actuellement 17795 films recensés, 3054 textes recherche | » english  
films réalisateurs acteurs producteurs distributeurs festivals agenda pays espace personnel  
  critiques»
  dossiers»
  analyses»
  entretiens»
  comptes rendus de festivals»
  reportages»
  documents»
  ateliers»
  Zooms»
  rédacteurs»
  écrans d'afrique»
  Asaru»
  lettre d'info
  inscription»
  desinscription»
  archives »
  liens»
  dépêches »
  nouvelles de
la fédération»
  la fédération»
  contacts»
  partenaires»
  accueil»




 
    
rédacteur
Marco Ibrahima Sory Bah
publié le
02/03/2019
films, artistes, structures ou événements liés à cette critique
les commentaires liés à cette critique


retour
 
Barkomo ou le royaume des habitants des grottes
Un film long métrage de fiction d'une durée de 76 mn, coréalisé par les Maliens Aboubacar Bablé Draba et Boucary Ombotimbé.


L'histoire se déroule au pays dogon. Yamio, une femme qui, après 10 ans de mariage, n'a pu concevoir, propose à son mari, un grand chasseur, d'épouser une deuxième femme afin d'avoir une progéniture. Depuis la naissance de cet enfant, Yamio fut maltraitée et humiliée par sa co-épouse et son propre époux.

Face à cette situation, elle décide de se suicider en se jetant d'une falaise. Mais, les dieux en décidèrent autrement car, non seulement elle ne meurt pas mais, elle était enceinte sans le savoir. Dans sa quête de secours, elle se réfugie dans le royaume de Barkomo, (qui pratique des rituels avec des dieux), frappé par une malédiction, sécheresse, maladie et folie inexpliquée de certains habitants... L'enfant de Yamio qui nait, Annabalilé le gaucher, selon les prédications, doit sauver le royaume de Barkomo de tous ses malheurs.

Ainsi prédit, ainsi réalisé. Annabililé le gaucher est, en fait, la réincarnation d'un cousin du roi qui a été exécuté pour son appartenance à l'Islam. Quand il a atteint la majorité, le gaucher de Barkomo devient tellement populaire qu'il décide de s'enfuir avec la fiancée du prince héritier du royaume.

A n'en pas douter, ce film est une véritable ‘'plongée'' dans l'histoire du peuple dogon au Mali. Un peuple connu pour sa culture ancestrale. Le décor, qui est un ensemble de grottes, avec des accoutrements de l'Afrique avant la colonisation, montre que les réalisateurs, malgré leur jeunesse (les deux ont en moyenne 30 ans) sont profondément enracinés. Ils nous font revisiter une partie de la mémoire du continent africain. Dans la séquence d'apprentissage de l'adolescent, Annabililé, est devenu un chasseur adroit et un sculpteur talentueux ; il demande à son maitre de lui enseigner l'histoire des masques Dogon. La réponse de ce dernier est un enseignement culturel pour le cinéphile. On pourrait même titrer ce film "le royaume des habitants des grottes". Tout se déroule dans les grottes.

Si le film Barkomo est impressionnant par la conduite de l'intrigue, la réalisation est, aussi, une réussite. Même si, au niveau du casting, l'on doit regretter que le personnage de Yamio, ne s'adapte pas à celui de son fils, Annabalilé le gaucher, qui vers la fin du film avait près de 30 ans. Hormis cet aspect, Barkomo on peut l'écrire, est un chef d'oeuvre cinématographique dans son genre.

Marco Ibrahima Bah (Guinée)

Article paru (en version papier) dans Africiné Magazine No.3 - Vendredi 1er Mars 2019, page 5 /// 26è FESPACO

Ce magazine est publié par la Fédération Africaine de la Critique Cinématographique (FACC / AFFC). La publication a été rendue possible grâce au soutien de l'OIF, Africalia Belgium, le Goethe-Institut et l'Ascric-B. Il est réalisé par un collectif de 42 journalistes provenant de 23 pays.

Directeur de Publication : Khalil Demmoun

Comité de Rédaction
Sid-Lamine Salouka
Abraham Bayili
Ahmed Shawky
Robert Mukondiwa
Fatou Kiné Séne
Pélagie N'Gonana
Charles Ayetan
Yacouba Sangaré
Espéra Donouvossi

Mise en page : Korotimi Sérémé
Impression : IGIP +226 70 15 15 80

haut de page


   liens films

Barkomo (La grotte) 2019
Aboubacar Bablé Draba, Boucary Ombotimbé


   liens artistes

Draba Aboubacar Bablé


Ombotimbé Boucary


   vnements

23/02/2019 > 02/03/2019
festival |Burkina Faso |
FESPACO 2019 (Festival Panafricain du Cinéma et de la télévision de Ouagadougou)
26e édition. Cinquantenaire.

haut de page



   vos commentaires
vos commentaires sur cette critique :
   
 
  ajouter un commentaire
   

haut de page

 

 

 

 

?>