actuellement 18090 films recensés, 3140 textes recherche | » english  
films réalisateurs acteurs producteurs distributeurs festivals agenda pays espace personnel  
  critiques»
  dossiers»
  analyses»
  entretiens»
  comptes rendus de festivals»
  reportages»
  documents»
  ateliers»
  Zooms»
  rédacteurs»
  écrans d'afrique»
  Asaru»
  lettre d'info
  inscription»
  desinscription»
  archives »
  liens»
  dépêches »
  nouvelles de
la fédération»
  la fédération»
  contacts»
  partenaires»
  accueil»




 
    
rédacteur
Djia Mambu
publié le
27/09/2019
films, artistes, structures ou événements liés à cette analyse
les commentaires liés à cette analyse



Djia Mambu est rédactrice à Africiné Magazine


Hiwot Getaneh, réalisatrice éthiopienne


Scène du film


Scène du film




Scène du film


Scène du film





retour
 
A Fool God
Un film de Hiwot Getaneh
La réalisatrice éthiopienne Hiwot Getaneh revient au Festival International de film de Toronto (5-15 septembre 2019) avec son court métrage A Fool God où elle questionne l'univers d'une petite fille en pleine réflexion sur la culpabilité.


A Fool God explore l'univers de Mesi, en quête de déculpabilisation auprès de sa grand-mère qui la condamne pour avoir tranché la tête d'une poule à la place de son frère, le rituel étant réservé aux hommes. Alors que Mesi pense avoir bien fait en voulant aider ce dernier qui n'y parvenait pas, sa grand-mère la rend responsable de la mort de sa mère, décédée par la suite. Comme sentence ou pour honorer le deuil, la grand-mère rase la tête de Mesi et saisit l'occasion pour raconter une énième fois un conte classique : la culpabilité d'un fermier pauvre qui vole son oncle et se rend ensuite auprès de Dieu, demander pardon. Afin de prouver à sa grand-mère sa bonne foi, Mesi va réinterpréter à sa manière le conte en question à chaque occasion qui se présente.






Peut-on faire mal si notre intention est bonne ? Pourquoi blâmer quelqu'un qui a commis un acte en toute bonne foi ? Pour Mesi, celle ou celui qui condamne est un.e imbécile, et Dieu y compris, s'il ne pardonne pas le ou la condamné.e.
L'auteure Hiwot Getaneh met une fois de plus une enfant sur scène nous invitant à nous questionner librement en dehors de toutes influences imprégnées par notre environnement et nos valeurs telles que la croyance, la culture, la justice, la solidarité, etc.
Comme dans son précédent film New Eyes où une jeune fille à peine en âge de puberté commence à développer des sensations et désirs, après avoir surpris un couple en plein étreintes amoureuses, nous sommes amener à observer dans un corps innocent et un esprit pur.

La réalisatrice éthiopienne prend comme point de départ un récit original que sa grand-mère racontait régulièrement quand elle était petite et qu'elle aimait beaucoup. Aussi, Hiwot Getaneh se souvient qu'enfant, elle accompagnait souvent sa grand-mère dans ces caisses de retraites très courantes au pays où des parents, majoritairement des veuves et des mères se rendent pour y percevoir la pension d'un mari ou fils soldat disparu, tel que l'on voit Mesi accompagner sa grand-mère.

Sous sa vigueur, A Fool God nous ramène tant bien que mal à nos jeunesses où l'on voyait nos actes libres se faire reprendre par des adultes, se confronter à des interdictions et se mesurer à des jugements, que l'on finissait par comprendre seulement une fois adulte.

Djia Mambu,
Toronto, Septembre 2019

haut de page


   liens films

A Fool God 2019
Hiwot Admasu Getaneh


   liens artistes

Getaneh Hiwot Admasu


   vnements

05/09/2019 > 15/09/2019
festival |Canada |
Festival International du Film de Toronto (TIFF 2019)
44ème édition.

   liens structures

Deuxième Ligne Films
France | 75009

Digital District
France | PARIS

Vanuit het Zuiden (Depuis le Sud)
Pays-Bas | AMSTERDAM

haut de page



   vos commentaires
vos commentaires sur cette analyse :
   
 
  ajouter un commentaire
   

haut de page

 

 

 

 

?>