actuellement 17586 films recensĂ©s, 2953 textes recherche | » english  
films rĂ©alisateurs acteurs producteurs distributeurs festivals agenda pays espace personnel  
  critiques»
  dossiers»
  analyses»
  entretiens»
  comptes rendus de festivals»
  reportages»
  documents»
  ateliers»
  Zooms»
  rĂ©dacteurs»
  Ă©crans d'afrique»
  Asaru»
  lettre d'info
  inscription»
  desinscription»
  archives »
  liens»
  dĂ©pĂŞches »
  nouvelles de
la fĂ©dĂ©ration»
  la fĂ©dĂ©ration»
  contacts»
  partenaires»
  accueil»




 
    
rédacteur
Thierno Ibrahima Dia
publié le
27/10/2016
» films, artistes, structures ou Ă©vĂ©nements liĂ©s Ă  cette critique
» les commentaires liĂ©s Ă  cette critique



Thierno I. Dia (Africiné Magazine)


NĂ©jiba Hamrouni (1967-2016), journaliste et syndicaliste tunisienne

retour
 
JCC 2016 : Prix de la Critique Africaine (FACC) dédié à Néjiba Hamrouni


A l'occasion de la 27ème édition des Journées Cinématographiques de Carthage qui se tiendra du 28 octobre au 05 novembre 2016 à Tunis, la Fédération Africaine de la Critique Cinématographique (F.A.C.C.) décernera le Prix de la Critique Africaine - Prix de la FACC au meilleur long métrage africain de fiction sélectionné par le Jury de la FACC dans la compétition officielle.

A cette Ă©dition des JCC, ce prix portera exceptionnellement le nom de la journaliste tunisienne NĂ©jiba Hamrouni (1967-2016).
Présidente de 2011 à 2014 du Syndicat National des Journalistes Tunisiens (SNJT), première femme élue à ce poste, après avoir la chargée des libertés de la presse, puis la Trésorière du syndicat créé en 2008. Elle a passé huit ans à Assabah, quotidien de langue arabe, avant d'être rédactrice en chef de Cawtaryat, la revue publiée par le Centre arabe d'étude et de formation de la femme (Cawtar). Elle est
une grande figure de la lutte pour la liberté d'expression, sous le régime de Ben Ali. En 2009, elle se distingue particulièrement par un rapport critique sur la liberté de la presse en Tunisie. "Néjiba Hamrouni avait été sélectionnée par RSF parmi les "100 héros de l'information", à l'occasion de la Journée mondiale de la presse 2014, parce qu'elle est "reconnue par ses pairs comme étant un modèle d'intégrité, qu'elle n'a ménagé aucun effort pour défendre la liberté de la presse", peut-on lire dans un tendre article portrait (http://www.baya.tn/2016/05/30/qui-est-nejiba-hamrouni/). Elle a succombé le dimanche 29 mai 2016 des suites d'un cancer.

Le jury composé de quatre critiques membres de la FACC, sera présidé par Ahmed Hassouna (Egypte) accompagné de Fatoumata Sagnane (Guinée Conakry), Bassirou Niang (Sénégal) et Tarek Ben Chaabane (Tunisie), rapporteur.

Selon le communiqué de presse officiel, la FACC devrait prendre part aux festivités du cinquantenaire des JCC. Des membres de la fédération présenteront au public une sélection de films cultes du cinéma africain à savoir La momie de Shadi Abd al-Salam (Egypte, 1969), Le vent des Aurès de Mohamed Lakhdhar-Hamina (Algérie, 1966), Yeelen de Souleymane Cissé (Mali, 1987), Camp de Thiaroye de Ousmane Sembène et Thierno Faty Sow (Sénégal, 1988) ainsi qu'Ezra de Newton Aduaka (Nigéria, 2006).

Créée en marge des JCC à Tunis le 8 octobre 2004, la FACC est une organisation non gouvernementale qui regroupe des associations africaines de critiques de cinéma ainsi que des membres individuels. La FACC est présente dans 33 pays sur le continent et comporte aussi une association de la diaspora africaine en Europe. Basée à Dakar au Sénégal, la Fédération compte aujourd'hui plus de 350 journalistes et critiques de cinéma. Elle est dirigée par un bureau fédéral composé de sept membres. Son magazine électronique de cinéma Africiné lancé en 2005 est classé aujourd'hui leader mondial (cinéma africain et diaspora). Sa base de données couvre près de 16 500 films et offre aux internautes du monde entier environ 2 800 articles sur le cinéma en Afrique et les diasporas africaines.

Une délégation dont la composition n'est pas précisée sera présente aux JCC pour le compte de la FACC afin de nouer des partenariats et concrétiser des projets aux retombées positives pour le cinéma et la critique en Afrique.

Thierno I. Dia

haut de page


   liens films

Camp de Thiaroye 1988
Ousmane Sembène, Thierno Faty Sow

Ezra 2006
Newton Aduaka

Momie (La) | (Al-Mumiâ') | المومياء 1969
Shadi Abd al-Salam

Vent des Aurès (Le) 0
Mohamed Lakhdar-Hamina

Yeelen (La lumière) 1987
Souleymane Cissé


   liens artistes

Abd al-Salam Shadi


Aduaka Newton


Ben Chaabane Tarek


Cissé Souleymane


Hamrouni NĂ©jiba


Hassouna Ahmed


Lakhdar-Hamina Mohamed


Niang Bassirou


Sagnane Fatoumata


Sembène Ousmane


Sow Thierno Faty


   évčnements

28/10/2016 > 05/11/2016
festival |Tunisie |
Journées Cinématographiques de Carthage - JCC 2016
27ème édition

   liens structures

Association Guinéenne de la Critique Cinématographique (AGCC)
Guinée | CONAKRY

Association Sénégalaise de la Critique Cinématographique (ASCC)
Sénégal | DAKAR

ATPCC (Association Tunisienne de la Promotion de la Critique Cinématographique)
Tunisie | TUNIS

CNCI
Tunisie | La Marsa -Tunis

Egyptian Film Critics Association (EFCA)
Égypte | Cairo

Fédération Africaine de la Critique Cinématographique (FACC)
Sénégal | Dakar

haut de page



   vos commentaires
vos commentaires sur cette critique :
   
 
  ajouter un commentaire
   

haut de page

 

 

 

 

?>