actuellement 18168 films recensés, 3168 textes recherche | » english  
films réalisateurs acteurs producteurs distributeurs festivals agenda pays espace personnel  
  critiques»
  dossiers»
  analyses»
  entretiens»
  comptes rendus de festivals»
  reportages»
  documents»
  ateliers»
  Zooms»
  rédacteurs»
  écrans d'afrique»
  Asaru»
  lettre d'info
  inscription»
  desinscription»
  archives »
  liens»
  dépêches »
  nouvelles de
la fédération»
  la fédération»
  contacts»
  partenaires»
  accueil»




 
    
rédacteur
Fatou Kiné Sène
publié le
14/05/2012
films, artistes, structures ou événements liés à cette critique
les commentaires liés à cette critique

Seydina Insa Wade


Fatou Kiné Sène (Africiné)




Nicolas LAMBERT


Scène de Xew Xew… la fête commence


Cheikh Ngaïdo Bâ, réalisateur

retour
 
Hommage au compositeur et acteur Seydina Insa Wade (1948-2012)
Un polygamme de l'art
Africiné salue la mémoire du grand artiste sénégalais Seydina Insa WADE, décédé le Mercredi 09 mai 2012 à l'âge de 64 ans, à Dakar, Sénégal, des suites d'un cancer de la prostate. En hommage, nous publions ici un article de Kiné Sène paru le 16 décembre 2008 sur Walf Fadjiri (Dakar).

Seydina Insa Wade est un homme à tout faire. Il est guitariste, comédien, acteur et compositeur de musiques de film. Entre trois passions qu'il exerce à Paris, où il est installé depuis plus d'une trentaine d'années, le vieux folk singer n'y voit qu'harmonie de l'art.

Seydina Insa Wade est un chanteur connu sur la scène internationale. En 1966, au premier Festival mondial des arts nègres de Dakar, il avait imposé un style controversé : le folk chanté en wolof. Depuis il voyage avec ses sonorités acoustiques construites sur des instruments à corde. L'ancien chanteur-guitariste de Xalam II ne se limite pas à la musique. Il est présent au Festival de théâtre des réalités de Bamako (du 1er au 7 décembre 2008) comme comédien-chanteur. Dans la pièce Elf, La pompe Afrique, il meuble les suspensions d'audience. Guitare en bandoulière, coiffé de son éternel feutre noir, le musicien sénégalais accompagne sur les planches le comédien français Nicolas Lambert dans sa satire théâtrale sur le procès "Elf". Le guitariste dénonce, à son tour, à travers ses notes de folk, les relations biaisées entre l'Afrique et la France. Dans cette pièce politique et engagée, il charge la compagnie pétrolière française qui pompe l'Afrique.



"C'est une bombe du continent qui a débuté avec Le Général de Gaulle, François Mitterrand et continue actuellement avec Sarkozy" lâche-t-il. Seydina Insa Wade n'entre pas seulement dans l'histoire par le récit du metteur en scène français. Le musicien s'inspire de son vécu en tant qu'Africain. Car, soutient-il, "c'est une réalité qui ne nous est pas étrangère, vu la manière dont nos pays fonctionnent". La pièce de Lambert ne constitue pas ses premiers pas sur les planches. Il a accompagné le conteur sénégalais Makéna Diop dans ses prestations et a travaillé en France avec le défunt pensionnaire du Théâtre Daniel Sorano, Youssou Dione.

Le vieux folk singer a aussi une expérience du cinéma. Il a signé la musique de plusieurs réalisations. Installé depuis 1974 à Paris, il écrit la même année la musique du film Xew Xew du cinéaste Cheikh Ngaïdo Bâ et y tient en même temps un rôle. Il en extrait un 45 tours, Tablo Ferraye, qui marque le début de sa carrière solo. L'interprète de Yoff (album sorti en 1985), estime que c'est plus facile d'enregistrer un album que de créer une musique pour le film ou le théâtre. "Dans ces cas, explique Seydina Insa Wade, on accompagne par des notes l'histoire". Même s'il n'y a pas de chant, il faut, ajoute le guitariste, "rentrer dans le scénario par les mélodies, les sensibilités".



Pour lui, musicien, comédien et acteur sont des métiers qui vont parfaitement ensemble. "Car on est toujours dans l'art, c'est l'harmonie", explique-t-il. Son séjour dans la capitale malienne n'est pas seulement motivé par sa prestation dans la pièce de Lambert. Le lead vocal du "Wade quartet" a donné un concert mercredi au quartier orange de Bamako à la demande des organisateurs du Festival de théâtre des réalités.

Fatou K. SENE

Sur www.unpasdecote.org : Le Wade Quartet

haut de page


   liens films

ELF la Pompe Afrique 2004
Arnaud Legoff, Bernard Scho

Safrana ou le droit à la parole 1977
Sidney Sokhona

Xalima la plume 2004
William Ousmane Mbaye

Xew Xew… la fête commence 1982
Cheikh Ngaïdo Bâ


   liens artistes

Billard Hélène


Wade Seydina Insa


   liens structures

Association Sénégalaise de la Critique Cinématographique (ASCC)
Sénégal | DAKAR

Wal Fadjri (Walf)
Sénégal | DAKAR

haut de page



   vos commentaires
vos commentaires sur cette critique :
   
 
  ajouter un commentaire
   

haut de page

 

 

 

 

?>