Kin-Poubelle (Kin-Dustbin). Botalatala recycles this garbage, give it a new life in its pieces and face many obstacles in his work.

As he's now 65, Botalatala wants to leave his footprint and train the next Ministers of Garbage. During three years, we followed him, learned his language, in an immersion in his city and daily life in Kinshasa popular neighborhoods. In the intimacy of the "parcelles" (houses), we discover the pursuit of a life with a meaning carried out by the people who help the Minister accomplish his destiny.

Richi, the "multitasking" apprentice, Eric, artist during the day, baker at night, Romain, a very ethical teacher who's also Botalatala's cabinet director and, last but not least, Marguerite, his patient and dedicated wife, give shape to this documentary.

Quentin Noirfalisse

Written and Directed by
QUENTIN NOIRFALISSE

Director of photography
ADRIEN KAEMPF & QUENTIN DEVILLERS

Sound
NICOLAS KERJAN

Editing
MARIE ESTELLE DIETERLE Sound editing and Mix THOMAS ROCHE

Music
PIERRE MONONGI MOPIA & DANIEL "DIDAN" DIBWIDI

Assistant director (1st shooting)
MARCO ZAGAGLIA

Production assistants
LUCIEN BISIMWA & JEAN-PIERRE KABEYA & ANTOINE SANCHEZ

Producers
MAXIMILIEN CHARLIER & LAETITIA RODARI

Production
DANCING DOG PRODUCTIONS & AMC2 PRODUCTIONS



Diffusion

Avant-première @ cinéma Vendôme: 06/06. More info to come.

Broadcast: RTBF (Arte Belgique): 18/06

If you are interested to have a screening (with the director) close to you, please do not hesitate to contact us.

For institutional and school screenings, please contact Séverine Konder :
severine.bahvoyons@gmail.com - +32 (0) 485 21 73 27

And for the press and events, contact Anne Kennes :
anne.bahvoyons@gmail.com -+32 (0) 486 24 34 00

haut de page

 

 

 

fiche technique

pays
Belgique

date de création
2017

format
Long

catégorie
documentaire

genre
portrait

format de distribution
HD

durée
75'

site web
http://leministredespoubelles.be/

haut de page

 

 

 

fiche artistique

Acteur/trice
Emmanuel Botalatala

Réalisateur/trice
Quentin Noirfalisse

Scénariste
Quentin Noirfalisse

haut de page

 

 

 

production

- non renseigné -

haut de page

 

 

 

distribution

- non renseigné -

haut de page

 

 

 

texte(s)
autour du film Ministre des Poubelles (Le)
   

 

Critique
Fespaco 2019, la sélection complète
Thierno Ibrahima Dia
publié le 25/01/2019 21:01:27
 

haut de page

 

 

 

commentaire(s)

soyez le premier à ajouter un commentaire sur ce film :
   
 
  ajouter un commentaire
   

haut de page

 

 

 

lien(s)
autour du film proposé(s) par les internautes

soyez le premier à ajouter un lien sur ce film :
   
 
  ajouter un lien
   

haut de page

 

 

 

?>