actuellement 17682 films recensés, 2971 textes recherche | » english  
films réalisateurs acteurs producteurs distributeurs festivals agenda pays espace personnel  
  critiques»
  dossiers»
  analyses»
  entretiens»
  comptes rendus de festivals»
  reportages»
  documents»
  ateliers»
  Zooms»
  rédacteurs»
  écrans d'afrique»
  Asaru»
  lettre d'info
  inscription»
  desinscription»
  archives »
  liens»
  dépêches »
  nouvelles de
la fédération»
  la fédération»
  contacts»
  partenaires»
  accueil»




 
    
rédacteur
Djia Mambu
publié le
22/02/2016
films, artistes, structures ou événements liés à cette critique
les commentaires liés à cette critique



Djia Mambu (Africiné Magazine)




Jeong-One Park, réalisatrice


Yund Ya Paang Paagba


Kim Longinotto, réalisatrice britannique




Brenda Myers-Powell (Dreamcatcher)


Dianah Bailey et Brenda Myers-Powell (Dreamcatcher)




La Révolution des Femmes : Un siècle de féminisme arabe, de Feriel Ben Mahmoud


La Révolution des Femmes : Un siècle de féminisme arabe, de Feriel Ben Mahmoud


Fériel Ben Mahmoud, réalisatrice tunisienne


Konstanze Burkard, réalisatrice allemande




Nawal El Saadawi, écrivaine égyptienne


Aïcha, de Karima Saidi

retour
 
En attendant, Elles tournent…

En l'espace de quelques jours, une quarantaine d'œuvres cinématographiques de tout genre de réalisatrices toutes nationalités confondues ont conquis un public fidèle et toujours demandeur à la huitième édition du Festival du Film Elles Tournent à Bruxelles.



On a beau entendre qu'il n'y a pas assez de réalisatrices, que leurs œuvres sont peu lucratives ou encore qu'elles ne rencontrent pas suffisamment de public, mais tous ces arguments paraissent désuets et dépourvus de sens lorsqu'il est question de Festivals qui se démarquent comme le festival Elles Tournent.
Selon une étude belge, intitulée "Femmes et cinéma : Derrière l'écran, où sont les femmes ?" (Engender asbl) à paraître prochainement, la violence, la sexualité et le personnage principal masculin sont moins portés à l'écran par les réalisatrices que par leur confrères. Est-ce le public qui fait ce choix ou bien est-ce le bailleur qui l'oriente en sous-estimant son intérêt ? "Ce n'est pas aux auteurs qu'il faut imposer le contenu mais aux bailleurs de fonds", renchérit une cinéaste du Canada dont l'industrie du cinéma a décidé de bannir définitivement la notion de quota.

Engagement

Peut-être est-ce là le caractère le plus commun qu'on a pu relever parmi toutes ces créatrices et leur film, qu'il soit fiction, documentaire, expérimental ou publicitaire. Si l'on considère que la plupart de ces auteures ont du mal à se faire entendre, elles n'hésitent pourtant pas à porter la voix d'autres femmes réduites au silence (parfois muettes) à l'écran. Dans Kung Fu Grandma, la Coréenne Jeong-One Park s'est penchée sur la résistance des vieilles dames face aux agressions sexuelles dont elles sont les proies principales dans des bidonvilles au Kenya. Réunissant les associations Comme Un Lundi à Bruxelles et CITO à Ouagadougou, un collectif burkinabé montre le mépris des gens envers les artistes femmes dans Yund Ya Paang Paagba (Elise Boon). Considérées comme des femmes légères, elles ne sont pas prises au sérieux dans le milieu artistique et sont mal vues par les autres femmes qui doutent jusqu'à leur habilité à tenir un foyer. Kim Longinotto suit l'Américaine Brenda Myers-Powell, attachante dans son combat contre la prostitution qui touche nombre de jeunes filles à Chicago dans Dreamcatcher (Prix du Meilleur étranger documentaire à Sundance en 2015).



