antalya escort bayan antalya escort gebze evden eve nakliyat izmir dershane izmir dershane fiyatlari Odtululer Dershanesi banu akcal meral sonmezer gulsum soyturk zelal keles ankara butik dershane ankara tel orgu
Africiné
actuellement 17645 films recensés, 2956 textes recherche | » english  
films réalisateurs acteurs producteurs distributeurs festivals agenda pays espace personnel  
  critiques»
  dossiers»
  analyses»
  entretiens»
  comptes rendus de festivals»
  reportages»
  documents»
  ateliers»
  Zooms»
  rédacteurs»
  écrans d'afrique»
  Asaru»
  lettre d'info
  inscription»
  desinscription»
  archives »
  liens»
  dépêches »
  nouvelles de
la fédération»
  la fédération»
  contacts»
  partenaires»
  accueil»




 
    
 
eclairage sur quelques thèmes essentiels
tous les zooms
 
 
zoom
Afriques 50 : Singularités d'un cinéma pluriel (L'Harmattan, 2005)

17 textes | le 26/12/2011

sous la direction de Catherine Ruelle, en collaboration avec Clément Tapsoba et Alessandra Speciale. Paris : L'Harmattan, Collection "Images plurielles", 2005, 334 p. (ISBN 2-7475-8205-1)
   

 

Analyse
Cinéastes d'Afrique noire : parcours d'un combat révolu
Clément Tapsoba
Afriques 50 : Singularités d'un cinéma pluriel. (L'Harmattan, 2005)

L'histoire du cinéma africain est d'abord et surtout celle d'un engagement. Celui, d'abord individuel de passionnés de cinéma, comme Paulin Soumanou Vieyra, Robert Caristan, Mamadou Sarr, Jacques Mélo Kane ; collectif, par la suite, à partir du moment où Vieyra et ses amis constituent le Group ...

 

 

Analyse
Autant en emporte la critique
Imunga Ivanga
Afriques 50 : Singularités d'un cinéma pluriel (L'Harmattan, 2005)

Peut-on parler de critique cinématographique lorsqu'il s'agit des cinémas d'Afrique noire ? Cette question posée de façon aussi brutale demeure à mon sens encore une énigme. Sous d'autres cieux, la question de la critique se traduit souvent dans l'effervescence d'une atmosphère plus conflictu ...

 

 

Analyse
Le cinéma africain : continuité et rupture
Mbye Cham
Afriques 50 : Singularités d'un cinéma pluriel. (L'Harmattan, 2005)

À la différence de nombre de cultures filmiques et narratives dans d'autres parties du monde, le cinéma africain est marqué par un degré relativement substantiel d'intertextualité, une description que j'utilise ici pour me référer aux nombreux liens tissés entre les films qui constituent le ...

 

 

Analyse
"Moi un Noir" : hommage à Oumarou Ganda (Niger)
Afriques 50 : Singularités d'un cinéma pluriel (L'Harmattan, 2005)

"Nous vous montrerons ce que c'est la vie de Treichville, ce que c'est que Treichville en personne". Ces mots sont ceux du commentaire du film "Moi un noir". Celui qui les dit s'appelle Edward G. Robinson. "Non je ne m'appelle par Edward G. Robinson. C'est un surnom que j'ai pris, c'est comme ça qu ...

 

 

Analyse
L'avenir fantôme
Isabelle Boni-Claverie
Afriques 50 : Singularités d'un cinéma pluriel (L'Harmattan, 2005)

Il existe des films africains, et certains sont magnifiques. Mais existe-t-il un cinéma africain ? Sur le plan esthétique, peut-être. En termes de réalité concrète, il est permis d'en douter, vu l'absence d'une économie du cinéma sur le continent. Qu'est-ce qu'un cinéma sans public, sans sa ...

 

 

Analyse
Les grandes dates du cinéma africain
Clément Tapsoba
Afriques 50 : Singularités d'un cinéma pluriel. (L'Harmattan, 2005)

1955 : Tournage à Paris d'Afrique sur Seine, court-métrage réalisé par des étudiants africains de l'IDHEC, sous la direction de Paulin Soumanou Vieyra.

1956 : 19-22 septembre : premier Congrès des écrivains et artistes noirs à Paris

1959 : 24 mars-1er avril : deuxième Congrès des éc ...

 

 

Analyse
Cinémas nationaux et politiques cinématographiques en Afrique noire :
Férid Boughédir
Du rêve Sud-Sud à la défense de la diversité culturelle

" Qui tient la distribution tient le cinéma "

C'est ce qu'écrivait le tunisien Tahar Cheriaa, qui fut Président d'Honneur de la FEPACI (Fédération Panafricaine des Cinéastes) après avoir fondé le Festival Panafricain des " Journées Cinématographiques de Carthage " et avoir joué un rôl ...