Des hommages aussi de femmes remarquables sont consacrés dans deux documentaires autour du féminisme arabe. La Révolution des Femmes : Un siècle de féminisme arabe de Fériel Ben Mahmoud retrace des figures féminines des lendemains des indépendances africaines à aujourd'hui. Tandis que Konstanze Burkard s'est concentrée sur l'écrivaine égyptienne Nawal El Saadawi et son héritage dans The Free Voice of Egypt : Nawal El Saadawi.

Vive le Féminisme

Parce que la technologie d'aujourd'hui le permet, une sélection de tous types de court-métrages d'auteurs diverses et de supports variés parce que parfois il faut ce qu'il faut pour montrer ce qui y a à voir. Avec The Smurfette Principle, Anita Sarkeesian (FeministFrequency.com) interroge sur le principe de la Schtroumphette (une seule femme dans un monde d'hommes) en le comparant à l'industrie du cinéma. À Lima au Pérou, une association piège les harceleurs de rues en les mettant face à leur mère dans Whistling At Your Mom (Siballe A Tu Madre). Un documentaire de Norvège (NRK-Dokument RAMM) dévoile les coulisses de l'équipe nationale de footballeuses jouant sur les préjugés sexistes. Plus tragique en Inde, l'association Make Love Not Scars filme une victime du jet d'acide en pleine leçon de maquillage dans Beauty Tips : How to Get Perfect Red Lips. D'autres Indiennes, Uppekha Jain et Pankhuri Awasthi dénoncent le viol par voie de Rap dans Rap Against Rape, un morceau qui a fait le buzz sur Youtube à sa publication.

Teaser - La Révolution des Femmes - Un siècle de Féminisme arabe - Un film de Feriel Ben Mahmoud from Drôle de trame on Vimeo.



En attendant que les montants soient alloués de façon équitable entre réalisateurs et réalisatrices, que les différentes politiques culturelles européennes et autres s'inspirent du modèle suédois qui consiste en l'égalité d'un financement public, et que les femmes du métier soient récompensées en tant que réalisatrices comme elles sont souvent pour le décor, les costumes, le son ou le montage, Elles, elles continuent de tourner.

Djia Mambu,
Bruxelles, Février 2016

haut de page


   liens films

Aïcha [dir. K. Saïdi] 2015
Karima Saïdi

Dreamcatcher 2015
Kim Longinotto

Kung Fu Grandma 2012
Jeong-One Park

Révolution des femmes, un siècle de féminisme arabe 2014
Fériel Ben Mahmoud

The Free Voice Of Egypt - Nawal El Saadawi 2015
Konstanze Burkard

Une Africaine sur Seine 2015
Ndéye Marame Guèye

Yund ya paang paagba 2014
Haoua Sangaré, Elise Boon


   liens artistes

al-Salami Khadija


Ben Mahmoud Fériel


Boon Elise


Burkard Konstanze


Farsi Sepideh


Khosrovani Firouzeh


Longinotto Kim


Park Jeong-One


Saïdi Karima


Sangaré Haoua


   vnements

03/03/2015 > 31/03/2015
cycle de cinéma |Tunisie |
Elles tournent ! Projection débat de films réalisés par des femmes, mars 2015
TUNIS : Women are Filmmakers (March 3 to 31) / Les femmes réalisatrices à l'honneur (Du 03 au 31 mars)

28/01/2016 > 01/02/2016
festival |Belgique |
Elles Tournent 2016 - Dames Draaien
8ème édition. Festival International de Films de Femmes de Bruxelles

   liens structures

CITO (Carrefour International de Théâtre de Ouagadougou)
Burkina Faso | Ouagadougou

Vanuit het Zuiden (Depuis le Sud)
Pays-Bas | AMSTERDAM

haut de page



   vos commentaires
vos commentaires sur cette critique :
   
 
  ajouter un commentaire
   

haut de page

 

 

 

 

?>