 

 

Analyse
Au Sud, des cinémas
Imunga Ivanga
Afriques 50 : Singularités d'un cinéma pluriel (L'Harmattan, 2005)

Le cinéma originaire du Sud est souvent perçu comme un cinéma de la transition. Luxe unique, il prend le temps de peindre tout un monde lointain et pourtant si proche, à la fois dans sa manière de refus du divertissement total et dans son maintien du statut d'auteur. En réalité, un cinéma du ...

 

 

Analyse
Lionel N'Gakane (Afrique du Sud) : le défenseur des droits de l'homme
Michel Amarger
Afriques 50 : Singularités d'un cinéma pluriel. (L'Harmattan, 2005)

Les militants des droits de l'homme ont perdu un des leurs.

Les images émouvantes et les écrits engagés de Lionel N'Gakane, leur manquent depuis sa disparition, en décembre 2003. La lutte contre la discrimination et l'apartheid s'est vite imposée pour ce Sud-africain combatif, né à Johanne ...

 

 

Analyse
La Production africaine en éveil
Michel Amarger
Afriques 50 : Singularités d'un cinéma pluriel. (L'Harmattan, 2005)

Les cinémas de l'engagement éclatent ça et là comme des défis aux problèmes qui freinent la production des Africains. Le manque de soutien des États, les difficultés matérielles, la pénurie de techniciens perdurent sur le continent, accentués par une diminution sensible des aides europée ...

 

 

Analyse
Du cinéma métis au cinéma nomade : défense du cinéma
Olivier Barlet
Afriques 50 : Singularités d'un cinéma pluriel. (L'Harmattan, 2005)

Une question plombe la discussion sur les cinémas d'Afrique comme un lancinant leitmotiv : le "cinéma africain" ne s'adresserait pas à son public. Des cinéastes la posent aujourd'hui d'une nouvelle façon.

Il plane derrière cette accusation, des procès multiples et parfaitement contradictoi ...

 

 

Analyse
Roger Kwami Mambu Zinga (RDC) :
Michel Amarger
Afriques 50 : Singularités d'un cinéma pluriel. (L'Harmattan, 2005)

Le cercle des pionniers du cinéma africain se réduit. La disparition de Roger Kwami Mambu Zinga, en février 2004, marque la perte d'une partie de la mémoire audiovisuelle de la République Démocratique du Congo. Le réalisateur, né en 1943, à Kinshasa, est reconnu comme un ardent défenseur d ...

 

 

Analyse
Renouvellement constant et recherche esthétique permanente
Baba Diop
Afriques 50 : Singularités d'un cinéma pluriel. (L'Harmattan, 2005)

Aujourd'hui, les débats sur le type de cinéma à faire et l'esthétique à mettre en place, semblent désuets, chaque cinéaste du sud du Sahara ayant trouvé dans le langage cinématographique les outils de son expression et un traitement plastique conforme à sa vision de la chose filmée. Les c ...

 

 

Analyse
Mamadou Djim Kola, doyen des cinéastes burkinabés (1940-2004)
Emmanuel Sama
Afriques 50 : Singularités d'un cinéma pluriel (L'Harmattan, 2005)

Mamadou Kola Djim, doyen des cinéastes burkinabés est décédé le 11 décembre 2004 à Ouagadougou, alors même que le FESPACO, dont il était un des membres fondateurs s'apprêtait à célébrer la fête du cinquantenaire du cinéma d'Afrique noire.
Djim Kola est né le 27 janvier 1940, à Ouag ...

 

 

Analyse
Portrait de Paulin S. Vieyra (1925-1987) : "l'homme à la casquette"
Clément Tapsoba
Afriques 50 : Singularités d'un cinéma pluriel. (L'Harmattan, 2005)

Dans les années soixante-dix et quatre-vingt, quiconque s'intéressait au cinéma africain et qui, de surcroît, fréquentait les manifestations cinématographiques, notamment celles de Tunis (JCC) et de Ouagadougou (FESPACO) ne pouvait ignorer la silhouette de cet homme frêle au visage fin, porta ...

 

 

Analyse
De l'absence du film africain sur son propre marché : des solutions endogènes s'imposent
Emmanuel Sama
Afriques 50 : Singularités d'un cinéma pluriel (L'Harmattan, 2005)

À l'aide de bouts de "peloches", les pionniers du cinéma africains ont "artisanalement" confectionné les premiers films, dans l'optique de faire exister les images porteuses des identités culturelles africaines et des aspirations des peuples. Ils se sont dotés de boussoles que sont la "Charte d ...

 

 

Analyse
Djibril Diop Mambéty : tribut cinématographique à Colobane
Balufu Bakupa-Kanyinda
Afriques 50 : Singularités d'un cinéma pluriel. (L'Harmattan, 2005)

"Le cinéma africain a perdu l'un de ses diseurs d'histoires…" La nouvelle fuse, déchire Paris ; puis tels les battements d'un tam-tam de la profonde forêt des sorciers, roule du nord au sud, de l'est à l'ouest, avant de soulever une clameur de tristesse à Colobane …

Dji-bril-Diop-Mam-bé ...

 
   

 

haut de page

 

?>